• Attaque à la Basilique Notre-Dame de Nice et meurtre de Samuel Paty

    Suite à l’attaque au couteau à la basilique Notre-Dame le 29 octobre à Nice et au meurtre de Samuel Paty le 16 octobre 2020 en France, le chef mondial de la communauté musulmane Ahmadiyya, Sa Sainteté Mirza Masroor Ahmad a condamné toute forme de terrorisme et d’extrémisme et a invité à la compréhension mutuelle et au dialogue entre tous les peuples et nations.

    Sa Sainteté Mirza Masroor Ahmad déclare : « Le meurtre et la décapitation de Samuel Paty et l’attentat de Nice plus tôt dans la journée (du 29 octobre) doivent être condamnés dans les termes les plus forts. Pareilles attaques sont diamétralement opposées aux enseignements de l’Islam. Notre religion n’autorise en aucune circonstance le terrorisme ou l’extrémisme et quiconque prétend agir autrement contredit les enseignements du Saint Coran et le noble caractère du Saint Prophète de l’Islam (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui).

    En tant que chef mondial de la communauté musulmane Ahmadiyya j’exprime nos plus sincères condoléances aux proches des victimes et à la nation française. Qu’il soit clair que notre condamnation et notre rejet de pareilles attaques ne sont pas des faits nouveaux, mais ont toujours reflété notre position. Le fondateur de la communauté musulmane Ahmadiyya (que la paix soit sur lui) et ses successeurs ont toujours rejeté catégoriquement toute forme de violence ou d’effusion de sang au nom de la religion.

    Les retombées de cet acte odieux ont exacerbé les tensions entre le monde islamique et l’Occident et entre les musulmans vivant en France et le reste de la société. Ceci est pour nous fort regrettable et selon nous cela sapera davantage la paix et la stabilité du monde. Nous devons tous nous unir pour éradiquer toutes les formes d’extrémisme et encourager la compréhension mutuelle et la tolérance. De notre point de vue, la communauté musulmane Ahmadiyya fera tout afin de favoriser une meilleure compréhension des enseignements véritables et pacifiques de l’Islam dans le monde. »

  • C’est difficile d'être musulman en France

     

    Mahrukh Arif-Tayyeb explique les défis auxquels sont confrontés les musulmans de France après chaque attentat attribué à l'Islam.

  • Du devoir de patriotisme : les enseignements de l’Islam

    L’on reproche souvent aux musulmans ces jours-ci de ne pas être fidèles et loyaux envers leur pays de résidence, et de n’être fidèles qu’à leur religion.

  • L'humanité en péril : l'Islam est-il coupable ?

    Sa Sainteté le Calife a évoqué, dans son sermon du 29 juillet 2016, les atrocités commises récemment en Europe et ailleurs ainsi que les responsabilités qui incombent aux musulmans.

  • L'Islam en quête de repères : le rôle de la jeunesse islamique ahmadiyya

    Si un musulman est un voleur, c’est l’Islam qui est blâmé. Si un musulman est un meurtrier, ou un caïd de la drogue, c’est encore l’Islam qui est condamné. Dans le monde médiatique, journalistes et reporters ne ratent aucune occasion de dénigrer l’Islam à chaque fois que les actions dégoûtantes d’un musulman ou une musulmane font la une.

  • Les enseignements de l’Islam sur la guerre et la paix

    Il y a de nombreux malentendus dans le monde concernant le Jihad (la guerre sainte) et les préceptes de l’Islam concernant la lutte armée. Quels sont les véritables enseignements du Coran et la pratique du Saint Prophète Muhammad à ce sujet ? Pourquoi les musulmans ont-ils pris les armes au début de l’histoire de l’Islam ?

  • Nos responsabilités individuelles pour l’édification de la paix selon l'Islam

    Coincée entre la guerre, le néo-colonialisme, le terrorisme, la pauvreté, l’immoralité, la corruption, le racisme, les maladies contagieuses, les intoxicants, et bien d’autres maux encore, la race humaine souffrante cherche désespérément la paix.