Musulmans et chrétiens partagent la conviction qu’un second avènement du Messie doit avoir lieu avant la fin des temps. Si peu d’entre eux semblent connaître la façon de laquelle le retour d’un Messie – disparu depuis plus de 2000 ans – doit avoir lieu, moins encore en saisissent la raison.

croix

Les suivants de ces deux religions, les plus grandes du monde, insistent sur le retour physique du Jésus israélite, le fils de Marie.

Or, Jésus avait déjà expliqué que le retour du prophète Elie, qu’attendaient les Juifs, avait bien eu lieu – mais en la personne de Jean le Baptiste (Yahya, pour les musulmans). Nous lisons dans Matthieu 17 :10-13 :

Les disciples lui firent cette question: Pourquoi donc les scribes disent-ils qu'Elie doit venir premièrement? Il répondit: Il est vrai qu'Elie doit venir, et rétablir toutes choses. Mais je vous dis qu'Elie est déjà venu, qu'ils ne l'ont pas reconnu, et qu'ils l'ont traité comme ils ont voulu. De même le Fils de l'homme souffrira de leur part. Les disciples comprirent alors qu'il leur parlait de Jean-Baptiste.

Ceci renvoie à l’annonce de la naissance de Jean (Yahya) que nous lisons dans Luc 1 :11-19 :

Alors un ange du Seigneur apparut à Zacharie, et se tint debout à droite de l'autel des parfums.

Zacharie fut troublé en le voyant, et la frayeur s'empara de lui.

Mais l'ange lui dit: Ne crains point, Zacharie; car ta prière a été exaucée. Ta femme Elisabeth t'enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jean.

Il sera pour toi un sujet de joie et d'allégresse, et plusieurs se réjouiront de sa naissance.

Car il sera grand devant le Seigneur. Il ne boira ni vin, ni liqueur enivrante, et il sera rempli de l'Esprit-Saint dès le sein de sa mère; il ramènera plusieurs des fils d'Israël au Seigneur, leur Dieu; il marchera devant Dieu avec l'esprit et la puissance d'Elie, pour ramener les cœurs des pères vers les enfants, et les rebelles à la sagesse des justes, afin de préparer au Seigneur un peuple bien disposé.

Zacharie dit à l'ange: A quoi reconnaîtrai-je cela? Car je suis vieux, et ma femme est avancée en âge.

L'ange lui répondit: Je suis Gabriel, je me tiens devant Dieu; j'ai été envoyé pour te parler, et pour t'annoncer cette bonne nouvelle.

Les juifs croyaient qu’Elie avait disparu, étant monté au ciel physiquement :

וַיְהִי, הֵמָּה הֹלְכִים הָלוֹךְ וְדַבֵּר, וְהִנֵּה רֶכֶב-אֵשׁ וְסוּסֵי אֵשׁ, וַיַּפְרִדוּ בֵּין שְׁנֵיהֶם; וַיַּעַל, אֵלִיָּהוּ, בַּסְעָרָה, הַשָּׁמָיִם.

Comme ils continuaient à marcher en parlant, voici, un char de feu et des chevaux de feu les séparèrent l'un de l'autre, et Elie monta au ciel dans un tourbillon. (Tanakh juif, Nevi’im, Melakhim II 2 :11/Bible chrétienne, 2 Rois 2 :11)

Ils croyaient aussi qu’il devait en redescendre en personne :

הִנֵּה אָנֹכִי שֹׁלֵחַ לָכֶם, אֵת אֵלִיָּה הַנָּבִיא--לִפְנֵי, בּוֹא יוֹם יְהוָה, הַגָּדוֹל, וְהַנּוֹרָא.

וְהֵשִׁיב לֵב-אָבוֹת עַל-בָּנִים, וְלֵב בָּנִים עַל-אֲבוֹתָם--פֶּן-אָבוֹא, וְהִכֵּיתִי אֶת-הָאָרֶץ חֵרֶם.

Voici, je vous enverrai Elie, le prophète, avant que le jour de l'Eternel arrive, ce jour grand et redoutable. Il ramènera le cœur des pères à leurs enfants, et le cœur des enfants à leurs pères, de peur que je ne vienne frapper le pays d'interdit. (Tanakh juif, Nevi’im Aharonim, Malakhi 3 :23-24/Bible chrétienne, Malachie 4 :5-6)

Jésus leur a dit qu’ils avaient tort de croire que le retour d’Elie serait physique et donc littérale ; il leur a expliqué que le retour d’Elie s’était produit en une autre personne qui lui ressemblait en puissance et esprit. La croyance juive était farfelue, enfantine et contraire à la science. L’explication de Jésus, par contraste, se veut raisonnable et cohérente. Pourquoi voudrait-on alors que le retour de Jésus s’opère de façon farfelue, enfantine et contraire à la science alors qu’il a lui-même expliqué qu’un tel retour se fait de façon métaphorique ?

De même, en islam nous constatons que le Coran prononce la mort de Jésus de façon claire et répétée ; il dit également que nul ne peut revenir au monde après la mort.

Aussi le Prophète Muhammad (pssl) avait-il parlé de deux Messies, tous deux appelés Jésus fils de Marie à cause de la grande ressemblance entre eux .

Le Prophète de l’islam avait prédit en outre que le deuxième Messie viendrait combattre le Dajjal, l’archi-trompeur ou Antéchrist selon la tradition chrétienne. L’Antéchrist est la corruption qui se répand sur le plan de la moralité à tous les niveaux, individuel, social, économique et géopolitique, le résultat de la colonisation du monde par les nations Européennes ; ce sont notamment celles qui suivent non pas la religion de Jésus mais le christianisme concocté par Paul de Tarse, ennemi de Jésus et persécuteur de ses disciples, une religion qui en fin de compte les a plongés dans un matérialisme sans précédent.

Le second avènement a eu lieu en la personne de Mirza Ghulam Ahmad de Qadian , en Inde, qui a accompli les prophéties contenues dans les écritures chrétiennes et islamiques. Celui-ci donna davantage d’éclaircissements sur le pourquoi de l’avènement du Messie :

« Dans ce discours se trouve également la réponse à la question suivante: Pourquoi al-nouzoul (la « descente ») a-t-elle été réservée pour le Messie ? Pourquoi n’a-t-on pas dit que Moïse descendrait, ou Abraham ou David ? La raison est qu’il a été clairement dévoilé ici que vu la nature des troubles actuels, la descente du Messie était nécessaire, car c’est le peuple du Messie qui a été corrompu et c’est bien chez eux que se sont répandus les caractères de l’Antéchrist. Ainsi donc, il était tout à fait convenable que ce fût la spiritualité du Messie qui fût activée.

Voilà la connaissance subtile qui a été révélée par l’entremise d’une vision à cet humble être que je suis ; en sus de cela il m’a aussi été divulgué qu’il a été décrété qu’après le passage d’une époque, ce sera l’ère de la bonté, de la droiture et de la domination de l’Unicité [de Dieu], et qu’ensuite retourneront la corruption, le polythéisme et l’injustice ; les gens se mangeront les uns les autres tels des bestioles, et l’ignorance triomphera.

L’adoration du Messie recommencera et la bêtise de la déification des créatures se répandra avec force. Toutes ces corruptions viendront de la religion chrétienne à la fin de cette époque ultime et se répandront dans le monde. C’est alors que la spiritualité du Messie sera fortement agitée une fois encore et elle désirera descendre sous une forme imposante. Elle descendra en tant que personnage apocalyptique et cette époque arrivera à son terme. Ce sera la fin et le monde sera détruit. De ceci l’on aura compris qu’à cause des agissements inconvenants du peuple du Messie, il a été décrété que la spiritualité messianique devait descendre trois fois sur la terre. »

(Aïnah kamalat-é-Islam, Le Miroir des Excellences de l’Islam, p. 346)