Selon les écrits du Messie Promis et Imam Mahdi, Hadrat Mirza Ghulam Ahmad (paix soit sur lui)

Au Nom d’Allah, le Gracieux, le Miséricordieux

A propos d’un certain Chiragh Din, qui, tout en se disant disciple du Messie Promisas, prétendait être le récipiendaire de révélation divine et se proclamait messager envoyé par Dieu pour soutenir le Messie Promisas dans sa mission, ce dernier écrit dans son ouvrage Dafi‘ ul Bala' :

« Dans son ignorance, il ne comprend pas que bien qu’à l’époque de certains prophètes d’autres furent suscités pour les soutenir – notamment Aaron le contemporain de Moïse – le Sceau des Prophètes (Muhammadsaw) et le Sceau des Saints (le Messie Promisas), quant à eux, en sont exceptés.

Le_Messie_Promis_et_Mahdi
Hadrat Mirza Ghulam Ahmad
Le Messie Promis et Imam Al-Mahdi

À l’instar du Prophète Muhammad (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) durant le vivant duquel aucun autre messager ne pouvait être commissionné – et tous les compagnons n’ont suivi qu’un seul guide – ici aussi un seul guide (Le Messie Promisas) est suivi, et nul n’a le droit de se dire, à Dieu ne plaise, qu’il est messager.

Je ne suis pas venu avec deux anges seulement, mais avec des milliers d’anges. Aux yeux de Dieu, les gens qui m’assistent assidûment depuis de longues années sont dignes d’éloges. Mon Dieu et moi avons reconnu leur soutien. Chiragh Din quant à lui n’a offert aucune assistance ; sa participation est nulle. Ce mouvement existe depuis bientôt trente ans, alors que lui vient tout juste de naître, il y a quelques mois de cela. Je ne peux même pas le reconnaître de vue. Il ne nous a pas fréquentés. Je ne sais pas de quelle façon il désire m’aider. Va-t-il m’aider par ses écrits en langue arabe ou par l’exposition de connaissances coraniques, ou encore dans les recherches pointilleuses dans les domaines de la science naturelle ou de la philosophie que je dois effectuer par rapport aux chrétiens et aux suivants des autres religions ? Je sais qu’il est incompétent dans ces domaines. Son âme encline au mal l’a poussé à s’attribuer la grandeur.

À partir d’aujourd’hui il ne fait plus partie de notre communauté, jusqu’à ce qu’il publie une déclaration de repentir d’une façon détaillée, et qu’il affirme qu’il cessera à tout jamais de se revendiquer ce méprisable apostolat.

Il est regrettable qu’il ait, dans sa folie des grandeurs, manqué de respect envers mes assistants avérés…

Nous n’avons que faire d’un tel individu. De telles gens ne peuvent aucunement nous nuire ni ne peuvent-ils nous être d’un avantage quelconque. Notre communauté doit se préserver complètement d’un tel homme. Je n’avais pas une connaissance complète de ses écrits, et ce n’est que pour cette raison que j’en avais autorisé la publication. Mais désormais il faudra déchirer de tels écrits en morceaux.

Que la paix soit sur ceux qui suivent la direction.

Humblement vôtre,

Mirza Ghulam Ahmad de Qadian

Le 23 avril 1902


Note 1 :

Pendant que j’écrivais ce texte à propos de Chiragh Din, je fus pris d’un sommeil léger et m’est venu la révélation suivante de Dieu, le Puissant et Glorieux :

نزل به جبيز

Le جبيز (jabiz) est descendu sur lui, et il a cru qu’il s’agissait d’une révélation ou d’une vision. Le terme جبيز (jabiz) signifie du pain sec, insipide, et sans douceur, que l’on n’avale qu’avec difficulté ; il signifie en outre un homme avare qui n’a de cesse de critiquer autrui, qui est de tempérament méchant et ignoble, dominé par l’avarice. Ici, le terme جبيز (jabiz) indique les pensées autosuggérées et les rêves confus qui ne sont pas accompagnés de lumière céleste, et qui comportent des traits d’avarice. De telles pensées sont le fruit d’exercices secs ou sont l’inspiration satanique qui a lieu durant des moments d’ambition ou de désirs intenses ; ou encore ce sont des idées qui naissent dans le cœur à cause de désirs de recevoir la révélation occasionnés par la déshydratation ou la mélancolie. Etant donné que ces pensées n’ont aucune base spirituelle, elles sont appelées dans la terminologie divine جبيز (jabiz). Le patient peut se soigner par la tawbah – la pénitence – et l’istighfar – le repentir – et en se détournant complètement de telles pensées. Au cas échéant, une multiplication de جبيز (jabiz) peut mener à la folie. Qu’Allah préserve tout un chacun de ce fléau.

Note 2 :

Durant la nuit, à l’heure même d’une éclipse lunaire, j’ai reçu la révélation suivante à propos de Chiragh Din :

إنّى أذيب من يريب

Je le détruirai, Je l’attaquerai, Je ferai de lui l’objet de ma colère s’il succombe aux doutes, et s’il ne croit pas et s’il n’abjure pas sa prétention à l’apostolat, et s’il n’est point indulgent envers ceux qui aident Dieu et qui ont passé de longues années vouées nuit et jour au service et à l’assistance, car il a insulté tous les gens sincères de notre communauté en se mettant au-dessus d’eux, alors que Dieu a fait leurs éloges maintes fois dans l’ouvrage Barahin-i-Ahmadiyyah et les a placés au premier rang en disant :

أصحاب الصفة و ما أدراك ما أصحاب الصفة

« Les Compagnons de l’Estrade ! Et qu’est-ce qui te fera savoir ce que sont les Compagnons de l’Estrade ? »

جبيز (jabiz) est aussi le pain tellement sec que les dents ne peuvent pas le broyer, et qui au contraire casse les dents, difficile à avaler, qui blesse l’intestin et provoque la colique. C’est ainsi que par ce terme de جبيز (jabiz), Dieu a indiqué que l’apostolat et les révélations de Chiragh Din sont à même de le détruire.

Par contraste, il descend sur ceux qu’il insulte une table garnie et ils ont une grande part dans la miséricorde de Dieu.

مائدہ چیزیست دیگر خشک نان چیزے دگر

خوردنی ہرگز نباشد نان خشک اے بے ہنر

دوستاں را مائدہ بدہند از مہر و کرم

پارہ ہائے خشک نان بیگانگان را نیزہم

نیز ہم پیشِ سگان آں خشک نان مے افگنند

مائدہ از لطف!ہا پیشِ عزیزان مے برند

ترک کن ایں خشک ناں را ہوش کن فرزانہ باش

گر خردمندی پئے آں مائدہ دیوانہ باش

La table garnie est une chose et le pain sec en est une autre ;

Ô naïf ! Le pain sec n’est point comestible.

La table garnie est offerte gracieusement aux amis ;

Par contre, aux étrangers l’on offre des morceaux de pain sec.

Aux chiens aussi jette-t-on le pain sec;

Mais devant les êtres chers, la table garnie est généreusement étalée.

Délaissez ce pain sec, revenez à vos esprits, soyez sages ;

Si vous désirez la sagesse, recherchez passionnément la table garnie. » (Dafi‘-ul-Bala′ wa Mi‘yaru ′Ahl-il-Istifa′ - La défense contre le fléau et le moyen d’identifier les élus de Dieu - 1906)

Les leçons à tirer de ces passages de l’ouvrage du Messie Promis as :

1. Personne ne pourra se déclarer messager de Dieu du vivant du Messie Promis as

2. Les gens qui assistent le Messie Promis assidûment durant de longues années sont dignes d’éloges – rappelons qu’il s’agit des gens qui l’aident dans la publication, la diffusion et la traduction de ses livres, dans l’envoi de ses réponses aux lettres envoyées par les gens à Qadian, dans la gestion des affaires ayant trait au cimetière béni (le Bahishti Maqbarah) et en s’occupant de ses invités

3. La participation du faux prétendant est nulle : ni n’aide-t-il à publier, à traduire ou à diffuser les livres du Messie Promis, ni n’aide-t-il dans l’envoi des réponses aux lettres envoyées par les gens à Qadian, ni n’aide-t-il dans la gestion du Bahishti Maqbarah, ni ne s’occupe-t-il des invités du Messie Promis as

4. Le faux messager n’écrit rien en arabe qui puisse aider la mission du Messie Promis as

5. Le faux prophète n’expose aucune connaissance coranique qui soit utile au Messie Promis as – ses efforts dans le but d’écrire un commentaire du Coran sont donc voués à l’échec

6. Le faux prétendant n’est pas à même de faire des recherches dans la science ou la philosophie de façon bénéfique pour la mission du Messie Promis as

7. L’âme du faux messager le pousse à s’attribuer la grandeur – de toute évidence il s’agit d’un individu qui veut être le chef, et qui dédaigne d’obéir à tout autre

8. Le faux prophète est expulsé de la communauté du Messie Promis as

9. L’expulsion restera en vigueur jusqu’à ce qu’il publie une déclaration détaillée de repentir et qu’il affirme qu’il cessera à tout jamais de se dire messager d’Allah

10. Le faux messager manque de respect envers les assistants avérés du Messie Promis as . Il s’agit donc d’une personne qui aura pour habitude de dire du mal des personnes qui aident le Messie Promis as dans la publication, la diffusion et la traduction de ses livres, dans l’envoi des réponses aux lettres envoyées par les gens à Qadian, et dans la gestion des affaires ayant trait au cimetière béni (le Bahishti Maqbarah) et qui l’aident en s’occupant de ses invités. Il les insulte car il se met au-dessus d’eux : il dit qu’il est meilleur qu’eux et que Dieu a voulu qu’il soit leur chef.

11. Les gens de notre Jama’at doivent se préserver complètement d’un tel individu – nous ne pouvons ni lui parler ni le fréquenter

12. Il faut déchirer ses écrits en morceaux

13. Ce malheureux s’imagine qu’il reçoit de la révélation divine ou qu’il fait des visions

14. C’est un homme avare – ceci indique que contrairement aux prophètes qui diffusent et partagent librement leurs révélations, cet homme est enclin à cacher une bonne partie de ses « révélations » et à ne les montrer au monde que rarement, et il ne déploiera pas de grands efforts pour diffuser ses enseignements par tous les médias disponibles

15. C’est un homme qui passe beaucoup de son temps à critiquer les autres : l’on peut donc s’attendre à ce que ses discours, ses sermons et ses écrits contiennent régulièrement des critiques

16. Les paroles qu’il croit être révélées par Dieu seront en fait le fruit d’intenses réflexions - c’est-à-dire qu’à force de réfléchir sur des versets coraniques ou des textes religieux appartenant à d’autres religions, il commencera à les entendre dans sa tête - ou bien ces paroles seront d’inspiration satanique lorsque ses ambitions seront ardentes, ou seront les résultats de la déshydratation physique ou de la dépression

17. Si l’individu se croyant messager ne se soigne pas par la Tawbah et l’istighfar, il risque de devenir fou

18. La personne risque également de devenir l’objet du courroux divin si elle ne cesse pas de se dire prophète, et si elle ne cesse pas d’insulter ceux qui ont passé de longues années au service de la mission du Messie Promisas

19. L’apostolat et les révélations qu’il se revendique sont à même de le détruire

20. La table garnie – les vraies révélations et visions spirituelles – sont offertes généreusement aux véritables dsiciples du Messie Promisas. Rappelons que la Ma’idah (la table garnie) était pour les disciples de Jésusas, qui comprenaient entre autres des individus de sa propre famille. Ceci indique que le faux prétendant ne se tiendra pas aux côtés des gens de la famille du Messie Promisas.

Que toute personne disant aimer le Messie Promisas sincèrement se préserve des individus qui présentent les caractéristiques qu’il a énoncées dans son ouvrage Dafi‘-ul-Bala′ !

Lorsque le courroux d’Allah frappera les faux prétendants, ceux qui collaborent avec de tels individus – que ce soit pour des raisons de parenté, d’argent, d’honneur ou pour toute autre raison – risquent d’en devenir la cible eux aussi.

Qu’Allah bénisse la famille du Messie Promisas et ses vrais suivants, et qu’Il les protège des critiques dirigées contre eux par les faux messagers ! Amine.