Jésus occupe une place éminente dans le monde de la religion. Or, les étapes décisives de sa vie, de sa mission, de sa crucifixion, de sa supposée résurrection et de son exil demeurent enfouies sous de nombreuses suppositions erronées.

Ou mourut Jesus couverture

Téléchargez la version
PDF du livre

Jésus, fils de Marie, (que la paix soit sur lui) demeure, jusqu’aujourd’hui, un personnage controversé. Pour les juifs, il est un imposteur. Les chrétiens l’élèvent au rang de partenaire de Dieu. Une grande majorité des musulmans, quant à eux, croient qu’il fut emporté au ciel en chair et en os pour être soustrait de la fureur de ses ennemis et qu’il y est toujours vivant.

Cet ouvrage, publié pour la première fois en langue anglaise en 1959, éclaire toute cette question d’une lumière nouvelle et rationnelle. La thèse soutenue dans ses pages est que, contrairement aux doctrines chrétiennes sur la résurrection et l’ascension, Jésus survécut le supplice de la croix et quitta secrètement la Palestine à la recherche des tribus perdues d’Israël. Ces tribus, au nombre de dix, avaient été exilées plusieurs siècles auparavant et dispersées dans la région comprise entre la Palestine et l’Inde. Jésus retrouva ces tribus et leur transmit son message, accomplissant ainsi sa mission première. Il termina son voyage au Cachemire où il mourut à l’âge de 120 ans. Sa tombe se trouve à Srinagar, la capitale du Cachemire, et est vénérée jusqu’à nos jours comme étant celle d’un prophète.

Si la religion doit prendre sa place naturelle dans la vie spirituelle, elle doit être fondée sur des faits. L’un des buts de l’Islam est de rechercher et d’assimiler les faits. On dit souvent du Christianisme qu’il a atteint une position finale. Mais comment justifier une telle revendication quand les doctrines ou les prétendus faits sur lesquels cette religion est fondée sont instables ? Jésus était un Prophète envoyé par Dieu pour présenter la vérité aux brebis égarées de la maison d’Israël.