Les chrétiens et les arya samajistes attaquent l'Islam.

Les nombreuses conversions de musulmans au christianisme alarmaient considérablement les leaders musulmans. Le clergé chrétien, poussé par ses succès et son zèle religieux, lança de virulentes attaques contre le Prophète Muhammad (p.s.s.l) et l’Islam. Les théologiens musulmans, ignorant les beautés de leur propre religion, ne purent présenter les arguments et apporter les réponses pour résister et combattre ces attaques. Ainsi, c’est dans l’ignorance la plus totale que les masses musulmanes embrassèrent le christianisme. L'Arya Samaj, une nouvelle branche de la religion hindoue, menait elle aussi une propagande très virulente contre l'Islam et son fondateur. Les musulmans étaient devenus la cible principale d’attaques incessantes venant de toutes les directions et leurs adversaires se réjouissaient de leur totale impuissance.

Mirza Ghulam Ahmad défend l'Islam

Ahmad était très affligé par l'état pitoyable des musulmans. Il considéra que son premier devoir était de défendre l'Islam contre les attaques de ses adversaires et il écrivit à cet effet plusieurs articles dans la presse. En 1864, il eut la vision grandiose d'une rencontre avec le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.). Mirza Ghulam Ahmad vit qu'il tenait dans la main un livre qu’il avait lui-même écrit ; quand le Saint Prophète le lui prit, le livre se transforma en un fruit délicieux, qui fut ensuite coupé et distribué, il en sortait du miel en abondance.

En 1880, les musulmans purent se réjouir. Le rêve fut accompli quand Mirza Ghulam Ahmad écrivit son célèbre livre Barahin-i-Ahmadivya, qui rétablit définitivement la suprématie de l'Islam sur toutes les autres religions. Dans ce livre, qui restera jusqu'à la fin des temps un chef-d’œuvre incomparable, il y exposa les excellences du Saint Coran, la véracité du Prophète Muhammad (p.s.s.l) et les enseignements parfaits de l'Islam. Il offrit même une récompense à celui qui réfuterait ses arguments. Cette œuvre inégalable, conduisit même les musulmans de l’époque à déclarer que Mirza Ghulam Ahmad était le Réformateur de l’époque. Mohammad Hussain, un éminent leader musulman de Batala, félicita Mirza Ghulam Ahmad pour son travail magnifique en faisant un commentaire approfondi du livre. De nombreux autres dignitaires de l'Islam firent des commentaires excellents et rendirent hommage à l'auteur pour son admirable exposé sur l'Islam.