• Célébration de L’Aïd-ul-Fitr Et De L’Aïd-ul-Ad-ha

    Il y a deux fêtes de l’Aïd dans une année. L’une est appelée ‘Aïd-ul-Fitr (عيد الفطر) et l’autre, qui vient environ dix semaines après, ‘Aïd-ul-Ad-ha ou ‘Aïd-ul-Kabir (العيد الكبير).

  • Le pèlerinage à la Mecque (Hajj)

    Hadith du Saint Prophète Muhammad (p.s.s.l.) sur le Hajj.

  • Le sacrifice d'Abraham et les rites du pèlerinage (Hadj / Hajj) à la Mecque

    Le Hajj (Hadj) ou le pèlerinage à la Mecque

    Il incombe à tout musulman ayant les moyens de ce faire d’accomplir au moins une fois durant sa vie le pèlerinage à la Mecque, à condition que le voyage vers le lieu saint soit libre de tout danger. Le pèlerinage débute le huitième jour du mois Dhul-Hijjah du calendrier islamique et se termine le douze du même mois.

    Ce pèlerinage est associé avec les sacrifices consentis par le prophète Abraham (Ibrahim) et son fils, le prophète Ismaël.

    La Ka‘aba : Maison Sacrée dédiée au culte de Dieu

    La Ka‘aba est le centre même du pèlerinage. C’est la première maison construite pour l’adoration de Dieu selon le Coran.

    Coran : chapitre 3 versets 97 à 98

    Assurément, la première Maison qui ait été fondée pour l’humanité est celle de Bakkah ; abondante en bénédictions et une direction pour tous les peuples. Il s’y trouve des Signes manifestes : la station d’Abraham ; et tous ceux qui y entreront y trouveront la paix. Le Pèlerinage à la Maison est un devoir envers Allāh pour tous les gens, du moins pour ceux qui peuvent trouver le moyen de s’y rendre. Et quant à celui qui ne croit pas, qu’il se souvienne qu’Allāh est assurément Indépendant de toutes les créatures. (Le Saint Coran, chapitre 3 versets 97 et 98)

    La Ka‘aba et la Mecque ont trait avec l’histoire du Prophète Abraham et son fils Ismaël. La Ka‘aba fut un lieu de pèlerinage depuis les temps anciens, comme l’affirme le Coran :

    Coran : chapitre 2 versets125

    Et souvenez-vous quand Nous avons fait de la Maison un lieu de rassemblement continuel pour l’humanité et un endroit de sécurité. A l’heure de la Prière, adoptez un peu le niveau d’Abraham dans son acte d’adoration. Et Nous avons commandé à Abraham et Ismaël : « Purifiez Ma Maison pour ceux qui en font le tour et pour ceux qui y séjournent pour leurs dévotions et ceux qui s’inclinent et se prosternent en Prière. » (Le Saint Coran, chapitre 2 verset 126)

    Le prophète Abraham a prié pour qu’Allah fasse de cette ville un lieu de paix :

    Coran : chapitre 2 verset 127

    Et souvenez-vous quand Abraham dit : « Mon Seigneur, fais de ce lieu une ville de paix, et accorde des fruits en guise de provision à ceux de ses habitants qui croient en Allāh et au Jour Dernier. » Allāh répondit : « Quant à celui qui ne croit pas, Je lui accorderai pendant quelque temps des bienfaits ; ensuite, Je l’astreindrai au châtiment du Feu – et quelle mauvaise destination ! » (Le Saint Coran, chapitre 2 verset 127)

    Le prophète Abraham et son fils ont élevé les fondations de la Maison Sacrée tout en implorant Dieu d’envoyer un prophète parmi les habitant de cette cité :

    2-126-129

    Et souvenez-vous quand Abraham et Ismaël élevaient les fondations de la Maison, tout en implorant : « Notre Seigneur, accepte cecide nous; car Tu es Celui Qui entend tout, Tu es l’Omniscient. Notre Seigneur, fais-nous tous deux soumis à Toi, et fais, de notre postérité, un peuple soumis à Toi. Et montre-nous nos façons de prier et tourne-Toi vers nous avec clémence ; car Tu es Celui Qui revient sans cesse avec compassion, le Miséricordieux. Notre Seigneur, élève parmi eux un Messager d’entre eux-mêmes, qui puisse leur réciter Tes Signes et leur enseigner le Livre et la Sagesse et qui puisse les rendre purs ; assurément, Tu es le Puissant, le Sage. » (Le Saint Coran, chapitre 2 verset 128 à 130)


    La vision d’Abraham et le sacrifice de son fils

    Abraham vit en songe qu’il offrait son fils Ismaël en sacrifice à Dieu. Le Coran déclare à ce propos :

    Coran : chapitre 37 versets 103 à 106

    Et quand celui-ci fut assez âgé pour travailler avec lui, il dit : « Ô mon cher fils, j’ai vu en songe que je t’offrais en sacrifice. Vois ce que tu en penses. » Il répondit : « Ô mon père, agis selon le commandement que tu as reçu ; si Allāh le veut, tu me trouveras du nombre des endurants. » Et lorsqu’ils se soumirent tous deux à la volonté de Dieu, et qu’il l’eut mis par terre sur son front, Nous l’appelâmes : « Ô Abraham, Tu as déjà réalisé le songe. » En vérité, c’est ainsi que Nous récompensons ceux qui font le bien. » (Le Saint Coran, chapitre 37, versets 103 à 106)

    Les paroles « tu as déjà réalisé le songe » signifie qu’Abraham avait déjà prouvé qu’il s’était soumis à la volonté de Dieu et qu’il était prêt à le faire à l’avenir. Cette vision s’est aussi réalisée auparavant lorsque Abraham avait laissé Hagar, son épouse, et Ismaël dans la vallée de la Mecque.

    L’Aïd-ul-Ad-ha (la fête du sacrifice) est célébré le dixième jour du mois Dhul -Hijjah pour commémorer l’obéissance d’Abraham et de son fils Ismaël. Allah accepta la dévotion et l’obéissance des deux et décréta qu’un agneau fût sacrifié au lieu d’Ismaël. Les musulmans qui se réunissent à la Mecque pour le Hajj (Hadj) et ceux ailleurs dans le monde égorgent un animal sacrificatoire en suivant l’exemple d’Abraham.

    Coran : chapitre 37 versets 107 à 109

    « En vérité, c’était là l’épreuve manifeste. Et Nous le rançonnâmes par un grand sacrifice. Et Nous laissâmes pour lui un bon renomparmi les générations qui suivirent. (Le Saint Coran chapitre 37 versets 107 à 109)

    À propos du sacrifice que doit effectuer le musulman, Dieu déclare dans le Saint Coran :

    Coran : chapitre 22 versets 37 à 38

    Et parmi les Signes sacrés d’Allāh Nous avons désigné pour vous les chameaux sacrificatoires. Il se trouve en eux beaucoup de bien pour vous. Prononcez donc le nom d’Allāh sur eux alors qu’ils sont attachés en lignes. Et lorsqu’ils tombent abattus sur leur flanc, mangez-en et nourrissez-en celui qui est nécessiteux maissatisfait de son sort, et celui qui mendie. Ainsi Nous vous les avons assujettis, afin que vous soyez reconnaissants. Leur chair ne parvient certainement pas à Allāh, ni leur sang, mais c’est votre droiture qui Lui parvient. C’est ainsi qu’Il vous les a assujettis, afin que vous puissiez proclamer la grandeur d’Allāh pour vous avoir guidés. Et annonce la bonne nouvelle à ceux qui font le bien. (Le Saint Coran chapitre 22 versets 37 à 38)


    Les rites du Hajj ou Hadj (pèlerinage à la Mecque)

    Glossaire :

    • ‘Umrah : petit pèlerinage qui peut se faire tout au long de l’année.
    • Al-Hajr-ul-Aswad :la Pierre noire qui se trouve à un des angles de la Ka‘aba.
    • Al-Marwa : colline se trouvant à côté de la Mosquée Sacrée
    • Al-Masjid Al-Haram :la Mosquée Sacrée au centre duquel se trouve la Ka‘aba
    • As-Safa : colline se trouvant à côté de la Mosquée Sacré
    • Dhul-Hijjah : Douzième mois du calendrier islamique au cours duquel doit s’accomplir le Grand Pèlerinage
    • Hajj : Grand pèlerinage aux lieux saints de la Mecque du 8e au 13e jour du mois Dhul-Hijjah
    • Ihram : état de sacralisation ; c’est aussi le vêtement de pèlerinage que doivent porter les pèlerins hommes et femmes. Les hommes doivent porter un habit composé de deux pièces de tissus non cousues dans lesquelles ils s’enroulent. Leurs têtes et leurs visages ne doivent pas être recouverts. Les femmes doivent porter des habits couvrant tout leur corps, mais leurs mains et leurs visages doivent être à découvert.
    • Jamarat : trois piliers de pierre qui symbolisent Iblis (Satan).
    • Miqat : lieux à partir desquels les pèlerins doivent vêtir leur ihram et entrer en état de sacralisation.
    • Ramyil-Jamarat :La lapidation symbolique à Mina des trois piliers qui symbolisent Satan.
    • Sa‘yi : trajets entre les collines d’as-Safa et d’al-Marwa
    • Tawaf (la circumambulation) : sept tours que doit effectuer le pèlerin autour de la Ka‘aba : ces tours se font dans le sens antisolaire (sens inverse des aiguilles d’une montre). La circumambulation doit débuter à l’angle sud-est de la Ka‘aba, celui où se trouve la Pierre noire.

    1er jour du pèlerinage : 8 Dhul-Hijjah

    • Le pèlerin entre en état d’Ihram par une des cinq Miqat (point d’entrée) et porte l’Ihram.
    • Le pèlerin doit accomplir la Tawaf Ul Qudum (Tawaf d’accueil)
    • Et il doit ensuite accomplir le Sayi ou 7 allers-retours entre les collines d'as-Safa et d'al-Marwah

    Du 1er au 2e jour : 8 Dhul-Hijjah au 9 Dhul-Hijjah
    À Mina, le pèlerin doit accomplir cinq prières : de la prière de Dhur (la prière du milieu de l’après-midi) à la prière d’al-Fajr le lendemain matin.

    2e jour : 9 Dhul-Hijjah (le jour d’Arafah)

    Le pèlerin doit atteindre la plaine d’Arafah après la prière du matin. À partir de l’après-midi, jusqu’au coucher du soleil le pèlerin doit accomplir le Wuquf : il se tient debout en prière se tournant dans la direction de la Ka‘aba. Le Saint Prophète Muhammad (saw) prononça son sermon d'adieu sur le mont Arafah au cours de son dernier pèlerinage.
    Après le couché du soleil, le pèlerin se met en route pour Muzdalifah où il accomplira sa prière de Maghrib.

    Du 9 au 10 Dhul-Hijjah : le pèlerin dormira en plein air à Muzdalifah. Il devra aussi collecter des cailloux pour la lapidation symbolique de Satan à Mina.

    3e jour : 10 Dhul-Hijjah

    À Mina, le pèlerin doit lapider symboliquement Satan. Il doit ensuite égorger un animal et s’il est dans l’incapacité de le faire, il jeûnera dix jours : trois pendant le pèlerinage et sept chez lui.
    Il doit aussi se raser la tête ou couper court ses cheveux. Le même jour, tous les musulmans du monde celèbre l’Aïd-ul-ad-ha.

    Le pèlerin peut maintenant enlever son ihram. Il doit retourner à la Mecque et accomplir une autre Tawaf (Tawaf al-idhafa). Il doit aussi effectuer plusieurs allers-retours entre les collines d’as-Safa et d’al-Marwa (Sa‘yi). Après la Tawaf al-idhafa, le pèlerin peut sortir de l’état d’ihram.

    4e au 5e jour : 11 au 12 Dhul-Hijjah

    Le pèlerin retourne à Mina. Il doit lapider les trois stèles qui symbolisent Satan. Il peut aussi retourner dans l’enceinte de la mosquée sacrée et effectuer la Tawaf d’adieu (la dernière circumambulation) et sortir de l’état d’Ihram.

    6e jour : 13 Dhul-Hijjah

    Le pèlerin peut prolonger son séjour à Mina et lapider une troisième fois les stèles. Il peut ensuite effectuer la Tawafd’adieu s’il ne l’a pas encore fait. Le pèlerinage se termine avec la Tawaf d’adieu.


    Hadith du Saint Prophète Muhammad sur le pèlerinage (Hajj ou Hadj)

    Abu Hurairah (r.a.) raconte que le Saint Prophète Muhammad (p.s.s.l.) a dit au cours d’un sermon : « Ô gens ! Allah vous a rendu le pèlerinage (Hadj) obligatoire et vous devez l’accomplir. En entendant cela, quelqu’un demanda : « Doit-on le faire tous les ans, ô envoyé d’Allah ? » Le Saint Prophète Muhammad (p.s.s.l.) garda le silence. L’homme revint à la charge avec cette question trois fois de suite, puis le Saint Prophète Muhammad (p.s.s.l.) répondit comme suit : « Si je disais oui, le pèlerinage annuel deviendrait obligatoire et vous n’auriez pas le courage de le faire. » Puis il continua comme suit : « Ne me demandez rien avant que je ne vous en parle. Ceux qui vous devancèrent furent détruits pour avoir posé trop de questions et pour n’avoir pas obéi à leurs prophètes. Lorsque je vous demande de faire une chose, vous devez vous exécuter au mieux de vos capacités ; et si je vous empêche de faire une chose, vous devez vous en abstenir. » Muslim Kitab-ul-Hajj

    Abū Hurairah (r.a.) raconte que le Saint Prophète Muhammad (p.s.s.l.) a dit : « Celui d’entre vous qui accomplit le pèlerinage pour la cause de Dieu, tout en évitant les conversations inutiles et oiseuses et ne commettant aucune transgression, retournera du pèlerinage aussi innocent qu’au jour où sa mère le mit au monde. » Mishkat Kitab-Ul-Manasik

  • Pourquoi les ahmadis n’accomplissent-ils pas le Hajj ?

    Pour un musulman ahmadi, aucune ville n’égalera en importance La Mecque et Médine, les berceaux de l’Islam et les lieux foulés par les pas bénis de notre bien-aimé Saint Prophète Muhammad (s.a.w.).