Christianisme

La mort sur la croix ? Dix arguments tirés de la Sainte Bible

La mort de Jésus est un sujet controversé parmi les juifs, les chrétiens et les musulmans. Est-ce qu’il a réellement rendu l’âme sur la croix ?

L’absence de témoin oculaire

Trois auteurs des Evangiles affirment que tout le pays était dans l’obscurité entre la sixième et la neuvième heure, et qu’il y eut un tremblement de terre et que les rochers se fendirent et le voile du temple se déchira en deux. Au moment d’une violente tempête de sable accompagnée d’un tremblement de terre, les gens s’empressent généralement de rentrer chez eux. Ils n’ont aucune envie d’assister à un spectacle sanglant. Maintenant, essayons d’imaginer qui aurait pu rester pour être un témoin oculaire et raconter l’histoire selon laquelle Jésus est véritablement mort sur la croix. Les juifs, si certains étaient sur place, ont dû fuir à la vue de la tempête naissante ; et le tremblement de terre a dû les effrayer au point de leur faire tourner les talons et se hâter pour rentrer chez eux. Quant aux disciples, ils avaient déjà fui la scène de la crucifixion :

« Alors il commença à faire des imprécations et à jurer: Je ne connais pas cet homme dont vous parlez. » (Marc 14:71)

« Alors tous l’abandonnèrent, et prirent la fuite. » (Marc 14:50)

En bref, il n’y avait aucun témoin de la scène pour affirmer avec certitude avoir vu Jésus “rendre l’âme”. Tout n’est que simples hypothèses et conjectures.


Page suivante : La mission de Jésus auprès des brebis égarées d’Israël


Sommaire de l’article

  1. Comment je suis devenue musulmane ahmadie
  2. La naissance de Jésus
  3. La mort de Jésus
  4. Le signe de Jonas
  5. La femme de Ponce Pilate fait un rêve
  6. L’attitude sympathique du gouverneur romain
  7. La tentative de Ponce Pilate pour sauver Jésus
  8. La durée de la crucifixion
  9. Sang et eau
  10. L’absence de témoin oculaire
  11. La mission de Jésus auprès des brebis égarées d’Israël
  12. La victoire de Jésus sur ses ennemis
  13. Sa prière fut exaucée
  14. L’auteur