Croyances et éthiques

Kasher et halal : vers une interdiction ?

vaches praries

La Belgique vient récemment d’interdire, en région flamande, les méthodes d’abattage selon les rites juif et islamique (kasher et halal), au nom des « droits des animaux ». Désormais, l’abattage se fera après étourdissement de l’animal.

vaches praries

La Belgique vient récemment d’interdire, en région flamande, les méthodes d’abattage selon les rites juif et islamique (kasher et halal), au nom des « droits des animaux ». Désormais, l’abattage se fera après étourdissement de l’animal. Cela va sans dire que cette loi va criminaliser le respect des traditions juives et islamiques, des traditions qui, rappelons-le, exigent que l’animal – qui doit être élevé sans cruauté, et qui doit être en bonne santé – soit pleinement conscient lors de l’abattage. A noter que la méthode d’abattage selon le rituel islamique impose l’utilisation d’un couteau très acéré pour égorger l’animal d’un seul coup rapide, et requiert qu’aucun animal ne soit égorgé devant ses congénères afin de minimiser le stress – le tout dans un souci d’éviter la cruauté. Il est important de faire ressortir que l’égorgement rapide signifie que l’alimentation de sang au cerveau étant subitement interrompue, la souffrance de l’animal est minimisée et la mort survient très vite.

Dans le même esprit, l’islam interdit l’utilisation d’animaux comme cibles pour l’entrainement au tir ainsi que l’utilisation des peaux de prédateurs.

Bien qu’elle ait pour prétexte la défense des animaux, beaucoup verront cette loi comme étant encore un subterfuge de politiciens européens qui, voulant profiter de la vague populiste qui déferle sur l’Occident, courtisent l’électorat de droite et d’extrême-droite dont le nombre connaît une croissance inquiétante dans plusieurs pays d’Europe. Il est très révélateur qu’en Belgique, l’idée de l’interdiction ait été proposée par Ben Weyts, un nationaliste flamand de droite. La liberté de religion vient de prendre un sérieux coup.

Des interdictions similaires ou partielles existent déjà dans nombre de pays en Europe ; et devant la popularité d’idées xénophobes, islamophobes et anti-immigration en Occident, avec l’extrême-droite qui réclame l’interdiction de l’abattage halal en France et en Grande-Bretagne, il est à craindre que la liberté religieuse sera atteinte dans ces pays-là également. Les musulmans en Europe ont le sentiment que, motivés par une mauvaise compréhension voire une peur de l’islam, certains veulent leur rendre la vie de plus en plus difficile. Aux musulmans, donc, de tout faire pour montrer une exemplarité sans tache dans leur comportement en société –  une exemplarité telle que l’islam l’enseigne. Certains le font déjà, notamment les jeunes et moins jeunes de la communauté islamique Ahmadiyya : vous les verrez partout dans les pays occidentaux, offrant régulièrement à manger et des vêtements aux sans-abris, organisant des collectes de sang, nettoyant gratuitement les rues après les festivités, participant dans des projets de plantation d’arbres et distribuant des tracts pour faire connaître l’islam, afin d’enrayer la peur et dissiper l’incompréhension.

Nous prions et restons optimistes.

Etiquettes