Abī Tha‘labatal Khushanīy Jurthūm Bin Nāshir (r.a.) raconte que le Saint Prophète Muhammad (p.s.s.l.) a dit : « Allah le Très Haut a imposé certaines obligations ; ne les négligez point. Il a fixé certaines limites ; ne les transgressez pas. Il a défendu certaines choses, ne vous en approchez pas. Il a passé sous silence certaines choses par bonté envers vous et non par oubli ; ne cherchez pas à les connaître. » Dār Qutnī

Nu‘mān Bin Bashīr (r.a.) raconte qu’il avait entendu le Saint Prophète Muhammad (p.s.s.l.) dire : « Ce qui est licite et ce qui ne l’est pas sont clairs et évidents. Entre les deux il y a des choses qui sont ambiguës et que la majorité des hommes ignorent. Celui qui s’en tient éloigné préserve et sa foi et son honneur. Quant à celui qui entre dans la zone nébuleuse il pénètre l’espace défendu ; il est comme le berger qui conduit son troupeau à la lisière d’un sanctuaire qu’il risque d’empiéter. Souvenez-vous que tout souverain a son sanctuaire et le sanctuaire d’Allah est fait des choses qu’Il a interdites. Attention ! Il y a dans le corps un organe qui – s’il est en bonne santé – maintient le corps tout entier en bonne santé ; dès que cet organe se corrompt le corps tout entier se corrompt. Cet organe, c’est le cœur. » Muslim Kitāb-Ul-Buyū‘