Index de l'article

La mode féminine

Un autre changement décrit par le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) concerne les vêtements des femmes. Les femmes de cette époque donneront l’impression d’être nues malgré qu’elles soient habillées. Ce changement a pris deux formes. Premièrement, la soie et autres étoffes sont produites en grandes quantités et accessibles à tous. Avant, seuls les riches pouvaient se les offrir. Les tissus sont de plus en plus fins et les robes de plus en plus courtes. Cela peut satisfaire certaines notions de la beauté féminine mais aussi présenter une offense à la sobriété et la modestie. Deuxièmement, ce changement est le résultat de phénomènes de modes qui sont originaires d’Europe et des Etats-Unis. Dans ces pays, les femmes ont tendance à exposer de plus en plus les parties de leur corps, ce qui était auparavant considéré comme de l’indécence. Les poitrines sont exposées, les bras et les épaules sont nus. Cette prophétie sur la tenue vestimentaire des femmes s’est accomplie : les femmes aujourd’hui semblent déshabillées, même si elles portent des vêtements. Ce changement s’est répandu chez les musulmans avec l’utilisation d’étoffes très minces, et chez les chrétiens par la mode qui expose les poitrines, et autres parties du corps.

Un autre changement concerne les coiffures féminines. Selon les descriptions données par le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.), les femmes coifferont leurs cheveux de façon à créer une sorte de bosse sur leurs têtes. En Europe, les femmes ne tressent plus leurs cheveux comme elles le faisaient dans le passé. Elles donnent à leurs coiffures un effet de volume qui donne l’impression que quelque chose est délicatement posé sur leurs têtes. Ce genre de coiffures s’est répandu aux quatre coins du monde. D’ailleurs, cette tendance à l’imitation s’est généralisée. Une nouvelle mode provenant d’Europe est traitée avec plus d’égard qu’un message de Dieu. Les asiatiques semblent suivrent ce qui vient d’Europe comme une marque d’honneur et de progrès.