Index de l'article

Comment interpréter les prophéties et les signes

La combinaison de ces facteurs a fait de la venue du Messie un événement fondamental de la période contemporaine de l’Islam. Cette seconde venue doit, en effet, permettre aux musulmans de vivre et témoigner d’une époque similaire à celle de l’avènement du Saint Prophète et marquer la renaissance de l’Islam et d’une ère de paix. Il est impossible de promettre un tel événement sans mentionner les signes qui indiqueront la période de son accomplissement. La venue des réformateurs et messagers est souvent décrite dans les livres religieux. De telles descriptions sont toujours métaphoriques, étant donné que les descriptions littérales ne sont point propices au développement spirituel. En effet, si les signes indiquant la venue d’un réformateur étaient décrits dans leurs moindres détails, exigeant par la suite une interprétation littérale, il n’y aurait aucune distinction possible entre un croyant ou incroyant. Face à une telle description, la question de la véracité d’un prophète ne se pose même plus. La venue d’un réformateur doit être dissimulée par un voile de façon à éveiller une véritable curiosité chez les hommes sincères et de bonne foi. Ils réfléchissent à ces signes et sont capables d’en découvrir la vérité. Les malhonnêtes et autres malintentionnés trouvent les excuses pour refuser de croire. Lorsque le soleil est à son zénith, croire sa présence n’est point un acte qui mérite éloges. Pour ce qui est de la question des prophètes et des réformateurs, la pratique de Dieu a toujours été de guider les hommes jusqu'à un certain point.

Hadrat Mirza Bashir Ud Din Mahmud Ahmad
Hadrat Mirza Bashir Ud Din Mahmud Ahmad

Chaque prophétie est drapée dans un voile qui permet le l’accepter tout aussi facilement que de la rejeter. Ce même principe doit être présent à l’esprit lorsqu’on étudie les prophéties qui traitent de la période du Messie Promis. Ces prophéties sont présentées dans le même langage utilisé, depuis la nuit des temps, dans tous les livres religieux pour décrire la venue de prophètes. Cela ne réduit nullement la valeur de ces descriptions pour ceux qui sont en quête de la vérité et les signes mentionnés dans ces prophéties sont d’une clarté manifeste. Celui qui croit en la véracité d’un seul prophète sur la base de la raison, et dont la foi dans ce prophète n’est pas le résultat de préjugés ancestraux ou sociaux, trouvera en ces signes la réponse dont il a besoin. Ceux qui, en apparence, ont accepté des centaines de prophètes, mais qui ne croient en aucun sur la base de la raison, auront beaucoup de difficulté à croire en la déclaration d’un véritable prophète de Dieu, même si sa venue est accompagnée de centaines de signes. De tels individus ne croient pas de leur propre initiative. Leur foi est dictée par des ulémas et des théologiens ou par leurs parents et grands-parents. Puisqu’ils n’ont jamais vu de prophète en chair et en os et qu’ils n’ont jamais cru à l’un d’entre eux sur la base de la raison, il leur est difficile de reconnaître un nouveau prophète et de l’accepter simplement en étudiant sans préjugés ses déclarations. De telles personnes ne peuvent voir la véracité d’un prophète sans se frotter les yeux. Ils doivent tout d’abord dissiper la brume qui leur voile la vue et s’élever au dessus des croyances artificielles et autres préjugés, pour finalement découvrir la véracité d’un vrai prophète.