Index de l'article

Considération envers les puissants

Un grand changement prédit par le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) est que la considération du public sera réservée à ceux qui ont le pouvoir financier ou politique, plutôt qu’à ceux qui possèdent les connaissances religieuses. Ibn Mard’waih a rapporté, sur l’autorité d’Ibn Abbas, que le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) a dit que l’un des signes sera la déférence excessive accordée aux riches. A une époque les vielles familles commandaient beaucoup de respect, mais cette considération a disparu. Le statut social est déterminé par un seul critère : « combien il gagne ? » A une époque, les riches considéraient comme un honneur de rencontrer les érudits dans la religion. De nos jours, les Oulémas cherchent les honneurs en visitant les riches, et de pouvoir accéder à leurs portes est considéré comme une grande chose.

Huzaifa bin al-Yaman a aussi rapporté qu’un temps viendra où les hommes seront loués pour des vertus qu’ils ne possèdent pas. Un homme sera décrit comme étant brave, courageux ou sage, sans pour autant le mériter. La personne la moins religieuse peut devenir un leader religieux si elle peut lancer de grands slogans. Personne ne se demande si elle possède une quelconque qualité islamique. Sans vertu islamique comment pourrait-il devenir un représentant de l’Islam. S’il peut faire un discours en public, s’il peut déjouer et surenchérir par rapport à ses rivaux politiques, cela suffit bien.