Index de l'article

Disparition des hommes de conscience

Un autre grand changement prédit par le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) est la disparition des hommes de conscience (rapporté par Naim bin Himad, selon Imar bin Yasir). C’est une vérité difficile à admettre et certain préfèrent l’ignorer, mais c’est néanmoins un signe très important. A l’époque du Messie Promis (a.s), les hommes qui seront prêts à obéir à leur conscience seront l’exception plutôt que la règle. De nos jours en dehors des adeptes du Messie Promis, les hommes de conscience, ceux qui écoutent leurs voix intérieures, sont très rares. A une époque passée, on trouvait dans toutes les communautés musulmanes des centaines de milliers de personnes que l’on pouvait considérer comme des saints, mais ce n'est plus le cas aujourd'hui. Bien sûr nous avons nos saints traditionnels, savants et autres dignitaires. Leurs adeptes se comptent par millions, mais aucun d’entre eux n’entretient une véritable relation avec Dieu. Ils passent de longues heures à réciter des formules spéciales et à s’adonner à des exercices religieux impressionnants. Pourtant, répéter des formules ou suivre des rites religieux ne rend pas pour autant pieux. Le signe de la piété est la dévotion et l’amour de Dieu qui crée en retour l’amour de la part de Dieu. Dieu doit venir à l’aide de ceux qu’Il aime. Il doit se trouver à leur coté, dans la victoire, leur révéler les secrets du Livre Saint et leur accorder en abondance les connaissances spirituelles. Ceux qui aiment Dieu et qu’Il aime en retour, doivent se battre pour l’Islam, essayer de résoudre les difficultés auxquelles sont confrontés les musulmans et les guérir des maladies spirituelles dont ils souffrent. Mais toute cette horde de docteurs, mystiques, saints, savants et autres érudits ne peut produire un tel homme. La conscience humaine est morte et à sa place règne les bas désirs de ce monde. Nos saints et nos savants poursuivent leurs désirs plutôt que leurs consciences.