A l’aube du nouvel an, une auto-évaluation pour tous les musulmans ahmadis proposée par Sa Sainteté le Calife, Hadrat Mirza Masroor Ahmad, cinquième successeur du Messie Promis et Imam Mahdi. Les croyants qui n’appartiennent pas encore à la Communauté Islamique Ahmadiyya pourront sans doute en profiter eux aussi, incha Allah.

leve du soleil

Il sied aux croyants de ne pas seulement éviter de participer à des célébrations débauchées du nouvel an et de les désavouer, mais d’effectuer une auto-évaluation basée sur la réflexion suivante : une année entière de notre vie est désormais passée ; que nous a-t-elle donné, et que nous a-t-elle pris ? Qu’avons-nous perdu durant cette année, et qu’y avons-nous gagné ?

  1. Avons-nous honoré notre promesse de ne pas faire le shirk (attribuer un caractère divin à une créature ou à un objet inanimé) ?
  2. Nos prières, notre observance du jeûne, nos dons caritatifs, nos sacrifices financiers, nos actions humanitaires, et nos sacrifices de temps pour le travail de la Jama’at (la communauté Ahmadiyya) n’ont-ils pas été faits en réalité pour plaire à d’autres que Dieu, pour des gains mondains ou par ostentation ?
  3. N’aurions-nous pas donné préséance à nos désirs cachés sur Dieu ?
  4. Avons-nous passé cette année solidement ancrés dans la vérité sans la moindre tache de mensonge ?
  5. Nous sommes-nous abstenus de toute activité dont naissent des pensées impures – dont notamment l’exposition aux émissions diffusées à la télé et sur Internet qui sont de nature à polluer les idées ?
  6. Avons-nous fait tous les efforts possibles de nous garder de lancer des regards lascifs, et ces efforts continuent-ils ?
  7. Nous sommes-nous préservés de toute débauche et immoralité durant l’année ?
  8. Nous sommes-nous empêchés de commettre toute injustice ?
  9. Nous sommes-nous préservés de toute malhonnêteté ?
  10. Avons-nous essayé de rester éloignés de toute corruption ou perturbation ?
  11. Sommes-nous restés purs de toute attitude de rébellion ?
  12. Avons-nous essayé de ne pas nous laisser emporter par nos passions ?
  13. Avons-nous régulièrement prié pour le Saint Prophète Muhammad (paix soit sur lui) et envoyé des salutations sur lui ?
  14. Avons-nous constamment demandé le pardon de nos péchés ?
  15. Avons-nous régulièrement loué Dieu ?
  16. Avons-nous fait attention à ne pas causer de tort à quiconque, qu’il s’agisse de nos proches ou non ?
  17. Avons-nous empêché nos mains et notre langue de blesser autrui ?
  18. Avons-nous été cléments et indulgents envers autrui ?
  19. Notre trait distinctif a-t-il été l’humilité et la douceur ?
  20. Sommes-nous restés fidèles envers Dieu en toutes circonstances, que ce soit dans des moments de joie ou de peine, d’aise ou de difficulté ?
  21. Nous sommes-nous retenus de nous plaindre auprès d’Allah, par exemple en disant : « Pourquoi n’exauces-Tu pas nos prières ? » ou « Pourquoi nous as-Tu affligés par de tels malheurs ? »
  22. Avons-nous fait tous les efforts possibles de nous abstenir des coutumes dérisoires et pratiques superstitieuses ?
  23. Avons-nous fait de notre mieux d’agir selon tous les commandements contenus dans le Saint Coran et toutes les injonctions du Saint Prophète (pssl) ?
  24. Avons-nous tout fait pour nous débarrasser de l’arrogance et de l’orgueil ?
  25. Avons-nous essayé d’atteindre les niveaux les plus élevés de la politesse ?
  26. Avons-nous fait de notre mieux de nous parer de modestie et de simplicité ?
  27. Avons-nous honoré notre promesse de donner préséance à la religion sur le monde, et chaque jour la foi et la dignité de la religion ont-elles augmenté en nous ?
  28. Avons-nous réussi à aimer l’islam encore plus que nos biens, notre honneur et nos enfants ?
  29. Avons-nous progressé dans notre bienveillance pour les créatures de Dieu ?
  30. Avons-nous utilisé tous nos talents pour bénéficier aux créatures de Dieu ?
  31. Avons-nous toujours prié que Dieu nous permette de progresser dans notre obéissance au Messie Promis (pssl), et avons-nous également conseillé cette prière à nos enfants ?
  32. Avons-nous fait évoluer notre sentiment de fraternité et de dévouement envers le Messie Promis (pssl) de sorte à le privilégier par rapport à toute relation mondaine ?
  33. Avons-nous prié durant l’année passée que Dieu nous permette de rester fermement attachés au système du califat et de progresser dans notre fidélité envers celui-ci ?
  34. Avons-nous prié que nos enfants restent solidement attachés au califat et que leur amour pour celui-ci ne cesse de croître ?
  35. Avons-nous régulièrement prié pour le Calife et la Jama’at (la communauté Ahmadiyya) ?

Si durant l’année écoulée nous avons su répondre à la plupart de ces questions dans l’affirmative, nous aurons beaucoup gagné, malgré quelques faiblesses par-ci par-là.

Si par contre les réponses à la majorité des questions que j’ai posées sont négatives, il y aura de quoi s’inquiéter.


 Adapté du sermon du vendredi prononcé le 30 décembre 2016 par Hadrat Mirza Masroor Ahmad, cinquième Calife de la Communauté Islamique Ahmadiyya.