L’Islam est la seule religion qui rejette entièrement la notion que la vérité est l’apanage d’une religion, d’une race ou d’un peuple quelconque. Il déclare que la direction divine est un don universel qui a soutenu l’humanité toute entière à travers les âges.

 Aussi disponible en livre audio

Se basant sur les enseignements coraniques, l’auteur, Hadrat Mirza Tahir Ahmad (r.t.a), affirme que : L’épée peut conquérir des terres, mais pas des coeurs ; la force peut faire courber les têtes, mais pas les âmes Les femmes ne sont pas des concubines à être emprisonnées dans des harems ou entre les quatre murs de leurs maisons La religion ne doit pas nécessairement être l’autorité législative qui prédomine dans les affaires de l’État La Guerre Froide est peut-être finie, mais la paix ne dépend pas seulement des relations entre les superpuissances Sans Dieu, il ne peut y avoir de paix.

Il contient aussi une discussion approfondie sur l’intérêt, l’aide financière, les relations internationales, et aussi le rôle d’Israël, des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne dans un nouvel ordre mondial.

hadrat khalifatul massih rabe

Téléchargez la version
PDF du livre

L’Islam et la paix entre religions

Pour qu'une religion puisse être utile à établir la paix dans le monde et unir l'humanité, il est absolument fondamental que cette religion accepte le concept de l'universalité des religions dans le sens où tous les hommes, quelle que soit leur race, leur couleur ou leur origine, sont tous les créatures d'un même Créateur. L'Islam met l'accent sur le fait qu'une religion qui trouve sa source dans la psychologie humaine transcende les notions de temps et d'espace. La psychologie humaine ne change pas.

Le blasphème en Islam

L'Islam va plus loin que les autres religions en accordant aux hommes la liberté d'expression. Le blasphème est condamné sur des bases éthiques et morales, bien sûr, mais il n'y a pas de punition physique prescrite pour le blasphème, contrairement à ce que beaucoup pensent de nos jours.

L’Islam dans la société

L'Islam décourage ou interdit l'assouvissement de ces désirs qui, en fin de compte, causent plus de souffrance que de satisfaction dans la société. L'Islam donne un message clair. Il possède un plan bien défini pour la protection et la préservation du système familial universel, et pour sa reconstruction là où il aurait été complètement démoli. Selon l'Islam, la discipline doit être inculquée au moyen de la conviction et de l’éducation.

L'Islam et le port du voile (Hijab)

En Occident en général et en France en particulier, les gens comprennent très mal le système social islamique basé sur le Hijab (voile) qui est perçu comme une ségrégation entre les sexes. Cela est dû en partie à une mauvaise application de ce système dans le monde musulman, mais aussi au rôle négatif joué par la presse occidentale.

L'Islam n'est pas une religion monastique ou ascétique, qui enseignerait que l'homme doit nier ses désirs naturels afin d'atteindre le Nirvana. L'Islam rejette cette philosophie inventée par l'homme, car elle est contre nature et ne pourra jamais résoudre les problèmes des hommes. Parmi les mesures suggérées pour amener la paix au sein de la société, l'Islam préconise la discipline et le contrôle constant des désirs. L’homme ne pourra pas atteindre la paix à travers la seule satisfaction de tous ses désirs...

Le salut n'est le monopole d'aucune religion

La question du salut même si elle peut apparaître très inoffensive représente un danger très important pour la paix du monde religieux.Il n'y a aucun mal à ce qu'une religion revendique pouvoir protéger des mauvaises influences et permette de trouver la paix éternelle et le salut de l'âme. Toutefois il y a un pas à ne pas franchir en déclarant que tous ceux qui ne l'accepteront pas seront damnés. Quoiqu'on fasse pour plaire à Dieu, quelque soit l'amour que l'on ait pour son Créateur et Sa création, et même si l'on mène une vie pure et pieuse on ne pourra pas échapper au feu de l'enfer.

Lorsque ce genre de déclarations intolérantes sont exprimées dans un langage provoquant, comme c'est souvent le cas pour les bigots, des émeutes violentes peuvent en résulter. Tous les hommes sont différents. Certains sont très éduqués, cultivés et raffinés, et ils peuvent réagir calmement lorsqu'ils sont insultés. Pourtant, il est probable qu'une grande partie des gens religieux, qu'ils soient éduqués ou pas, réagiront violemment lorsque leur sensibilité religieuse est insultée.

Malheureusement, c’est aussi l'attitude du clergé de la grande majorité des religions envers ceux qui ne se conforment pas à leur dogmes. Même l'Islam est présenté de cette manière par la plupart des « savants » du Moyen Âge, qui considèrent qu'aucun descendant d'Adam ne trouvera le salut s'il n'appartient pas au monde de l'Islam. Le Christianisme a une vision similaire, comme d'ailleurs toutes les autres religions que je connais.

Mais il faut très clairement expliquer que cette vison bigote et étroite de l'Islam n'a aucune justification. En effet, le Saint Coran présente une image complètement différente par rapport à cette question. D'après le Saint Coran, le salut n'est monopolisé par aucune des religions de ce monde. Même si de nouvelles révélations sont descendues sur terre apportant la lumière, il est certain que Dieu ne refusera pas le salut à ceux qui vivent toujours dans l'ignorance sans qu'ils en soient responsables, ou à ceux qui, bien qu’ayant hérité de fausses idéologies, cherchent à vivre honnêtement.

Promotion de l'harmonie et du respect parmi les religions

Le Saint Coran déclare sans ambiguïté que les musulmans ne sont pas les seuls à être véridiques et à pratiquer et enseigner la justice parmi les adeptes des autres religions. Il y a d'autres peuples qui font de même. C'est l'attitude que le monde des religions tout entier devrait adopter aujourd'hui pour améliorer la qualité des relations entre les peuples. La paix religieuse ne peut pas être atteinte, sans que les hommes adoptent une attitude plus ouverte et tolérante envers les autres.

L'Islam est une religion universelle

Le Saint Coran explique très clairement que ses enseignements sont tout à fait en accord avec la psychologie humaine. L'Islam met l'accent sur le fait qu'une religion qui trouve sa source dans la psychologie humaine transcende les notions de temps et d'espace. La psychologie humaine ne change pas. En conséquence, une religion qui prend ses racines au plus profond de la nature humaine devient elle aussi inaltérable, dans la mesure où elle ne cherche pas trop à intervenir dans les situations transitoires. Même si l'homme poursuit irrémédiablement sa marche en avant, si cette religion adhère à ces principes dictés par la psychologie humaine, il est tout à fait logique qu'elle puisse revendiquer un caractère universel.

Liberté d'expression

La liberté d'expression est essentielle à la propagation d'un Message et au rétablissement de la dignité humaine. Aucune religion n'est digne d'une quelconque considération si elle ne cherche pas à restaurer et à protéger la dignité humaine.

Il devrait être tout à fait clair qu'il est impossible pour une religion comme l'Islam de nier la liberté d'expression. Au contraire, l'Islam défend ce principe avec une passion que l'on ne retrouve que très rarement parmi les autres religions ou idéologies de ce monde. Par exemple, le Saint Coran déclare :

Et ils disent : « Personne n'ira au Paradis à moins d'être juif ou chrétien. » Ce sont là leurs vains désirs. Dis leur : « Si vous dites la vérité, apportez vos preuves. »

Le climat social de l'Islam

[...]l'Islam, propose de créer un climat social qui est aussi différent de celui dont nous venons de parler que l'est l'automne du printemps. Dans le concept islamique de la société, ces désirs naturels qui, incontrôlés, pourraient ravager les émotions humaines, sont disciplinés et modérés. L'Islam décourage ou interdit l'assouvissement de ces désirs qui, en fin de compte, causent plus de souffrance que de satisfaction dans la société.

En même temps, l'Islam développe des goûts nouveaux, ainsi que la capacité à trouver plaisir et satisfaction dans des choses qui peuvent paraître sans goût et sans couleur à ceux qui n’ont pas reçu l’éducation appropriée. Les goûts changent, les bas instincts sont raffinés et les aspirations humaines se tournent exclusivement vers le sublime.

La question est maintenant de savoir comment faire pour déterminer si les tendances sociales actuelles sont malsaines ou pas. Personnellement, je pense que la réponse est très simple. La santé d'une société doit être jugée à partir des symptômes présentés par les individus de cette société. Lorsqu'une personne souffre, lorsqu'elle est agitée et présente des réactions anormales, le médecin n'a pas besoin d'être très perspicace pour dire qu’elle est gravement malade. Or, on voit que tous ces symptômes sont présents dans la société contemporaine.

Le dimanche 23 juin 1996, à Toronto, devant une assemblée d’intellectuels canadiens, dont des politiciens et des économistes du plus haut niveau, Hadrat Mirza Tahir Ahmad, quatrième calife de la Communauté Musulmane Ahmadiyya, alerta le monde sur la crise financière qui allait bientôt frapper les économies du monde. À cette catastrophe imminente, la solution que Sa Sainteté présenta fut basée sur un verset du Saint Coran : un retour vers les valeurs morales et les attributs de Dieu.

Nous voici en 2009, et la crise a déjà éclaté. Les prédictions du très regretté Hadrat Mirza Tahir Ahmad, que Dieu l’enveloppe dans Sa miséricorde, se sont avérées être remarquablement justes. Ayant préféré l’artificialité du matérialisme aux réalités de la vie, ayant favorisé le mensonge à la vérité, ayant adopté un laïcisme dominé par l’égoïsme et dénué à la fois des valeurs morales humaines et des attributs de Dieu reconnus par toute l’humanité, les politiciens d’aujourd’hui ne savent plus à quel saint se vouer pour remettre l’économie mondiale sur les rails. Or, la seule solution possible demeure celle du Coran, telle qu’elle est présentée ici dans la version française de ce discours historique.

La clé de la paix mondiale

Ce que je veux faire ressortir aujourd’hui, c’est que l’homme contemporain est confronté à des problèmes qui présagent un avenir très lugubre pour l’ensemble de l’humanité. Prétendre que l’on peut y faire face ensemble, uniquement en se battant pour ses droits, est absolument erroné – c’est une notion stupide, rien de plus. Vous ne pouvez pas vous battre pour avoir la paix. Pour acquérir ou espérer acquérir la paix, vous ne pouvez que lutter ou œuvrer pour le bien et la paix – il n’existe pas d’autres moyens – et ceci est le point le plus important, le point central et le point pivot pour établir la paix mondiale. C’est là où se trouve la véritable clé des solutions pour résoudre les problèmes du monde – une clé toujours ignorée en tant que telle. En effet, elle n’est pas respectée et personne ne lui prête une attention véritable.

Je suis venu à plusieurs reprises au Canada et certaines de ses villes m’ont offert leurs clés. Je les ai respectés, je les ai souvent embrassées, et je les aime. Cependant, personne ne prête attention à la clé que j’offre, alors qu’il est indéniable – une vérité indéniable – qu’aujourd’hui, c’est l’unique clé, la clé vitale, pour résoudre les problèmes du monde. Je vais expliquer la manière de procéder : comment inviter les hommes à Allah – à Dieu – et comment cela peut-il être d’une quelconque utilité à l’humanité entière ?

La laïcité politique

Lorsque nous déclarons que la politique du monde est laïque, cela comporte des connotations aussi bien positives que négatives. Positives, dans la mesure où la politique ne s’immisce pas dans le domaine de la religion. S’ensuit alors une liberté absolue – une liberté illimitée par rapport aux droits de l’individu d’adorer Dieu selon son bon vouloir et de propager son message dans le reste du monde. En ce qui concerne cette liberté, je sais – j’en ai fait l’expérience – que le Canada l’a acquise. Cependant, à cela, il y a plus : en effet, je ne parle pas uniquement d’une question de liberté dans le choix ! La politique est d’autre part négative dans la mesure où elle semble ignorer entièrement le message et la morale de la religion. Si la politique ne se soucie guère des débats idéologiques, des dogmes et des résultats des luttes [interreligieuses] pour convertir autrui à sa foi, ça va – c’est bon ! Par contre, ignorer le côté moral de la religion, se désintéresser des enseignements moraux de toutes les religions, lesquels se concordent et sont universels… voilà ce qui cloche dans la politique. Tant que nous n’introduisons pas ce nouvel élément dans la politique du monde, il ne pourra y avoir aucun espoir de paix ; et ceci n’est pas uniquement une affirmation dogmatique : en fait, je peux le prouver !

hadrat khalifatul massih rabe
Hadrat Mirza Tahir Ahmad

Les « mafias » du capitalisme

La première question dont nous devons traiter est : comment réformer votre économie de sorte que votre crise interne ne soit pas transférée au reste du monde ? Le problème réside non seulement dans le système capitaliste mais aussi dans les « enfants du capitalisme » : les « mafias » de l’argent nées dans le processus de gouvernements capitalistes ou des économies capitalistes. Lorsque l’argent devient tout, lorsque le matérialisme devient votre objectif dans la vie, lorsque vous ne pouvez pas voir au-delà, votre égoïsme prend alors le pas sur vous plus que jamais et vous demeurez totalement indifférents aux valeurs qui comptent. Les « mafias » se multiplient alors au nom de la musique moderne, au nom de la poursuite du plaisir, au nom de ceci ou de cela, faisant de vous des gens accrochés aux fausses valeurs de la vie lesquelles ne peuvent, en réalité, être soutenues par l’économie.

Ceci est un aspect du problème qui, associé avec ce que je vous ai dit, détruit la paix de l’homme et, du même coup, la possibilité de tout début de paix à l’avenir. Ces « mafias » sont très puissantes ! Elles pervertissent intentionnellement les goûts afin que leur contrôle sur ce secteur de l’économie devienne permanent. Cette perversion des goûts atteint un niveau que l’ensemble de la société ne peut plus soutenir. S’ensuit par conséquent des troubles, et la paix est détruite au sein de vos foyers, de vos rues et de vos métropoles. C’est ce qui est en train de vous arriver aujourd’hui. Pourquoi ne le voyez-vous pas ? Vous êtes assis sur une plateforme qui se dirige vers le bord d’un précipice – une cascade ! Une fois y arrivés, il n’y aura point de retour. Pour l’amour de Dieu, prenez conscience de ces réalités. Sans un retour vers Dieu, il n’y a aucun espoir pour l’humanité.