Suite à l’attaque au couteau à la basilique Notre-Dame le 29 octobre à Nice et au meurtre de Samuel Paty le 16 octobre 2020 en France, le chef mondial de la communauté musulmane Ahmadiyya, Sa Sainteté Mirza Masroor Ahmad a condamné toute forme de terrorisme et d’extrémisme et a invité à la compréhension mutuelle et au dialogue entre tous les peuples et nations.

Sa Sainteté Mirza Masroor Ahmad déclare : « Le meurtre et la décapitation de Samuel Paty et l’attentat de Nice plus tôt dans la journée (du 29 octobre) doivent être condamnés dans les termes les plus forts. Pareilles attaques sont diamétralement opposées aux enseignements de l’Islam. Notre religion n’autorise en aucune circonstance le terrorisme ou l’extrémisme et quiconque prétend agir autrement contredit les enseignements du Saint Coran et le noble caractère du Saint Prophète de l’Islam (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui).

En tant que chef mondial de la communauté musulmane Ahmadiyya j’exprime nos plus sincères condoléances aux proches des victimes et à la nation française. Qu’il soit clair que notre condamnation et notre rejet de pareilles attaques ne sont pas des faits nouveaux, mais ont toujours reflété notre position. Le fondateur de la communauté musulmane Ahmadiyya (que la paix soit sur lui) et ses successeurs ont toujours rejeté catégoriquement toute forme de violence ou d’effusion de sang au nom de la religion.

Les retombées de cet acte odieux ont exacerbé les tensions entre le monde islamique et l’Occident et entre les musulmans vivant en France et le reste de la société. Ceci est pour nous fort regrettable et selon nous cela sapera davantage la paix et la stabilité du monde. Nous devons tous nous unir pour éradiquer toutes les formes d’extrémisme et encourager la compréhension mutuelle et la tolérance. De notre point de vue, la communauté musulmane Ahmadiyya fera tout afin de favoriser une meilleure compréhension des enseignements véritables et pacifiques de l’Islam dans le monde. »