« L’innocence des musulmans », film anti-islam, condamné par le Calife

Le Calife de la Communauté Islamique Ahmadiyya affirme que la colère des musulmans est tout à fait justifiée, mais toute violence doit être condamnée.

hadrat-khalifatul-massih-al-khamis
Hadrat Mirza Masroor Ahmad
Cinquième Calife
de la Jama'at Ahmadiyya

Le chef mondial de la Communauté Islamique Ahmadiyya, Hadrat Mirza Masroor Ahmad, appelle les musulmans du monde à s’unir dans leur condamnation du film « L’innocence des musulmans », brûlot blasphématoire à l’origine de la vague d’indignation qui ébranle le monde ces derniers jours. La liberté d’expression a aussi ses limites, affirme le Calife, et ce afin de ne pas heurter les sensibilités de tout croyant, quelle que soit sa confession.

Dans son sermon du 21 septembre 2012, prononcé à la Mosquée Bait-Ul-Futuh dans le sud-ouest de Londres, Hadrat Mirza Masroor Ahmad affirme que les musulmans du monde sont outrés par ce film et par d’infâmes caricatures du Saint Prophète Muhammad (paix soit sur lui) publiées de nouveau par le journal français Charlie Hebdo.

La BBC National News, BBC Newsnight, Sky News, Sky Arabic, Reuters, Press Association et d’autres représentants des médias étaient présents et ont rencontré le Calife après la prière du vendredi.

Une peur viscérale de l’Islam est l’origine de cette vidéo anti-islam et de bien d’autres attaques similaires, dit-il. « Ayant échoué à vaincre l’Islam, ses détracteurs ont recours à des actes ignobles, qu’ils justifient au nom de la liberté d’expression. »

Hadrat Mirza Masroor Ahmad condamne aussi sans réserve la réaction violente des musulmans extrémistes. Les massacres d’innocents, y compris de diplomates, sont contraires aux préceptes de l’Islam. Seuls ceux qui veulent diffamer l’Islam profitent de ces manifestations et de ces violences, a-t-il ajouté.

Abordant la question de la liberté d’expression, le Calife affirme que des failles existent dans les lois édictées par l’homme. Il serait erroné de sacraliser la liberté d’expression au détriment de la paix mondiale.

Hadrat Mirza Masroor Ahmad invite et les dirigeants et le public à réfléchir sur leur rôle : en soutenant à tout prix le droit de certains à offenser les sentiments religieux d’autrui ne sont-ils pas en train d’attiser cette vague d’hostilité ?

Face à pareilles provocations il demande aux musulmans à faire preuve d’unité et de maturité. Les instances islamiques ainsi que les musulmans qui vivent en Occident doivent promouvoir les véritables valeurs de l’Islam et du Coran, des valeurs qui prônent la paix.

Là où l’occasion se présente les musulmans doivent, à l’unisson, défendre l’Islam et le caractère du Saint Prophète Muhammad (s.a.w), mais jamais en ayant recours à la violence.

« L’extrémisme n’est pas la réponse à ces provocations. En réaction les musulmans doivent se réformer et répondre aux blasphèmes en envoyant plus de salutations sur le Saint Prophète Muhammad (s.a.w). L’unité parmi les musulmans est primordiale. Ceux d’entre eux qui vivent en Occident doivent utiliser pleinement leur droit de vote. »

Ces dernières années les attaques contre l’Islam ont pris de l’ampleur. Certes les réactions extrêmes de certains musulmans sont condamnables, mais il ne faut point oublier que ce sont les autres qui, en premier, ont provoqué ces troubles.

La Communauté Islamique Ahmadiyya s’évertue à présenter au monde les valeurs véritables de l’Islam. A cet effet le Calife d’ajouter :

« Les ahmadis sont prêts à tout donner pour servir l’humanité. L’année dernière les ahmadis des Etats-Unis avaient recueilli près de 12 000 bouteilles de sang pour le peuple américain. Nous offrons notre sang dans un effort de sauver des vies. Mais en soutenant les actes de gens vils et haineux, d’autres ne cessent de saigner nos cœurs. »

L’indignation des musulmans est tout à fait compréhensible vu qu’ils éprouvent un amour exceptionnel pour le Saint Prophète Muhammad (s.a.w). Il est tout à fait naturel de s’offenser si les autres s’attaquent à celui qu’on aime.

Toute tentative visant à avilir le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) est vouée à l’échec a conclu le Calife : « Le Messie Promis, fondateur de la Communauté Islamique Ahmadiyya, affirme que toute victoire vient du ciel et que les cieux ont décrété que c’est le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) – celui qu’on essaye tant d’avilir ­– qui triomphera. Cette victoire sera obtenue en conquérant les cœurs. »