eglise interieur small

De nos jours, l’athéisme affiche une progression ahurissante dans bien des parties du monde. Même chez les croyants, de plus en plus de gens ont tendance à choisir lesquels parmi les commandements de Dieu ils veulent suivre et lesquels ils veulent laisser de côté. Les gens ont de moins en moins peur de désobéir à Dieu et se laissent envoûter par les attraits du matérialisme.

L’une des raisons du désintéressement à la religion est que bien des idées véhiculées par les communautés religieuses organisées ne sont pas raisonnables, et contredisent la logique et la science.

Si par exemple des gens croient et proclament que le soleil est en fait un gros citron suspendu dans le ciel, ils auront bien sûr le droit de nourrir cette pensée, mais tout le monde sera d’accord qu’elle contredit la raison et la science. Vont-ils profiter d’une telle croyance et va-t-elle attirer les esprits sains vers leur religion ? Non.

Sur cette toile de fond, nous vous proposons d’analyser deux croyances qui ont malheureusement été introduites dans la Sainte Bible.

La première est la résurrection de Jésus. Si aujourd’hui un homme perd connaissance après avoir subi des supplices terribles, et on l’emmène à une chambre spacieuse pour recouvrir ses blessures de plantes médicinales telles que l’aloès, et que l’on constate que plusieurs jours plus tard il est à même de marcher et de converser avec les gens, que va-t-on conclure ?

Toute personne raisonnable dira : Il a échappé à la mort. Dieu l’a empêché de mourir.

Si l’on a le moindre respect pour la science moderne et la logique, l’on ne déduira jamais que la personne était morte et qu’elle a été miraculeusement ressuscitée.

La deuxième croyance est l’ascension de Jésus vers le ciel.

Dans le présent scenario, un homme se tient sur le flanc d’une montagne, et un nuage épais et lourd la recouvre peu à peu ; lorsque le nuage est passé, l’on constate que l’homme n’y est plus. Que va-t-on en conclure ?

Toute personne sensée dira : Il a gravi le flanc et il est redescendu de l’autre côté de la montagne. C’est pour cela qu’on ne le voit plus.

Une personne raisonnable et éprise de logique ne dira jamais : Il est monté au ciel !

Le Saint Coran, le livre sacré des musulmans, nous informe justement que les gens avaient cru que Jésus était mort sur la croix, mais qu’il n’y mourut pas en réalité et que Dieu le sauva de ses ennemis. Le Coran nous dit aussi que Jésus n’est pas monté au ciel, et qu’en fait aucun être humain ne peut monter au ciel avec son simple corps physique. En effet, le Saint Coran est un livre raisonnable qui ne contredit pas la science moderne.

Nous, de la Communauté Islamique Ahmadiyya, demandons à tous et à toutes de bien réfléchir sur ces points, et d’utiliser le raisonnement que Dieu a offert à tout être humain sain d’esprit. Nous demandons à tout le monde de bien se demander si l’on peut continuer à croire en des choses qui contredisent la science et les lois de la nature créées par Dieu Lui-même. Que la paix soit avec Jésus, qui n’a dit que des choses raisonnables. Toute idée illogique qui lui est attribuée ne vient sûrement pas de lui.


Si ce message vous a touché, ou s’il vous a ouvert les yeux et vous a fait réfléchir, nous aimerions recevoir vos commentaires sur la page suivante.