Dieu

Allah est la Lumière des cieux et de la terre

La terre vue du ciel
Dieu est la lumière des cieux et la Terre.

Allāh est la Lumière des cieux et de la terre. Sa Lumière est pareille à une niche brillante dans laquelle se trouve une lampe. La lampe est à l’intérieur d’un verre. Le verre est comme si c’était une étoile étincelante.

Discours de Muhammad Sharif Odeh, Amir de la communauté islamique Ahmadiyya en Terre-Sainte, lors de la Jalsa Salana (conférence annuelle) tenue en mars 2019 par la communauté Ahmadiyya au Mali

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ ۝

الْحَمْدُ لِلَّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ ۝ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ ۝ مَالِكِ يَوْمِ الدِّينِ ۝ إِيَّاكَ نَعْبُدُ وَإِيَّاكَ نَسْتَعِينُ ۝ اهْدِنَا الصِّرَاطَ الْمُسْتَقِيمَ ۝ صِرَاطَ الَّذِينَ أَنْعَمْتَ عَلَيْهِمْ غَيْرِ الْمَغْضُوبِ عَلَيْهِمْ وَلَا الضَّالِّينَ ۝

Au nom d’Allāh, le Gracieux, le Miséricordieux.

Toutes les louanges appartiennent à Allāh, le Seigneur de tous les mondes,

Le Gracieux, le Miséricordieux,

Le Maître du Jour du Jugement.

C’est Toi Seul que nous adorons, et c’est de Toi Seul que nous implorons le secours.

Guide-nous sur le droit chemin –

Le chemin de ceux à qui Tu as accordé Tes faveurs, pas celui de ceux qui se sont attiré le courroux, ni de ceux qui se sont égarés.

Allah dit dans Son Noble Livre :

اللَّهُ نُورُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ مَثَلُ نُورِهِ كَمِشْكَاةٍ فِيهَا مِصْبَاحٌ الْمِصْبَاحُ فِي زُجَاجَةٍ الزُّجَاجَةُ كَأَنَّهَا كَوْكَبٌ دُرِّيٌّ يُوقَدُ مِنْ شَجَرَةٍ مُبَارَكَةٍ زَيْتُونَةٍ لَا شَرْقِيَّةٍ وَلَا غَرْبِيَّةٍ يَكَادُ زَيْتُهَا يُضِيءُ وَلَوْ لَمْ تَمْسَسْهُ نَارٌ نُورٌ عَلَى نُورٍ يَهْدِي اللَّهُ لِنُورِهِ مَنْ يَشَاءُ وَيَضْرِبُ اللَّهُ الْأَمْثَالَ لِلنَّاسِ وَاللَّهُ بِكُلِّ شَيْءٍ عَلِيمٌ

« Allāh est la Lumière des cieux et de la terre. Sa Lumière est pareille à une niche brillante dans laquelle se trouve une lampe. La lampe est à l’intérieur d’un verre. Le verre est comme si c’était une étoile étincelante. La lampe est allumée avec l’huile d’un arbre béni – un olivier – qui n’est ni de l’Est ni de l’Ouest, dont l’huile s’allumerait même si le feu ne la touchait pas. Lumière sur lumière ! Allāh dirige vers Sa lumière qui Il veut. Et Allāh relate des paraboles aux hommes, et Allāh connaît toutes les choses très bien. » (24 :37)

En fait, Al-Nûr est un nom parmi les noms d’Allah : Il S’est Lui-même appelé « La Lumière ».

De même, Il a appelé « lumière » Sa révélation bénie qui ranime les cœurs et qui illumine pour les âmes le chemin menant à Sa Personne.

وَكَذَلِكَ أَوْحَيْنَا إِلَيْكَ رُوحًا مِنْ أَمْرِنَا مَا كُنْتَ تَدْرِي مَا الْكِتَابُ وَلَا الْإِيمَانُ وَلَكِنْ جَعَلْنَاهُ نُورًا نَهْدِي بِهِ مَنْ نَشَاءُ مِنْ عِبَادِنَا وَإِنَّكَ لَتَهْدِي إِلَى صِرَاطٍ مُسْتَقِيمٍ

« Et c’est ainsi que Nous t’avons révélé, par Notre commandement, une révélation insufflant la vie. Tu ne savais pas ce qu’était le Livre, ni ce qu’était la foi. Mais Nous avons fait de la révélation une lumière, par laquelle Nous guidons ceux de Nos serviteurs que Nous voulons. Et en vérité tu guides l’humanité vers un droit chemin. » (42 :53)

Pareillement, Allah a qualifié le Prophète Muhammad, le Sceau des Prophètes, de « lumière » car il a fait sortir le monde entier de l’obscurité de l’idolâtrie et de l’ignorance. En effet, Dieu dit :

يَا أَهْلَ الْكِتَابِ قَدْ جَاءَكُمْ رَسُولُنَا يُبَيِّنُ لَكُمْ كَثِيرًا مِمَّا كُنْتُمْ تُخْفُونَ مِنَ الْكِتَابِ وَيَعْفُو عَنْ كَثِيرٍ قَدْ جَاءَكُمْ مِنَ اللَّهِ نُورٌ وَكِتَابٌ مُبِينٌ ۝ يَهْدِي بِهِ اللَّهُ مَنِ اتَّبَعَ رِضْوَانَهُ سُبُلَ السَّلَامِ وَيُخْرِجُهُمْ مِنَ الظُّلُمَاتِ إِلَى النُّورِ بِإِذْنِهِ وَيَهْدِيهِمْ إِلَى صِرَاطٍ مُسْتَقِيمٍ

« Ô Gens du Livre ! Notre Messager est venu vers vous, et il vous explique bien des choses se rapportant au Livre que vous aviez dissimulées et il vous pardonne bon nombre de vos fautes. Certainement, Allāh vous a envoyé une Lumière et un Livre clair.

C’est ainsi qu’Allāh guide sur les voies de la paix ceux qui cherchent Son plaisir, et les fait sortir de toutes sortes de ténèbres et les amène vers la lumière par Son commandement et les guide vers le droit chemin. » (5 :16-17)

En sus de cela, Allah a appelé l’islam, Sa religion vraie, « la lumière », dans la sourate al-Baqarah :

اللَّهُ وَلِيُّ الَّذِينَ آَمَنُوا يُخْرِجُهُمْ مِنَ الظُّلُمَاتِ إِلَى النُّورِ وَالَّذِينَ كَفَرُوا أَوْلِيَاؤُهُمُ الطَّاغُوتُ يُخْرِجُونَهُمْ مِنَ النُّورِ إِلَى الظُّلُمَاتِ أُولَئِكَ أَصْحَابُ النَّارِ هُمْ فِيهَا خَالِدُونَ

« Allāh est l’Ami de ceux qui croient : Il les fait sortir de toutes sortes de ténèbres et les amène vers la lumière. Et ceux qui ne croient pas, leurs amis sont les transgresseurs qui les font sortir de la lumière pour les amener vers toutes sortes de ténèbres. Ceux-là sont les gens du Feu et ils y resteront longtemps. » (2 :257)

Nous allons vivre ces quelques moments avec le Nom d’Allah « Al-Nûr », la Lumière, avec les significations magnifiques qu’il porte, telles que les a expliquées le Messie Promis (a.s.) et telles que nous les trouvons dans les discours et sermons de Hadrat Amîr al-Mou’minîn, Mirza Masroor Ahmad, qu’Allah le soutienne.

Dans les dictionnaires et lexiques, nous lisons :

Parmi les noms d’Allah, il y a Al-Nûr, La Lumière. Ibn Athîr dit : Par Sa lumière, Allah fait voir l’aveugle, et par Sa direction Il guide l’errant. Il est Al-Zâhir, le Manifestant, Celui Qui fait toute chose se manifester. Or, le manifestant qui fait apparaitre toute chose est la Lumière.

Abou Mansour dit quant à lui : La Lumière est un des attributs d’Allah. Allah dit : « Allah est la lumière des cieux et de la terre. » Il est dit dans le commentaire de ce verset qu’Il est le Guide des habitants des cieux et de la terre. Puis Il dit : « Sa Lumière est pareille à une niche brillante dans laquelle se trouve une lampe. » Cela indique que la lumière de Sa direction est comme une lampe dans une niche à l’intérieur du cœur du croyant. (Lisân al-‘Arab)

Nous lisons également : Al-Nûr est la lumière diffuse qui définit la vision, et cela de deux façons, matérielle et spirituelle. Dans le sens matériel, cela agit de deux façons : y compris sur la raison par l’œil de la perspicacité, et il s’agit là de la diffusion d’affaires qui ont trait au divin telles que la lumière de l’intelligence et la lumière du Coran. (Al-Moufradât d’al-Râghib al-Isfahâni)

Les auteurs des lexiques attestent des sens de ce terme à la lumière de versets coraniques, dont « Il vous est venu d’Allah une lumière et un Livre clair » (5 :17) et « et celui pour qui Nous avons fait une lumière grâce à laquelle il circule parmi les hommes, est-il pareil à celui dont la condition est de se trouver dans les ténèbres, d’où il ne peut sortir ? » (6 :123)

D’aucuns disent qu’Allah S’appelle « Lumière » parce qu’Il illumine. C’est-à-dire qu’Il illumine toute chose. Et parce qu’Il augmente la luminosité et l’illumination. Comme Il le dit : « Allah est la lumière des cieux et de la terre. » (24 :37) c’est-à-dire qu’Il est Celui par Qui toutes les vérités célestes et terrestres sont connues. Et Il est Celui Qui illumine Ses Saints de cette lumière.

En vérité, cette lumière ne réside que dans la Loi qui est descendue sur le Prophète Muhammad (s.a.) et dans son noble exemple. En effet, toutes les lois révélées précédemment ont été abrogées par la venue de cet homme parfait (s.a.) ; il est devenu « lumière sur lumière ». A présent, ce ne sont que son enseignement et la lumière qui en émane qui soient à même d’octroyer la lumière d’Allah le Très-Haut à quiconque. Dans le Noble Coran, Allah dit :

« Allāh est la Lumière des cieux et de la terre. Sa Lumière est pareille à une niche brillante dans laquelle se trouve une lampe. La lampe est à l’intérieur d’un verre. Le verre est comme si c’était une étoile étincelante. La lampe est allumée avec l’huile d’un arbre béni – un olivier – qui n’est ni de l’Est ni de l’Ouest, dont l’huile s’allumerait même si le feu ne la touchait pas. Lumière sur lumière ! Allāh dirige vers Sa lumière qui Il veut. Et Allāh relate des paraboles aux hommes, et Allāh connaît toutes les choses très bien. » (24 :37)

J’aimerais présenter un extrait du commentaire qu’a fait le Messie Promis (a.s.) sur ce verset. Il dit :

« Dieu est la lumière des cieux et de la terre, c’est-à-dire toute lumière que nous voyons dans les hauteurs les plus élevées ou dans les profondeurs les plus insondables, qu’elle se manifeste dans les esprits ou dans les corps, étant inhérente ou accidentelle (c’est-à-dire que cette lumière se manifeste naturellement dans une personne ou qu’elle est empruntée à d’autres), manifeste ou cachée, mentale ou extériorisée, elle est un don de parmi les trésors du Dieu Exalté.

Ceci est un signe que l’effusion générale du Seigneur des mondes englobe tout et qu’il n’y a personne qui soit dénué de cette grâce du Tout-Puissant. Il est la Source de toute grâce ; toutes les grâces jaillissent de Lui. Et Il est la Cause Première de toutes les lumières (c’est-à-dire qu’Il provoque l’apparition de toutes les lumières), et que la fontaine de toutes sortes de miséricorde ; et que Son Être soutient réellement le monde, et Il est un refuge pour tout ce qui est en haut et en bas, et Celui qui a fait sortir toute chose de l’obscurité et a revêtu toute chose du manteau de l’existence (c’est-à-dire que Dieu a créé toutes choses à partir du néant, et l’univers étant renfermé sur lui-même, Dieu le fit s’ouvrir pour exister de façon épanouie).

C’est le flot général de la grâce divine qui profite à tous les êtres. Et Dieu a expliqué cela en disant : « Dieu est la lumière des cieux et de la terre… » C’est le flot de grâces qui a tout entouré de manière circulaire (c’est-à-dire que Dieu a entouré de l’inondation de grâces générales tout ce qui est dans l’univers, qu’il s’agisse de croyants ou d’incroyants, de pierres ou de montagnes, d’eaux ou d’animaux) et pour en profiter il n’est pas nécessaire de posséder des compétences spécifiques. En contrepartie, il y a flot spécial de grâces divines, régi par des conditions, qui n’est profitable qu’aux individus spéciaux dotés de talents et de compétences spécifiques (c’est-à-dire que ce flot de faveurs est destiné à ceux qui ont la capacité complète de la recevoir) : ce sont les âmes complètes, les prophètes, que la paix soit sur eux, dont le meilleur, le plus élevé, le plus accompli dans ses bénédictions est Muhammad, le Choisi, paix et bénédictions d’Allah soient sur lui (c’est-à-dire que celui parmi les prophètes qui ont de telles compétences, que la paix soit sur eux, est notre maître, Muhammad, la paix soit sur lui, qui réunit en sa personne toutes les bénédictions.

Puisque ce flot de grâces divines est une vérité universelle, profonde et précise, de parmi les points les plus fins de la sagesse (c’est-à-dire que ce flot spécial de grâces du Seigneur est une vérité complexe, que l’esprit ne peut comprendre que par la réflexion profonde et que c’est l’une des questions rationnelles les plus compliquées qui n’est pas donnée à tous de comprendre), Allah a d’abord mentionné Son flot de grâces générales qui se manifeste de façon évidente. Il dit : « Dieu est la lumière des cieux et de la terre. »

Ensuite, afin d’expliquer l’état de la lumière du Sceau des Prophètes, les bénédictions de Dieu et la paix soient sur lui, Allah propose l’exemple de Son flot de grâces spéciales dont la mention commence ici : « Sa Lumière est pareille à une niche brillante dans laquelle se trouve une lampe » dont la signification est que l’exemple de cette lumière (dans l’homme parfait, le Prophète, paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) est comme une niche dans un mur dans laquelle la lampe est placée. »

Le Messie Promis dit : “La niche mentionnée dans l’exemple est en fait la vaste poitrine du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui). Et dans la niche est une lampe, qui est la révélation divine.

Puis Dieu dit : « La lampe est à l’intérieur d’un verre ». Si la lampe est placée dans une un verre, elle est préservée de la turbulence des tempêtes. »

La flamme, si elle est allumée dans une bouteille, est préservée du vent et des effets des intempéries à l’extérieur. Sa luminosité en est également augmentée, comme le commun des mortels le sait, notamment dans les pays pauvres du tiers monde où ils utilisent des lampes traditionnelles fonctionnant au gaz ou au kérosène. Si la flamme était mise à l’extérieur, elle s’éteindrait, mais si elle est placée dans le verre dans des lampes traditionnelles, il sera possible pour les gens de se promener durant des tempêtes dans des endroits où les torches modernes ne sont pas disponibles. En outre, lorsqu’un réflecteur est installé dans les lampes modernes à batteries, il augmentera encore davantage leur lumière.

Le Messie Promis, que la paix soit sur lui, dit : « Cette lampe est dans un verre très limpide, c’est-à-dire un cœur pur, qui est le cœur du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui), qui est semblable, de par sa nature immaculée, à un miroir poli et propre, complètement libre de toute impureté et dénué de saletés de toutes les sortes, et qui ne porte absolument aucun attachement en-dehors de celui pour Dieu le Très-Haut. » C’est-à-dire que le cœur du Prophète (pssl) est pur et dénué de toutes saletés, vivant dans son amour pour Dieu ; et c’est ainsi que rien ne peut y être décelé si ce n’est cet amour.

Donc, ce cœur était digne que la révélation de Dieu descendît sur lui. Lorsque la révélation de Dieu est descendue sur ce cœur pur et limpide, sa lumière a illuminé le monde comme une étoile étincelante. Et alors ceux-là ont vu cette lumière que Dieu a voulu guider. »

Ensuite, Dieu a mentionné un autre exemple, à savoir que cette lampe est allumée à partir d’un arbre, un olivier béni. Le Messie promis dit dans son commentaire :

« La signification de l’olivier béni est la personne bénie de Muhammad, où se trouvent réunis tous les types de bénédictions parce qu’elles sont complètes et parfaites (c’est-à-dire que notre Maître Muhammad (pssl) réunit en sa personne tous types de bénédictions car il est celui qui détient en lui toutes les perfections) et le flot de ses grâces n’est limité par ni la direction ni l’espace ni le temps. Au contraire, ce flot est généralisé et continu, sans interruption aucune. »

Ensuite, le Messie Promis, sur lui la paix, dit : « En ce qui concerne le sens de la lampe de la révélation qui est allumée à partir de l’huile d’un arbre béni, l’huile est ici une référence à l’esprit subtil et raffiné de Muhammad avec toutes ses vertus naturelles de nature supérieure qui découlent de la source pure de cet esprit parfait. »

C’est-à-dire que cette huile fait référence à la grandeur de l’esprit de Muhammad (pssl), qui est saturé de lumière, et aux vertus supérieures qui reposent dans le cœur et l’esprit de Muhammad, de sorte que sa compétence intellectuelle et ses vertus supérieures méritaient d’être utilisées en guise d’huile pour allumer la lampe.

Ensuite, le Messie Promis, que la paix soit sur lui, dit : « « …Qui n’est ni de l’Est ni de l’Ouest ». Cela signifie qu’il n’y a rien d’extrême dans la nature pure de Muhammad (pssl), mais plutôt un degré élevé d’équilibre et de modération, et qu’elle a été créée sous la meilleure forme. »

Il explique par ailleurs :

« De même que Moïse, la paix soit sur lui, fut de par sa nature autoritaire et dur, la loi de la Torah qui descendit sur lui est conforme à sa nature. Quant au Messie (Jésus), il était fait de compassion et de douceur, et c’est pour cela que l’enseignement de l’Évangile est basé sur la douceur et la tendresse.

Par contraste, le Livre du Prophète (pssl) contient les enseignements des plus équilibrés et modérés, sans pencher pour la tendresse à tout endroit ni pour la colère à tout endroit, prenant en compte le contexte et l’occasion avec grande sagesse ; et par conséquent, le Coran contient des enseignements équilibrés et modérés. En effet, c’est un recueil d’enseignements sur la dureté et la compassion, l’autorité et l’indulgence, la gentillesse et la réprimande (c’est-à-dire que l’enseignement du Coran comprend la dureté et la compassion, ainsi que des avertissements émis là où il le faut, et également la douceur ou la réprimande, là où il faut) ; et pour l’expliquer, Dieu le Très-Haut a dit que la lampe de la révélation coranique est allumée d’un arbre béni qui n’est ni de l’Est ni de l’Ouest. »

C’est-à-dire que l’être du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a été illuminé par une révélation divine coranique compatible avec sa nature modérée. C’est là où se situe Muhammad (pssl).

Puis il dit : « L’huile mentionnée dans le verset est limpide et raffinée, de sorte qu’elle s’allume presque, même si elle n’est pas touchée par le feu. C’est-à-dire que l’esprit de ce noble Prophète et ses qualités morales supérieures sont basées sur l’équilibre parfait, le raffinement consommé et la luminosité complète à tel point qu’ils s’allumeraient automatiquement même avant la descente de la révélation divine. » C’est-à-dire, que ses vertus supérieures étaient parfaites au point que les gens pourraient en être éclairés.

« Lumière sur lumière » signifie qu’une lumière est descendue sur une autre lumière. C’est-à-dire que l’être béni de notre Maître, le Sceau des Prophètes, que la paix soit sur lui, était une union de toutes sortes de lumières, et il descendait dessus une autre lumière céleste sous la forme de la révélation divine, et c’est ainsi que le Sceau des Prophètes, que la paix soit sur lui, était un complexe de lumières.

Allah a calibré la lumière des gens en fonction de leurs capacités et de leurs qualifications personnelles. Ainsi, quiconque a une nature saine fera plus de bonnes actions, et quiconque est défectueux à cet égard, ses bonnes œuvres seront proportionnellement moindres. Ainsi, chacun puise de cette lumière en fonction de ses capacités et aptitudes.

Par conséquent, la lumière complète du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) était une manifestation parfaite de la lumière d’Allah ; et c’est la lumière qui profitera aux gens jusqu’au Jour de la Résurrection.

Notre maître le Messie Promis (paix soit sur lui), a décrit ce statut élevé du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) : « Cette lumière des plus sublimes qui est l’apanage de l’homme parfait, n’a été donnée ni aux anges ni aux étoiles, ni à la lune ni au soleil. Cette lumière ne se trouve pas dans les océans qui recouvrent la terre ou dans les fleuves qui la sillonnent. Rubis, saphirs, émeraudes, diamants et perles en sont dépourvus. En un mot, elle ne se trouve dans aucun objet céleste ou terrestre. Elle se manifeste uniquement en l’homme, c’est-à-dire en l’homme parfait, dont l’expression la plus exaltée est notre maître, le chef des prophètes, Muhammad le choisi. Cette lumière a été octroyée à cet homme et – proportionnellement à leurs aptitudes – à tous ceux qui ont les mêmes affinités que lui. Cette grâce se manifeste dans sa forme la plus sublime en la personne de notre maître et guide, le Prophète Illettré, le véridique, Muhammad le Choisi, que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui. » (A’inah-e-Kamalat-e-Islam, Ruhani Khaza’in, vol. 5, p. 160-162)

Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a acquis ce statut par la lumière d’Allah et a ensuite amené ses compagnons à se parer de ces vertus en puisant de cette lumière. Par conséquent, le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a comparé ses compagnons aux étoiles et a déclaré que quel que soit le compagnon que vous prendrez comme guide, vous aurez le succès par leur lumière et vous serez dirigés sur le chemin qui mène à Allah.

Les Arabes étaient illettrés, mais à cause de la lumière qu’ils avaient acquise de lui, ils étaient [plus tard] devenus un excellent exemple de relation solide avec Dieu le Tout-Puissant et de l’adoption de vertus suprêmes. Ils ont reçu une partie de la lumière de Dieu, le Tout-Puissant, et c’est ainsi que Dieu a dit d’eux : « Allah est satisfait d’eux. » (Al-Moujâdilah : verset 24). Ils sont donc devenus des guides pour ceux qui sont venus après eux sur des voies illuminantes.

Le Messie Promis (paix soit sur lui) dit à propos des compagnons, que Dieu soit satisfait d’eux tous : « Ils étaient éperdus dans l’amour du Messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) ; et la lumière qui se trouvait dans le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) descendait sur le cœur des compagnons par cette voie. Elle éliminait tout ce qui détournait d’Allah, et c’est ainsi que leur poitrine s’emplissait de lumière au lieu de ténèbres.

Or, Allah, la Lumière des cieux et de la terre, n’a pas interrompu Son flot de lumière après le Prophète, paix soit sur lui, et ses compagnons, que Dieu soit content d’eux ; en effet, la lumière du Prophète, puisée de la lumière de Dieu, est devenue une source permanente de grâces éternelles ; et la loi de l’Islam est devenue l’unique loi en vigueur jusqu’au Jour de la Résurrection. »

En ce temps, Dieu a envoyé le Messie promis – la paix soit sur lui – en raison de son immersion dans l’amour du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) avec cette lumière qui est celle de la spiritualité descendant du ciel, pour que nous puissions en puiser et l’établir solidement dans nos cœurs.

Le Messie Promis, que la paix soit sur lui, dit à propos de sa personne : « Je ne peux pas dire laquelle de mes œuvres a été la raison de la descente de cette grâce divine, mais je sens en mon être une attirance pour Dieu avec une loyauté et une sincérité sans lesquelles l’on ne peut rien accomplir. »

Puis il a déclaré : « Il est arrivé une fois que j’ai vu dans un rêve un homme âgé d’apparence juste et belle. Il a mentionné le nombre de jours de jeûne observé, selon la tradition des prophètes, dans le but d’obtenir des lumières célestes. Il a indiqué que je devais observer cela, selon la tradition des habitants de la maison du Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui). J’ai donc compris qu’il serait approprié que je m’engage à jeûner pendant un certain temps. »

Après cette vision, il a décidé qu’il devrait jeûner pendant un certain temps sans le révéler à quiconque. Il s’est donc installé dans une chambre réservée aux hommes de sa maisonnée. Il a également demandé qu’on lui serve sa nourriture dans la même pièce ; mais il en a distribué l’essentiel aux orphelins, se contentant de très peu. ”

Il a évoqué les expériences qu’il a vécues pendant ce jeûne, en disant : « Parmi les merveilles dont j’ai bénéficié lors de ce jeûne, il y a les belles visions dont j’ai été honoré. J’ai rencontré beaucoup de nobles prophètes et certains des grands saints et pieux personnages parmi les musulmans qui ont vécu dans le passé. Et j’ai vu le Messager d’Allah, la paix soit sur lui, alors que j’étais dans un état d’éveil complet, accompagné de Hassan, Housseïn, ‘Ali et Fatima, qu’Allah soit content d’eux tous… En outre, j’ai vu les lumières spirituelles sous la forme métaphorique de colonnes de différentes couleurs, telles que le vert et le rouge, et elles resplendissaient avec une beauté et un effet si puissants que l’être humain ne peut les décrire. Toutes ces colonnes de lumière se dressaient vers le ciel – dont certaines étaient d’un blanc brillant, d’autres vertes et d’autres encore, rouges – et rejoignaient mon cœur d’une façon toute spéciale qui donnait joie à mon cœur. Lorsque je regardais tout cela, j’ai ressenti une extase particulière dans mon cœur dont le plaisir est incomparable… Je me suis dit que ces colonnes spirituelles étaient des expressions de l’amour mutuel entre Dieu et l’homme… cela signifie qu’une lumière s’est levée du cœur et qu’une autre lumière est descendue d’en haut… Et quand elles se sont rencontrées, elles ont pris la forme de colonnes de lumière. »

En effet, ce statut et la descente de la lumière divine sur le Messie Promis, paix soit sur lui, n’étaient que le résultat de sa complète obéissance au Prophète, que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui.

Il a également dit : « Je vis en rêve que des gens cherchaient çà et là un réformateur. Un homme vint se tenir devant moi et, me montrant du doigt, annonça : ھٰذَا رَجُلٌ یُحِبُّ رَسُولَ اللہِ “Voici un homme qui aime le Messager d’Allah.” Cette parole signifie que la condition primordiale à remplir [par tout prétendant] pour cet office est l’amour du Messager (s.a.w). Donc, ceci est avéré chez la personne. » (Barahin-e-Ahmadiyyah, Ruhani Khaza’in, vol. 1, p. 598, note de bas de page)

Ainsi, à cette époque, Dieu révéla sa lumière au Messie promis (a.s.) et le suscita à cette époque pour répandre cette lumière qu’Il avait révélé au Prophète (s.a.). La raison en est son grand amour pour le Prophète : à cause de cet amour, Dieu l’a aimé et a fait de lui un miroir qui reflétait la lumière de son maître Muhammad al-Mustafa, qui est la lumière de Dieu qui cerne les cieux et la terre, et qui devait provoquer une révolution spirituelle.

Dieu a révélé au Messie promis des lumières et des connaissances à propos de cette révélation qui est descendue sur le cœur purifié de notre Maître, le Messager de Dieu – pour enseigner aux gens l’interprétation correcte des enseignements apportés par ce véritable amoureux du Prophète. Le Messie Promis n’était pas disposé à rechercher une renommée terrestre, mais lorsque Dieu veut faire descendre Sa lumière sur qui Il désire, Il fait aussi diffuser sa voix dans ce monde afin qu’il puisse répandre la lumière divine sur toute la terre.

Et parmi les choses que Dieu lui a inspirées, il y a ceci : « Tu es sorti de Lui, et Il t’a choisi de parmi [les gens du] monde entier … Tu es la lumière du monde … Tu es la révérence de Dieu, Dieu ne te laissera pas. O vous les gens, il vous est venu la lumière de Dieu ; ne soyez donc pas des négateurs. ” (Tadhkirah : p. 258 édition 2004)

Dieu Tout-Puissant a fait descendre cette lumière sur le Messie Promis, que la paix soit sur lui. En raison de sa nature pure, un lien fort a été établi entre lui et Dieu. Or, la lumière qui a afflué sur les compagnons du Prophète, qu’Allah soit satisfait d’eux tous, comme de l’eau, Dieu n’a pas fait que le mettre dans le cœur du Messie Promis (a.s.) après 1400 ans – en tant que résultat de son amour pour le Prophète, paix soit sur lui, et de la bénédiction de son pouvoir sanctifiant – mais également Dieu a donné au Messie Promis la capacité de transférer cette lumière à d’autres.

« Cela me suffisait que Dieu soit satisfait de moi : je n’ai jamais voulu me déclarer Messie promis, ni que je sois considéré meilleur que le Messie, fils de Marie, que la paix soit sur lui… j’étais dans un état de torpeur, personne ne me connaissait et je ne voulais pas non plus que quelqu’un me connaisse. Je voulais vivre caché et mourir caché, mais Il a déclaré : Je vais diffuser ta voix dans le monde entier avec dignité et honneur. » (La Réalité de la Révélation, Les Trésors Spirituelles, vol. 22, p. 153).

C’est la pratique d’Allah que s’Il orne quelqu’un de Sa lumière, Il le fera connaître au monde entier. Si la lumière créée par l’homme se manifeste et se diffuse, comment alors pourra-t-on cacher la lumière de Dieu?

Si quelqu’un déclare son amour pour Allah et son Messager (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) à l’époque actuelle, il lui incombe de renforcer ses liens avec le Messie promis. C’est ce qu’Allah et Son Messager (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) ont enjoint.

À cette époque, la communauté islamique Ahmadiyya est la seule à profiter du Califat par la bénédiction de cette série de relations et la seule à bénéficier également de la lumière spirituelle que Dieu fait descendre par le biais des prophètes. Notre maître, le Messager d’Allah, que la paix soit sur lui, reste le meilleur exemple et modèle à cet égard. Dieu a redonné vie à ce modèle en cette époque par l’entremise de l’amoureux sincère du Prophète Muhammad (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui), et à présent toutes les sortes de progrès spirituels et la paix mondaine dépendent de l’adhérence à la personne du Messie Promis (pssl), car c’est lui qui a honoré l’ordre du Prophète et illuminé l’humanité de la lumière de Dieu, appelant les gens à la lumière par l’amour, la réconciliation et l’harmonie, en honorant les droits de Dieu et en établissant la paix et la sécurité dans le monde.

Le véritable amoureux du Prophète, paix et bénédictions d’Allah soient sur lui (c’est-à-dire le Messie Promis) est celui qui a pris le plus de cette lumière à cette époque, de sorte qu’il puisse la répandre dans le monde entier avec la dernière révélation, à savoir celle de Muhammad (s.a.), qui devait être propagée dans toutes les régions du monde ; et qu’il puisse continuer à placer cette lampe dans les endroits les plus hauts et les plus élevés, afin que le monde entier puisse en bénéficier.

Or, le Messie Promis a reçu le titre de « Sceau des Califes » en raison de sa persistance et de sa persévérance dans l’accomplissement de cette tâche. Cela, parce que les saints et les réformateurs qui l’avaient précédé n’avaient diffusé les enseignements du Prophète (pssl) que parmi certains peuples et que dans des régions limitées ; mais maintenant la tâche de placer cette lampe dans les hauts lieux et d’apporter sa lumière dans toutes les parties du monde sera accomplie par le Messie de Muhammad (s.a.) seul ; et une analyse révélera que cette tâche est en train d’être accomplie seulement par les disciples du Messie Promis qui font de leur mieux pour diffuser les enseignements du véritable islam à la lumière de l’exemple du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui), et qui font tout leur possible pour faire connaître aux habitants du monde entier les enseignements du Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui), ainsi que ses bonnes mœurs et qualités morales du haut de minarets élevés. Après le Sceau des Califes (c.-à-d. le Messie Promis), le Califat – avec l’appui de Dieu – remplira les devoirs qui lui sont confiés par Dieu : placer cette lampe dans des niches et minarets très hauts.

Le Mouslih Maw’oud, qu’Allah soit satisfait de lui (le deuxième Calife du Messie Promis), a déclaré dans son interprétation de la lumière qu’il doit y avoir trois choses pour répandre cette lumière dans le monde : la première est la divinité, la seconde est le prophétat et la troisième est le califat. Si les croyants restent fidèles à la foi et font de bonnes œuvres, la portée de cette lumière continuera à s’élargir de plus en plus.

Nous demandons à Dieu le Très-Haut de nous aider à tirer profit de la lumière divine pour toujours et que nous n’en soyons jamais dépourvus. Si le peuple de l’islam avait réalisé cette vérité, c.-à-d. tous nos frères musulmans, les non-musulmans de l’Occident n’auraient jamais soulevé des objections contre l’islam d’époque en époque.

Je demande à Allah de donner aux musulmans la perspicacité de voir la lumière de cette époque ténébreuse et qu’ils aient la chance de prêter allégeance à l’Imam de l’époque afin ce que la lumière du bien-aimé Muhammad, paix et bénédictions d’Allah soient sur lui, se répande dans le monde entier.

Et nous terminons par : Toute louange appartient à Allah, le Seigneur des mondes !

Etiquettes