La voie vers les jardins du Paradis

Sermon du 06-07-2012 par Hadrat Mirza Masroor Ahmad

Sa Sainteté le Calife a prononcé son sermon du 6 juillet 2012 au Canada, dans le cadre de la Jalsa Salana. Ces rencontres, a-t-il affirmé, apportent dans leur sillage de nombreuses bénédictions pour les ahmadis. Et selon un hadith du Saint Prophète Muhammad (s.a.w) toute réunion consacrée au souvenir de Dieu est un moyen de visiter les jardins du Paradis. Ces Jalsa Salana ont pour objectif de faire grandir l’amour de Dieu dans le cœur du croyant et de lui rappeler ses devoirs envers Dieu et envers ses semblables.

Chanceux sont ceux qui saisissent ces faits et qui agissent en conséquence. En s’acquittant de leurs devoirs envers autrui ils indiquent à ces derniers les voies qui mènent au paradis et s’attirent dans la foulée les faveurs de Dieu, car celui qui encourage un autre à accomplir une bonne œuvre méritera lui aussi des récompenses.



{wd file=images/stories/audio/sermon_06_07_2012.mp3 name='Téléchargez la version mp3 du sermon'}

En instituant la Jalsa Salana le Messie Promis (a.s) a indiqué à ses suivants les voies qui mènent au Paradis. Aussi avait-il prié en ces termes : « Jusqu’à mon dernier souffle j’implorerai Dieu de purifier les cœurs de mes suivants et de leur accorder Sa grâce en les attirant vers Lui. Je prie qu’Il les débarrasse de toute méchanceté et rancune remplaçant ceux-ci par un amour sincère et mutuel. J’ai la ferme conviction qu’un jour Dieu agréera ma prière et qu’Il ne la rejettera pas. De même, si selon Toi mon Seigneur, il se trouve en ma djama’at quelqu’un voué à la perdition éternelle, une personne qui ne se purifiera pas sincèrement et qui ne ressentira pas Ta crainte, je Te supplie, O mon Seigneur Tout-Puissant, détourne la de moi tout comme elle s’est détournée de Toi ; et remplace la par quelqu’un au cœur aimable et qui désire Te rencontrer. »

Ces paroles indiquent la vive angoisse du Messie Promis (a.s), ce sont des propos qui font dresser les cheveux sur la tête et qui invitent au repentir. Le croyant doit constamment prier pour la protection de sa foi et pour son progrès spirituel. Il doit sincèrement implorer le pardon de Dieu.

Selon le Messie Promis (a.s) les prosternations physiques n’ont aucune importance si le cœur n’est pas imbu d’humilité. [Selon le saint Coran] c’est la Taqwa qui atteint Dieu et non pas la chair et le sang de l’animal sacrifié. De même les prosternations physiques ne serviront à rien sans la soumission sincère du cœur.

Qu’Allah fasse que tout ahmadi puisse être à la hauteur des attentes du Messie Promis (a.s) et qu’ils n’entravent pas sa mission révolutionnaire en s’empêtrant dans les bassesses de ce monde et en s’éloignant de la Taqwa. Le Saint Coran évoque en de nombreux endroits l’importance de la Taqwa :

أَنَّهُ لَا إِلَهَ إِلَّا أَنَا فَاتَّقُونِ

« …il n’y a de dieu que Moi, aussi craignez-Moi Seul. » (Le Saint Coran, chapitre 16, verset 3). La Taqwa signifie se mettre à l’abri derrière un bouclier. Et la crainte de Dieu résulte de l’amour qu’éprouve le véritable croyant à l’égard de Celui-ci.

Évoquant le but de la création de l’homme le Saint Coran affirme :

وَمَا خَلَقْتُ الْجِنَّ وَالْإِنْسَ إِلَّا لِيَعْبُدُونِ

« Et Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. » (Le Saint Coran, chapitre 51, verset 57). L’homme dans sa grande ignorance se fixe de son propre chef l’objectif de sa vie tout en oubliant celui pour lequel Dieu l’a créé. Ses plans et ses désirs ne concernent que ce monde est éphémère. Mais il oublie qu’il ne vient pas en ce monde et qu’il ne le quitte pas selon son bon vouloir. Dieu Celui qui a fait de lui le meilleur de Sa création est seul capable de fixer l’objectif de sa vie.

L’Occident a inventé de nouvelles distractions, dont le but est de pousser l’homme vers plus d’indécence. La dignité de l’homme est tombée si bas que toutes sortes d’obscénités se commet aujourd’hui au grand jour et sans aucune gêne devant les caméras. L’on est coupable de grossièretés dont on ne trouve pas les exemples dans le règne animal.

A cet effet le Saint Coran affirme :

وَلَقَدْ ذَرَأْنَا لِجَهَنَّمَ كَثِيرًا مِنَ الْجِنِّ وَالْإِنْسِ لَهُمْ قُلُوبٌ لَا يَفْقَهُونَ بِهَا وَلَهُمْ أَعْيُنٌ لَا يُبْصِرُونَ بِهَا وَلَهُمْ آَذَانٌ لَا يَسْمَعُونَ بِهَا أُولَئِكَ كَالْأَنْعَامِ بَلْ هُمْ أَضَلُّ أُولَئِكَ هُمُ الْغَافِلُونَ

« En vérité, Nous avons créé un grand nombre de djinns et d’hommes qui finiront en Enfer. Ils ont un cœur, mais ils ne comprennent pas avec ; ils ont des yeux, mais ils ne voient pas avec ; ils ont des oreilles, mais ils n’entendent pas avec. Ils sont comme des bestiaux ; pire, ils sont plus égarés encore. Ceux-là sont en vérité des insouciants. » (Le Saint Coran, chapitre 7, verset 180)

Le Saint Coran dit encore :

أَرَأَيْتَ مَنِ اتَّخَذَ إِلَهَهُ هَوَاهُ أَفَأَنْتَ تَكُونُ عَلَيْهِ وَكِيلًا - أَمْ تَحْسَبُ أَنَّ أَكْثَرَهُمْ يَسْمَعُونَ أَوْ يَعْقِلُونَ إِنْ هُمْ إِلَّا كَالْأَنْعَامِ بَلْ هُمْ أَضَلُّ سَبِيلًا

« As-tu vu celui qui prend sa passion pour son dieu ? Pourrais-tu donc être gardien sur lui ? Penses-tu que la plupart d’entre eux entendent ou comprennent ? Ils sont comme du bétail – et même pires dans leur comportement. » (Le Saint Coran, chapitre 25, versets 44 à 45)

Ces versets décrivent l’état de ceux qui ne comprennent pas l’objectif de leur vie et qui sont esclaves de leurs vaines passions. Il serait erroné de trouver des contradictions entre les versets cités, arguant que d’une part il est dit que Dieu a créé les djinns et les hommes pour qu’ils l’adorent et que d’autre part Il affirme que la plupart d’entre eux finiront en enfer. Dieu affirme que la majorité des hommes ne profiteront pas de Sa direction et de Sa miséricorde ; ils suivront leurs désirs qui les mèneront en enfer.

Aujourd’hui on tire grand plaisir à commettre ces obscénités ou à les regarder. Les films pornographiques se vendent en plein jour et en essayant de copier ce qui s’y trouve on devient pire que des animaux. « A mon grand regret, dit le Calife, on m’informe que certains jeunes et des moins jeunes ahmadis regardent ces films obscènes ou d’autres qui le sont moins. Et en conséquence des mariages se brisent. »

hadrat-khalifatul-massih-al-khamis
Hadrat Mirza Masroor Ahmad
Cinquième Calife
de la Jama'at Ahmadiyya

Dieu affirme que les égarés finiront en enfer. Et selon le Messie Promis (a.s) ceux qui n’évitent pas ces futilités et ces passions doivent se séparer de lui. Dans la plupart des cas les gens de cette catégorie sont très éloignés de la djama’at. Mais s’ils entendent ces paroles ils doivent se réformer ou abandonner la djama’at avant que celle-ci ne prenne des mesures à leur encontre.

D’autre part les jeunes qui ne sont pas aptes à distinguer le bien du mal, qui n’ont pas le soutien morale de leur famille et qui ne sont pas proches de la djama’at doivent éviter toutes ces indécences. Visionner ces films devient une drogue et ils doivent éviter la compagnie de ceux qui les encouragent en ce sens. Une fois entraîné dans cette voie l’on s’y embourbe.

L’homme bâti de ses mains l’enfer dans lequel il finira. Les richesses, le pouvoir et l’honneur ne sont pas les sources du vrai bonheur. Seule une relation sincère avec Dieu apporte la sérénité. Les désirs effrénés génèrent de la convoitise et accentue la soif des plaisirs, une soif qui ne s’étanche jamais. Ces passions immodérées et ces regrets attisent le feu de l’enfer. C’est une flamme qui n’accorde aucune félicité à l’homme et qui le fait vivre dans un désarroi constant. L’amour pour tout autre qu’Allah est ce feu qui consume le cœur et qui le rend plus noir que du charbon.

Il ne suffit pas d’éviter les grands péchés ; il est tout aussi important de se débarrasser de tout vice aussi moindre soit-il, car dans certains cas ils éloignent de la Taqwa. Aux yeux de Dieu le plus honorable est celui qui possède la Taqwa. Le salut ne dépend pas de sa lignée familiale ou de ses richesses mais du témoignage de Dieu. Et c’est en suivant les pas du Saint Prophète Muhammad (s.a.w) et en se consacrant aux prières que l’on pourra attirer les grâces divines.

Le Messie Promis (a.s) affirme : « …Dieu préservera uniquement la djama’at des Muttaqui et détruira les autres. Cette situation est très périlleuse, car le Muttaqui, le méchant et l’impur ne peuvent coexister au même endroit. Certainement le Muttaqui sera à l’abri et l’infâme périra ; mais seul Dieu connaît qui possède la Taqwa. »

Le Messie promis enjoint aux ahmadis d’éviter la jalousie, la rancœur, la médisance, l’orgueil, la dépravation, la paresse et la négligence. Il ajoute que la fin est réservée au Muttaqui, tout comme l’affirme le Saint Coran :

وَالْعَاقِبَةُ لِلْمُتَّقِينَ

Qu’Allah fasse que nous puissions tous être à la hauteur des attentes du Messie Promis (a.s) et que nous profitions de ses prières.


(Le site www.islam-ahmadiyya.org prend l’entière responsabilité de la publication de ce résumé)