Le sermon du vendredi 27 mai 2011 de Sa Sainteté le Calife avait pour thème le rétablissement du califat en Islam par l’entremise de Hadrat Mirza Ghulam Ahmad (a.s), Messie Promis et Imam Al-Mahdi (a.s) et les responsabilités qui incombent aux ahmadis à cet effet. D’emblée, Sa Sainteté a cité les versets suivants tirés du chapitre 24 du Saint Coran :

Et ils jurent par Allāh des serments les plus solennels que si tu le leur commandes, ils sortiront assurément. Dis : « Ne jurez pas ; la manière d’agir c’est l’obéissance en ce qui est juste. Assurément, Allāh est très conscient de ce que vous faites. » Dis : « Obéissez à Allāh et obéissez au Messager. » Et s’ils se détournent, alors rappelez-vous, quiconque agira ainsi, il sera tenu responsable de ce qui lui aura été confié, tout comme vous serez tenus responsables de ce qui vous aura été confié. Et si vous lui obéissez, vous serez bien guidés. Et le Messager n’est responsable que de la claire transmission du Message.

Allāh a promis à ceux d’entre vous qui croient, et qui font de bonnes œuvres, qu’Il fera assurément d’eux des Successeurs sur la terre, tout comme Il a fait des Successeurs de parmi ceux qui les ont devancés ; et qu’Il établira assurément pour eux leur religion qu’Il a choisie pour eux ; et qu’Il leur donnera assurément en échange, après leur crainte, sécurité et paix : Ils M’adoreront, et ne M’associeront rien. Puis quiconque sera ingrat après cela, celui-là sera du nombre des rebelles. Et observez la Prière et payez la Zakāt et obéissez au Messager, afin que miséricorde vous soit faite. (Le Saint Coran, chapitre 24, versets 54 à 57)

Dans le verset 56 Dieu promet aux croyants sincères qu’Il leur accordera le Califat s’ils respectent les conditions stipulées. Hadrat Mirza Ghulam Ahmad (a.s) a commenté sur ce verset dans ses nombreux ouvrages et en particulier dans son livre Al-Wasiyat (Le Testament) dans lequel il donne la bonne nouvelle que le califat sera établi après lui au sein de sa communauté. Hadrat Mirza Ghulam Ahmad (a.s) conseille les membres de sa communauté à suivre les voies de la Taqwa et de l’unicité de Dieu ; il a aussi évoqué le statut que Dieu lui a conféré et a aussi prodigué des conseils à sa communauté afin qu’elle se rapproche de Dieu, qu’elle soit sur des assises solides et afin qu’elle fasse perpétuer les sacrifices financiers. Il énonce aussi les détails de l’institution du plan financier d’Al-Wasiyat afin de régir les dispositions testamentaires faites pour la cause de l’Islam. C’est en suivant ces conseils que les ahmadis pourront s’acquitter de leurs devoirs envers Dieu et envers Ses créatures.

Les versets évoqués plus hauts présentent une feuille de route complète à ceux qui croient en Dieu et en Son Prophète (s.a.w), et qui ont prêté allégeance au Calife. Le point fondamental est l’obéissance en ce qui est juste. L’obéissance ne signifie pas se contenter de faire des serments et dire que l’on se battra contre l’ennemi si le besoin se fait sentir. L’obéissance est requise en toute situation. Si l’on ne s’efforce pas de mettre en pratique les préceptes de Dieu et de Son Prophète (s.a.w) dans nombre de cas ces grands serments s’avéreront futiles.

A la fin du premier verset il est dit : « …assurément, Allāh est très conscient de ce que vous faites », c’est-à-dire qu’on peut tromper les hommes mais pas Dieu. Quand le croyant aura la certitude que Dieu voit chacune de ses actions il ne va pas se contenter de faire des serments, il s’efforcera d’obéir à Dieu, à son Prophète, à son émir et à toute personne responsable au sein de la communauté. Ni le Prophète (s.a.w) ni ceux qui ont transmis les préceptes de la sharia ne seront questionnés concernant les actions des désobéissants.

Le Khilafat-Rashidah (Califat bien-guidé) est là pour perpétuer les œuvres du prophète. Le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) demande aux musulmans de suivre sa sunnah et celle de ses Khulafa-Rashidine Mahdiyine (Califes bien-guidés). Abdur Rahman Bin ‘Amr rapporte qu’une fois le Saint Prophète Muhammad (s.a.w)fit un discours très émouvant ; tout bouleversés ses compagnons lui dirent que ces conseils sont ceux de quelqu’un qui va bientôt quitter ce monde. Ils lui demandèrent de leur prodiguer des conseils afin qu’ils puissent tout le temps se maintenir sur la bonne voie. Le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) répondit : « Je vous laisse sur une voie éclairée ; la nuit sur cette voie est aussi clair comme en plein jour. Hormis les infâmes l’on ne peut pas s’y égarer. Celui qui vivra après verra de nombreux discordes. En de telles situations suivez ma sunnah et celle de mes Califes bien-guidés. Soyez toujours obéissants même si votre émir est un esclave. Le croyant est à l’instar d’un chameau qu’on tient par la bride : il va dans la direction vers laquelle on le tire, il est obéissant par nature. »

Dans le verset 56 cité plus haut, Dieu promet le califat à ceux qui croient et qui accomplissent de bonnes œuvres. Il n’est pas dit que les musulmans jouiront constamment de la bénédiction du Califat. Cette promesse dépend de certaines conditions dont la première est l’obéissance parfaite. La chaîne des Califes bien-guidés s’est arrêtée après le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) quand les musulmans ont été désobéissants. Certains ont dit que leur allégeance dépendra de certaines conditions, une desquelles étaient la vengeance de la mort du Calife Uthman (r.a). D’autres ont été influencés par des fauteurs de troubles et cela en dépit de la présence des illustres compagnons du Saint Prophète Muhammad (s.a.w)

Les musulmans se sont privés du califat quand la discorde et la désobéissance ont gangréné la société musulmane. Et par la suite l’institution bénie du califat a été remplacée par la monarchie.

Le Khilafat-Rashidah (Califat bien-guidé) dépend de la Nubuwwah (l’avènement d’un prophète). Et le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) étant le dernier prophète de loi, Allah a établi le Khilafat-Rashidah (Califat bien-guidé) dans son Oummah. Apparemment ce sont les hommes qui élisent le Calife mais c’est Dieu qui par Son témoignage actif et Son soutien confie la charge du califat à la personne de son choix.

Dans son livre Al-Wasiyat (Le Testament), Hadrat Mirza Ghulam Ahmad (a.s), Messie Promis et Imam Al-Mahdi (a.s) a mentionné la révélation de Dieu concernant sa mort :

« …ta fin désignée approche et Dieu ne laissera après toi aucun souvenir qui puisse être la cause de ta disgrâce. Tu mourras dans un état tel que Nous serons content de toi. Pour témoigner de ta véridicité, Nous manifesterons tout le temps des signes clairs. »

« Dieu m’annonce maintes tribulations et que de grandes calamités frapperont la Terre ; certaines durant ma vie même et d’autres après moi. Ma mission aura en partie du succès durant ma vie et en partie après moi….»

Le Messie Promis et Imam Al-Mahdi (a.s) évoque en ce termes le rétablissement du califat :

« D’après une ancienne loi divine qui date de la création de l’Homme, Dieu aide Ses Prophètes et Ses Messagers à atteindre l’objectif de leur mission avec succès et les fait prévaloir. Ainsi a-t-Il dit :

كَتَبَ اللَّهُ لَأَغْلِبَنَّ أَنَا وَرُسُلِي

Ici prééminence signifie qu’à l’instar des Prophètes et Messagers qui désirent voir établir sur Terre le dessein de Dieu et Sa suprématie incontestée, de même Dieu, par de signes puissants, prouve leur véridicité. La droiture qu’ils répandent sur Terre ressemble à cette graine que Dieu leur donne à semer, mais qu’ils ne voient pas croître en arbre. Dieu les enlève vers Lui à une période incertaine de leur mission où les adversaires ont l’occasion de les railler et de les avilir. Après cette période d’humiliations, Dieu manifeste Sa Puissance en créant des circonstances qui conduisent à la réalisation parfaite de ces mêmes buts qui semblaient d’abord irréalisables… »

« Donc, souvenez-vous, mes chers amis, que d’après une loi ancienne Dieu montre deux manifestations de Sa Puissance pour réduire à néant les faux plaisirs des adversaires des prophètes. Il n’est pas possible qu’Il oublie de le faire maintenant. Ne soyez pas affligés, ni tristes de ce que je viens de vous dire, car il est nécessaire que vous assistiez à la deuxième manifestation de la puissance divine. Cela vaut mieux pour vous, car elle durera perpétuellement et sans interruption jusqu’au Jour du Jugement Dernier.

Cependant elle ne peut pas avoir lieu avant mon départ de ce monde, et, quand je serai parti, Dieu le manifestera pour vous pour toujours. C’est ainsi qu’Il me l’avait promis dans le Barahin-e-Ahmadiyya. Cette promesse ne me concerne pas, mais bien vous. Il a dit : ‘Et Je ferai ceux qui ont cru en toi prévaloir jusqu’au jour du Jugement sur ceux qui t’ont renié.’ Il est donc nécessaire que vous voyiez le jour de mon départ, pour que vienne cette époque promise qui doit durer pour toujours. Notre Dieu est un Dieu Vrai et Fidèle ; Il tient Ses promesses, et Il vous fera voir tout ce qu’Il vous a promis. Quoique ces jours-ci soient les derniers de ce monde, et que beaucoup sont les afflictions qui doivent le visiter, il est nécessaire qu’il se conserve jusqu’à l’accomplissement de ces prophéties… »

Baitul-Futuh-Arriere

« Je suis venu comme la puissance de Dieu sur la Terre, et je suis une personnification de la Puissance Divine, et après moi d’autres viendront qui seront la manifestation de Sa Deuxième Puissance. Attendez que cette deuxième manifestation ait lieu en priant tous ensemble. Il est nécessaire que les vertueux de chaque pays prient ensemble pour que le ciel fasse voir cette deuxième manifestation et que vous puissiez réaliser la grandeur du Seigneur, votre Dieu. Considérez votre mort comme étant proche car vous en ignorez l’heure.

Il incombe aux vertueux de la Jamā’at qui sont purs d’âme d’initier en mon nom ceux qui le désirent. Dieu veut que tous ceux qui habitent les différentes parties de la Terre, les habitants de l’Europe comme ceux de l’Asie, tous ceux qui ont une nature juste, soient attirés vers le Tawhid et réunis dans une seule foi. Tel est le but divin que je suis venu accomplir. Poursuivez cet objectif mais en toute humilité, avec de bons exemples et d’incessantes prières. Et jusqu’au moment où l’un des vôtres viendra de la part de Dieu se dresser avec le Saint Esprit, vous travaillerez tous en harmonie après moi. »

« Ces hommes seront choisis unanimement par les Fidèles. Ainsi celui qui aura l’appui de quarante Fidèles pourra accepter la bai’ah [N. d. l’Éd. : serment d’allégeance] en mon nom, et il lui incombera de servir de modèle aux autres. »

« Il est nécessaire que par votre sympathie et votre pureté vous attiriez la bénédiction de l’Esprit Saint ; car sans l’Esprit Saint nul ne peut réellement acquérir la Taqwā. Après avoir maîtrisé toutes vos passions, marchez sur ce sentier qui est le plus étroit de tous les sentiers, rien que pour le plaisir de Dieu. Ne vous laissez pas leurrer par les plaisirs de ce monde car ils vous éloignent de Dieu ; et vivez, pour l’amour de Dieu, une vie d’austérité. La douleur dans laquelle se trouve le plaisir de Dieu est préférable au plaisir qui Lui déplaît ; la défaite dans laquelle se trouve le plaisir de Dieu vaut plus que la victoire qui entraîne Sa colère.

Délaissez ces choses qui vous attachent, et qui vous attirent la colère de Dieu. Si vous L’approchez avec un cœur pur, Il vous aidera toujours et aucun mal ne pourra vous atteindre. Vous ne pourrez gagner Son plaisir tant que vous n’aurez pas abandonné vos plaisirs, votre honneur, vos biens et votre vie, et tant que vous n’aurez pas subi en Son chemin ces vicissitudes qui offrent à vos yeux une vision de la mort. Mais si vous traversez ces tribulations, vous serez accueillis dans le giron de Dieu tel l’enfant chéri, vous hériterez des justes qui vous ont devancés, et les portes de toutes les grâces s’ouvriront à vous. »

« Ne pensez pas que Dieu vous abandonnera ; vous êtes comme une graine qui a été semée par Sa main ; et Il a dit que cette graine deviendra un grand arbre qui répandra ses branches dans toutes les directions. Béni soit celui qui croit dans la Parole de Dieu et qui ne craint pas les épreuves dans Sa voie, car il est nécessaire que vous soyez éprouvés afin que Dieu puisse distinguer celui qui aura été fidèle à sa bai’ah de celui qui l’aura trahi. Celui qui aura succombé à une épreuve ne pourra nuire à la cause divine, mais il sera lui-même conduit en enfer ; il lui aura mieux valu de n’avoir jamais vu le jour.

Mais ceux qui auront été persévérants jusqu’à la fin, malgré les calamités et la rigueur des épreuves, la dérision et le persiflage, la haine et la répugnance des autres, ceux-là seront glorifiés et bénis. Dieu m’a dit d’annoncer que ceux dont la foi en moi n’est pas entachée par les désirs de ce monde, qui sont sans faiblesse de cœur et point hypocrites, et qui sont entièrement soumis à Sa volonté, seront Ses élus, et que leurs chemins seront ceux de la sincérité. »

Mentionnant le plan béni d’Al-Wasiyyat ainsi que ceux qui seront enterrés dans le Bahishti Maqbarah, Messie Promis et Imam Al-Mahdi (a.s) déclare :

« On pourra utiliser ce fonds pour assister les démunis, les indigents, les initiés qui sont pauvres. Ne croyez pas que c’est là une improbabilité. Telle est la volonté de Dieu qui est le Maître du Ciel et de la Terre… »

« Ô Mon Maître Puissant et Généreux ! Mon Dieu Très-Pardonnant et Miséricordieux! Fais que soient ici les tombeaux de ceux qui ont vraiment cru en Ton Messager, qui n’ont aucun dessein hypocrite, qui ne sont ni égoïstes ni méfiants, qui font strictement ce qu’ordonnent la foi et l’obéissance… »


(Le site www.islam-ahmadiyya.org prend l’entière responsabilité de la publication de ce résumé)