Les petites ablutions (woudou) avant la prière en Islam

Les ablutions sont le lavage de certaines parties du corps avec de l’eau propre en préparation à la prière. Ceci est une condition préalable qui doit être remplie pour que la prière soit valable. Le Saint Coran précise clairement que l’on doit se laver les mains trois fois et se rincer la bouche trois fois.

La main droite est utilisée pour porter l’eau à la bouche. Ensuite, le nez est rincé en introduisant avec la main droite de l’eau dans les narines trois fois. Et après, tout le visage est lavé trois fois, en se servant des deux mains.

Après cela, les avant-bras doivent être lavés jusqu’aux coudes trois fois, en commençant par celui de droite.

Ensuite, après s’être mouillé les mains il faut les passer sur la tête, du front à la nuque, en sorte que presque toute la tête est couverte par ce mouvement. Puis la partie interne (et avant) des oreilles est nettoyée avec l’index de la main droite pour l’oreille droite et celui de la gauche pour l’oreille gauche. La partie externe (et arrière) des oreilles est nettoyée avec les pouces.

Après avoir nettoyé l’intérieur et l’extérieur des oreilles, le cou est nettoyé en passant dessus le dos des mains, de la nuque vers la gorge.

Pour terminer, les pieds sont lavés en utilisant la main gauche, trois fois chacun, jusqu’aux chevilles, en commençant par le pied droit. C’est ainsi que se complètent les ablutions.

Il est essentiel de réciter la prière suivante après les ablutions:

أَشْهَدُ أَنْ لاَّ إِلهَ إِلاَّ ٱللّهُ

وَأَشْهَدُ أَنَّ مُحمَّدًا عَبْدُهُ وَرَسُولُهُ

ٱللّهُمَّ ٱجْعَلْنِي مِنَ ٱلتَّوَّابِينَ وَٱجْعَلْنِي مِنَ ٱلْمُتَطَهِّرِينَ

Translittération: Ash hadu al-la ilaha il-lal-lahu wahdahu la sharika lahu wa ash hadu an-na Muham-madan `abduhu wa rasuluh. Al-lahum-maj `alni minat-taw-wabina, waj `alni minal mutatah-hirin.

Traduction: J’atteste que nul n’est digne d’être adoré excepté Allah. Il est Unique et n’a pas de d’associé. Et j’atteste aussi que Muhammad est son Serviteur et Messager. O Allah, compte-moi parmi ceux qui se repentent et compte moi parmi ceux qui se purifient. (rapporté par `Umr ibn Al-Khattab, Sunan At-Tirmidhi, Kitab-ut-Taharah)