La Salat lors d'un voyage

Si une personne est en voyage, quelle que soit le mode de transport, et qu’il ne lui est pas possible de se lever, ni de descendre du véhicule, elle peut offrir sa prière assise. Dans cette situation, l’obligation de faire face à la Qiblah ne tient plus. La personne doit essayer de faire face vers l’avant, dans la direction du déplacement du véhicule.

Au début de l’Islam, les prières de congrégation de Dhuhr, de `Asr et de `Isha ne comportaient que deux Rak’at, comme la prière Fajr. Par la suite, ce nombre de Rak’at ne fut maintenu que pour les personnes en voyage. Dans des circonstances normales, le nombre de Rak’at fut doublé. Donc, normalement pour Dhuhr, `Asr et `Isha il faut faire quatre Rak’at dites Fard, tandis que les voyageurs offrent uniquement deux Rak’at.

Si un voyageur arrive à un endroit où il compte rester moins de 15 jours alors cette concession s’appliquera à son cas et il pourra écourter les prières de Dhuhr, `Asr et `Isha.

Toutefois, cette concession ne s’applique pas aux Rak’atFard des prières de Fajr et de Maghrib.

Si une personne décide de séjourner chez un membre de sa famille proche comme ses parents ou ses beaux-parents, ou encore dans un centre religieux comme la Mecque, Médine, Qadian ou Rabwah, il peut y écourter ses prières selon la méthode expliquée plus haut. Cela dit, il serait préférable pour lui d’offrir les quatre Rak’at selon la norme.

Lors d’un voyage, l’on laisse tomber les parties Sunnah de la prières, à l’exception des Rak’at de Witr et de `Isha, ainsi que les deux Rak’atSunnah de la prière de Fajr.

Faire ou ne pas faire des Nawafil (prières optionnelles) durant un voyage est entièrement à la discrétion de la personne.

De plus, il est autorisé de combiner deux prières durant un voyage. Le Dhuhr peut être fait avec le `Asr, et on peut les faire soit à l’heure de la prière de Dhuhr soit à celle de `Asr. De même, la prière de Maghrib peut être jointe avec celle de `Isha et peut être faite à l’heure soit de Maghrib soit de `Isha.

Si les voyageurs offrent leurs prières derrière un Imam qui est un habitant local, il doivent suivre l’Imam et faire quatre Rak’at pour les prières de Dhuhr, `Asr et `Isha. La règle de la concession ne peut s’appliquer dans ce cas. Dans la situation où c’est le voyageur qui est l’Imam, il doit écourter sa prière, ainsi que les autres voyageurs qui sont avec lui, tandis que ceux qui ne sont pas en voyage (mais qui prient derrière l’Imam en voyage) devront se lever après que l’Imam ait terminé avec les salutations pour compléter leur prière.