Salat-ut-Tahaj-jud (Qiyam-Ul-Lail)

Se mettre au lit après la prière de `Isha et se réveiller tard dans la nuit pour la prière optionnelle de Tahaj-jud est une source de grandes bénédictions. Tandis que ce n’est pas obligatoire c’est grandement encouragé par le Saint Coran. Il a toujours été la pratique des gens pieux que de faire ces prières afin de gagner les faveurs d’Allah. L’heure de la prière de Tahaj-jud se termine quand débute celle de Fajr. Les supplications faites durant le Tahaj-jud sont plus particulièrement acceptées par Allah. Cette prière est aussi un moyen de se rapprocher de Dieu, puisque l’on sacrifie son sommeil et le confort du lit pour se prosterner devant son Maître.

La prière de Tahaj-jud consiste en huit Rak’at. Le Messager d’Allah, que la paix et les bénédictions d’Allah soient avec lui, observait toujours cette prière, la divisant en quatre unités de deux Rak’at. Il récitait de longs passages du Saint Coran dans la position de Qiyam et prolongeait ses Rukû’ et ses Sujud, en y faisant de longues supplications. Ses prières de Tahaj-jud étaient toujours suivies de trois Rak’ât de Witr. Par conséquent, il faisait onze Rak’ât chaque nuit avant l’aube.