Prières Qada (prières manquées)

Si une personne manque une prière à cause d’un oubli, ou parce qu’elle a succombé au sommeil ou qu’elle a perdu connaissance, etc., alors ces prières, quand elles seront faites plus tard, seront nommées prières Qada. Dans ce cas le fidèle doit faire la partie obligatoire de ce qui est manqué. Quand une personne réalise qu’elle a manqué une ou plusieurs prières, elle doit les faire immédiatement en respectant la séquence naturelle des prières en question.

Quelques chefs religieux ont décrété que l’on peut exécuter une prière comme substitut de toutes les prières manquées durant son existence. Ils appellent cette prière Qada-l-`Umr. C’est à cause d’enseignements erronés de ce type que les gens sont devenus moins attentifs dans l’observance de leurs prières.

Or, la prière est la subsistance journalière de l’esprit. Comment une personne peut-elle rester sans manger pendant dix ans et ensuite avaler la nourriture de dix ans d’un seul trait? Cela porte atteinte à l’institution de la prière que de suggérer qu’une personne puisse négliger la prière durant toute sa vie et ensuite simplement exécuter Qada-l-`Umr pour compenser la perte. Ceci n’est pas l’enseignement du Saint Prophète de l’Islam, que la paix et les bénédictions d’Allah soient avec lui.

Aux yeux de la jurisprudence islamique, si une personne a manqué une prière volontairement et délibérément, aucun Qada ne pourra compenser la perte et la prière est perdue à jamais. Mais le seul juge dans ce cas est Allah le Tout-Puissant.