La Salat durant la convalescence

L’accomplissement de la Salat est d’importance primordiale dans l’Islam. Une personne malade qui ne peut se mettre debout pour la prière doit la faire assise. Si elle ne peut pas rester assise, elle peut alors la faire allongée. Si elle ne peut ni se courber ni se prosterner, il lui est permis de faire des gestes symboliques, et si elle est tellement malade qu’elle ne peut bouger ni ses mains ni sa tête alors elle doit accomplir son devoir de prier en faisant les mouvements mentalement.