La prière individuelle

La prière individuelle est faite exactement de la même manière dont elle aurait été faite en congrégation par un Imam, sauf que le fidèle récite en silence ce que l’Imam récite à voix haute. Par exemple, le fidèle récite la sourate Al-Fatihah, et dit Al-lahu Akbar, Sami’ Al-lahu liman hamidah et As-salamu `aleïkum wa rahmatul-lah en silence.

La prière en congrégation

Chaque Musulman doit accomplir la partie Fard de sa prière en congrégation. Les mosquées sont construites justement pour les prières en congrégation. Un Hadith nous dit qu’une prière faite en congrégation a vingt-sept fois plus de mérite qu’une prière individuelle.

L’Imam est choisi par les membres de la congrégation. Ces derniers le désignent en s’assurant qu’à leur connaissance, il est un homme pieux et le plus compétent d’entre eux dans le Saint Coran. L’Imam peut aussi être désigné par une autorité religieuse reconnue, tel un Khalifah (Calife). Quiconque est choisi ou désigné comme Imam doit être suivi dans la prière même si quelques-uns pensent que l’Imam ne représente peut-être pas le meilleur choix. Pour ceux qui doutent de la compétence d’un Imam, les instructions suivantes du Saint Prophète, que la paix et les bénédictions d’Allah soient avec lui, devraient suffire:

ٱلصَّلاَةُ ٱلْمَكْتُوبَةُ وَاجِبَةٌ خَلْفَ كُلِّ مُسْلِمٍ

بَرًّا كَانَ أَوْ فَاجِرًا وَإِنْ عَمِلَ ٱلْكَبَائِرَ

Traduction: Abu Hurairah (r.a.) rapporte que le Messager d’Allah (s.a.) a dit : « Accomplir la prière prescrite derrière tout Musulman est essentiel, qu’il soit pieux ou pêcheur, et même s’il a commis des péchés graves. » (Sunan Abi Dawud, Kitab As-Salah)

S’il arrive qu’un nombre de deux ou plus d’hommes sont réunis à l’heure prescrite de la prière étant loin d’une mosquée, ils ne sont pas autorisés à accomplir la partie Fard de leurs prières individuellement mais doivent la faire en congrégation. Quand il n’y a que deux hommes, l’un d’eux sera l’Imam et devra diriger la prière. La deuxième personne se tiendra à la droite de l’Imam.

Si un homme fait sa prière à la maison et une dame de sa famille veut se joindre à lui, elle se tiendra à sa gauche. Dans le cas où deux hommes font leurs prières en congrégation et que d’autres fidèles arrivent et se joignent à eux, ils devront se répartir en sorte que l’Imam reste au milieu. Normalement, quand trois hommes ou plus offrent leurs prières ensemble, l’Imam se tient devant les autres fidèles, tous faisant face à la Ka’abah. Dans des cas exceptionnels, l’Imam peut se tenir au milieu du premier rang avec les autres fidèles.

D’après quelques écoles de pensée, il devrait y avoir au moins deux personnes dans le dernier rang derrière l’Imam. Ces écoles de jurisprudence permettent même que l’on tire doucement un fidèle du dernier rang pour en faire une nouvelle rangée de deux personnes au lieu d’une seule.

D’autres écoles découragent cet acte, puisque cela non seulement dérange la personne qui est tirée de sa rangée mais cela gêne aussi les autres fidèles concentrés sur leurs prières.