Le nombre de Raka'at (Rakat) lors de la Salat

Si la prière n’est pas de deux Rak’at mais de trois ou quatre, alors la position assise de Qa’dah à la fin de la deuxième Rak’ah est raccourcie, se terminant par la récitation du Tashah-hud. Après cela l’Imam dit Al-lahu Akbar, indiquant la fin de la deuxième Rak’ah, se lève pour prendre la position de Qiyam et accomplit la troisième Rak’ah. Toute la congrégation suit l’Imam.

Si la prière est de trois Rak’at, par exemple la prière de Maghrib, après la seconde prosternation de la troisième Rak’ah l’Imam s’assoit dans la position de Qa’dah, et récite le Tashah-hud, le Darud ainsi que d’autres prières silencieusement. Il termine la prière en disant As-salamu `aleïkum wa rahmatul-lah. Toute la congrégation suit ses mouvements et récite la même chose en silence.

Si la prière consiste en quatre Rak’at comme dans le cas de Dhuhr, `Asr et `Isha, l’Imam n’assume pas la position de Qa’dah à la fin de la troisième Rak’ah mais dirige la congrégation dans le Qiyam de la quatrième Rak’ah. Ce n’est qu’après la deuxième prosternation de la quatrième Rak’ah que l’Imam se met dans la position de Qa’dah. Dans cette Qa’dah finale le Tashah-hud, le Darud ainsi que d’autres prières sont récités, puis la prière se termine avec As-salamu `aleïkum wa rahmatul-lah comme expliqué précédemment.

L’on doit remarquer les points suivants :

  1. Dans la Qa’dah finale, le Tashah-hud, le Darud et d’autres prières sont récités. Si ce n’est pas la Qa’dah finale, alors seulement le Tashah-hud est récité. Puis, après avoir dit Al-lahu Akbar, la Rak’ah suivante est commencée.
  2. Si la prière ne consiste qu’en deux Rak’at, alors la Qa’dah de la seconde Rak’ah est la dernière.
  3. Si la prière consiste en trois Rak’at, alors la Qa’dah de la troisième Rak’ah est la dernière.
  4. Si la prière consiste en quatre Rak’at, alors la Qa’dah de la quatrième Rak’ah est la dernière.