La deuxième Rakat de la prière (salat) en Islam

En disant Al-lahu Akbar encore une fois, l’Imam ramène la congrégation à la position debout pour débuter la seconde Rak’ah, faite exactement comme la première, exception faite de ce qui suit:

Durant la seconde Rak’ah, ni le Thana´ (la Glorification), ni le Ta’aw-wudh ne sont récités. Ils le sont seulement dans la première Rak’ah de chaque prière. L’Imam récite la sourate Al-Fatihah et ensuite quelques versets du Saint Coran et complète la Rak’ah de la même manière que la première. Après la seconde prosternation, il s’assoit de la même façon que dans la Jilsah. Cette posture-là, à la fin de la deuxième Rak’ah, est appelé Qa’dah. Dans cette position, le Tashah-hud est récité silencieusement:

ٱلتَّحِيَّاتُ لِلّهِ وَٱلصَّلَوَاتُ وَٱلطَّيِّبَاتُ

ٱلسَّلاَمُ عَلَيْكَ أَيُّهَا ٱلنَّبِيُّ وَرَحْمَةُ ٱللّهِ وَبَرَكَاتُهُ

ٱلسَّلاَمُ عَلَيْنَا وَعَلَى عِبَادِ ٱللّهِ ٱلصَّالِحِينَ

أَشْهَدُ أَنْ لاَّ إِلهَ إِلاَّ ٱللّهُ

وَأَشْهَدُ أَنَّ مُحَمَّدًا عَبْدُهُ وَرَسُولُهُ

Translittération:

At-tahiy-yatu lil-lahi was-salawatu wat-tay-yibatu. As-salamu `aleïka ay-yuhan nabiy-yu wa rahmatul-lahi wa barakatuhu as-salamu `aleïna wa `ala `ibadil-lahis-salihin. Ash hadu al-la ilaha il-lal-lahu wa ash hadu an-na Muham-madan `abduhu wa rasuluh

Traduction:

Toutes les salutations sont à Allah, ainsi que toutes les prières et toutes les choses pures. Que la paix soit avec toi, ô Prophète, ainsi que la miséricorde d’Allah et Ses bénédictions. Que la paix soit avec nous aussi, et avec les vertueux serviteurs d’Allah. J’atteste que personne n’est digne d’être adoré à part Allah et j’atteste que Muhammad est Son serviteur et Son messager. (Rapporté par `Abdullah ibn Mas’ud, Sahih Al-Bukhari, Kitab Al-Jumu’ah)

Notons que, durant la récitation de Tashah-hud, l’index de la main droite est levé quand le fidèle arrive à la phrase Ash hadu al-la ilaha il-lal-lahu; le fidèle le baisse dès qu’il a terminé la phrase.

Il est écrit dans les livres des Traditions qu’avant de lever l’index, le Saint Prophète, que la paix et les bénédictions d’Allah soient avec lui, repliait ses doigts, sauf l’index et le pouce, sa main placée sur le genou droit en récitant Ash hadu al-la ilaha il-lal-lahu. Dès qu’il avait terminé, sa main reprenait la position originale. Les doigts de sa main gauche restaient droits sur le genou gauche.

Après avoir récité le Tashah-hud, l’invocation de bénédictions sur le Saint Prophète (que la paix et les bénédictions d’Allah soient avec lui), appelé Darud (As-salatu-’alan-nabiyy) et d’autres prières sont faites silencieusement.