Ta'udh - la protection de Dieu contre Satan et Fatiha

La glorification ci-dessus est suivie par le Ta’awwudh, qui est aussi récité en silence:

أَعُوذُ بِاللّهِ مِنَ ٱلشَّيْطَانِ ٱلرَّجِيمِ

Translittération : A’udhu bil-lahi minash-shaïtanir rajim

Traduction : Je me réfugie auprès d’Allah contre Satan, le maudit. (tiré du hadith rapporté par Abu Sa’id, Sunan Ad-Darimi, Kitab-us-Salah)

Après At-Ta’awwudh, la Tasmiah est récitée, silencieusement ou à voix haute, par l’Imam. La congrégation, cependant, la dit en silence. At-Tasmiah est comme suit:

بِسْمِ ٱللّهِ ٱلرَّحْمنِ ٱلرَّحِيمِ

Translittération : Bismil-lahir rahmanir rahim

Traduction : Au nom d’Allah, le Gracieux, le Miséricordieux.

D’après les Traditions, le Saint Prophète, que la paix et les bénédictions d’Allah soient avec lui, récitait parfois la Tasmiah à haute voix et à d’autres occasions en silence. Parmi les Musulmans, la Tasmiah est généralement récitée à haute voix dans les pays arabes. Les suivants de l’école hanafite quant à eux, ainsi qu’un grand nombre d’autres Musulmans, la récitent en silence.

Puis, l’Imam récite. Dans certaines prières, notamment celles de Fajr, Maghrib et `Isha, l’Imam récite la sourate à voix haute. Quand l’Imam récite la sourate Al-Fatihah à haute voix, les fidèles qui le suivent doivent aussi la réciter, mais en silence, verset par verset, durant les intervalles entres les versets, après que l’Imam les a récités. Pour les prières de Dhuhr et de `Asr, l’Imam et les fidèles récitent en silence.

الْحَمْدُ لِلَّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ

الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ

مَالِكِ يَوْمِ الدِّينِ

إِيَّاكَ نَعْبُدُ وَإِيَّاكَ نَسْتَعِينُ

اهْدِنَا الصِّرَاطَ الْمُسْتَقِيمَ

صِرَاطَ الَّذِينَ أَنْعَمْتَ عَلَيْهِمْ غَيْرِ الْمَغْضُوبِ عَلَيْهِمْ وَلَا الضَّالِّينَ

Translittération :

Al-hamdu lil-lahi rab-bil `alamin

Ar-rahmanir rahim

Maliki yawmid-din

Iy-yaka na’budu wa iy-yaka nasta’in

Ihdinas-siratal mustaqim

Siratal-ladhina an’amta `aleïhim

Ghaïril maghdubi `aleïhim wa lad-dal-lin

Traduction:

Toutes les louanges appartiennent à Allah, Seigneur de tous les mondes.

Le Gracieux, le Miséricordieux.

Maître du Jour du Jugement.

C’est Toi seul que nous adorons, et c’est Toi seul que nous supplions de nous venir en aide.

Guide-nous sur le droit chemin -

Le chemin de ceux à qui Tu as accordé Tes faveurs, pas celui de ceux qui se sont attiré Ton courroux, ni de ceux qui se sont égarés.

A la fin de la sourate Al-Fatihah, les fidèles disent Amin, ce qui veut dire « O, Allah! accepte nos supplications». (rapporté par Abu Hureïrah, Sahih Muslim, Kitab As-Salah)

Les membres des écoles Maliki, Shafi’i et Hanbali de l’Islam disent Amin à voix haute tandis que les membres de l’école Hanafi le disent en silence. Les deux formes sont admissibles. Ceci n’est pas un de ces éléments qui valident ou invalident la Salat. L’on peut adopter la méthode que l’on souhaite. Personne n’a le droit d’y objecter sauf si le fidèle le dit tellement fort qu’il gêne les autres adorateurs.