Combiner les prières prescrites en Islam

Dans certaines conditions, deux prières peuvent êtres combinées. Par exemple, la prière de Dhuhr peut être combinée avec celle de ’Asr. De même, la prière de Maghrib peut être combinée avec celle de ’Isha, si les conditions suivantes sont présentes:

  • Si une personne est malade.
  • Si une personne est en voyage.
  • Durant un orage.
  • S’il est difficile d’aller à la mosquée à cause de l’inconfort dû aux fortes pluies.
  • Il est préférable de combiner une prière avec celle qui la précède, les deux prières étant faites à l’heure prescrite de la première. Toutefois, dans des circonstances particulières, la prière antécédente peut être combinée avec la suivante, c’est à dire qu’elles seront faites à l’heure prescrite de la deuxième prière.

Quand les prières sont combinées, un seul Adhan est suffisant pour les deux prières. Par contre, l’Iqamah doit être récitée pour chaque prière.

Il faut se rappeler que les parties Sunnah de la prière ne sont pas nécessaires quand les prières sont combinées. Toutefois, les deux Sunnah faites avant la prière de Jumu’ah (vendredi) sont essentielles et ne doivent pas être omises.

Prenons le cas d’un Imam qui, combinant les prières de Dhuhr et de `Asr, est en train de diriger la prière de `Asr. Un fidèle se présente en retard et ne sait pas quelle prière est train d’être dite. Dans ce cas, il devra se joindre à la congrégation de toute façon. Plus tard, s’il se rend compte qu’il a manqué la prière antécédente, il devra la faire individuellement après la prière de congrégation.

Par contre, si un individu en retard sait que l’Imam vient de faire la prière de Dhuhr et qu’à présent il dirige la prière de `Asr, il devra d’abord faire la prière antécédente et ensuite se joindre à la prière de congrégation en cours. De même, si l’Imam dirige la prière de `Isha, le fidèle arrivé en retard doit offrir la prière de Maghrib, qu’il a manquée, et ensuite se joindre à la congrégation. S’il ne sait pas que l’Imam dirige la prière de `Isha et s’y joint en croyant que c’est la prière de Maghrib, il devra continuer à suivre l’Imam. Par la suite, réalisant son erreur, il n’aura plus qu’a offrir la prière de Maghrib individuellement, comme sa prière de `Isha derrière l’Imam est valable. Dans des circonstances normales un individu doit offrir la prière antécédente en premier et la suivante après; en d’autres termes, il faut normalement respecter l’ordre établi des prières.