Écrit en 1905 par Hadrat Mirza Ghulam Ahmad (a.s.) (le Messie Promis et Imam Mahdi), le présent ouvrage (Al-Wasiyyat : Le Testament) annonce une bonne nouvelle : la deuxième manifestation de la grâce divine - le Califat promis par le Saint Prophète Muhammad (p.s.s.l.) pour les Derniers Temps. Il énonce aussi les détails de l’institution d’un plan pour régir les dispositions testamentaires faites pour la cause de l’ Islam et pour la création d’un cimetière qui serait appelé Bahishti Maqbarah – le Cimetière Céleste – un lieu de repos final pour ceux qui, aux yeux de Dieu, méritent le Paradis.

Quelques passages du livre

Le but de la communauté Ahmadiyya

Dieu veut que tous ceux qui habitent les différentes parties de la Terre, les habitants de l’Europe comme ceux de l’Asie, tous ceux qui ont une nature juste, soient attirés vers l’unicité [de Dieu] et réunis dans une seule foi. Tel est le but divin que je suis venu accomplir…

Le statut du prophète de l’Islam

Dieu est Unique dans Sa personne, dans Ses attributs, Ses œuvres et Sa puissance. Pour l’atteindre, toutes les voies ont été scellées à l’exception de celle indiquée par le Saint Coran. Il n’est plus nécessaire de suivre individuellement les prophètes et les livres d’antan, car le prophétat de Muhammad (p.s.s.l) englobe tout. À l’exception de la voie de Muhammad (p.s.s.l), toutes les voies sont fermées. Toutes les vérités pouvant conduire l’homme à Dieu sont contenues dans le Coran. Après lui il n’y aura pas de nouvelles vérités et il n’en manque aucune qui fut révélée auparavant. Tous les apostolats se convergent dans l’apostolat du Saint Prophète Muhammad (p.s.s.l), car ce qui a eu un début doit avoir une fin. L’apostolat de Muhammad (p.s.s.l) ne manque rien des bénédictions des périodes précédentes ; au contraire, il en possède même de plus grandes. Le suivre c’est prendre la meilleure voie pour arriver jusqu’à Dieu ; ses disciples reçoivent, dans une mesure plus grande que ceux des premiers prophètes, les bienfaits qui découlent de l’amour de Dieu et de la Sainte Communion.

L’établissement du Califat

Ainsi Dieu manifeste-t-Il Sa puissance de deux façons, la première durant la vie même de Ses prophètes, et l’autre après leur mort quand toutes sortes de difficultés entourent leurs mouvements encore naissants, quand leurs adversaires semblent avoir le dessus, sonnent le glas et croient dur comme fer que cette communauté est finie ; quand encore leurs propres disciples sont assaillis de doutes et commencent à perdre patience et courage, et quand enfin beaucoup de malheureux prennent le chemin de l’apostasie. C’est dans ce moment aussi désespéré que Dieu manifeste la deuxième forme de Sa Puissance et relève le mouvement qui semble s’échouer. Celui qui patientera jusqu’à la fin assistera à ce miracle de Dieu. Il en fut ainsi au temps de Hadrat Abu Bakr As-Siddiq (ra) lorsqu’on croyait la mort du Saint Prophète (p.s.s.l) prématurée, quand d’ignares bédouins du désert abjurèrent l’Islam, tandis que les Compagnons étaient terrassés par la douleur. À ce moment là, Dieu éleva Hadrat Abu Bakr As-Siddiq (ra) et manifesta Sa puissance une deuxième fois ; Il releva l’Islam qui semblait s’écrouler et accomplit la promesse qu’Il fit…