‘Abdur-Rahman Bin Shibl (r.a.) raconte que le Saint Prophète (s.a.w.) a dit: « Les marchands sont très méchants. » Le narrateur ajouta qu’on lui demanda : « Allah n’a-t- Il pas rendu le commerce licite ? » Le Saint Prophète (s.a.w.) répliqua : « Certes. Cependant, lorsqu’ils concluent un marché, ils mentent et haussent le prix en faisant des déclarations sous serment. » Le narrateur ajoute le Saint Prophète (s.a.w.) a dit : « Les méchants iront en enfer. » On lui demanda : « Qui sont les méchants ? » Il répondit : « Certaines femmes sont mauvaises. » Un homme demanda : « Prophète de Dieu, ne sont-elles pas nos mères, nos sœurs et nos femmes ? » Il répondit : « Certes. Cependant lorsqu’on leur donne quelque chose, elles ne sont pas reconnaissantes et lorsqu’elles sont confrontées à une épreuve, elles ne font pas preuve de patience. »

(Musnadu Ahmadabni Hanbal, vol. 3, p. 428, imprimé à Beyrouth)


‘Ubadah Bin Nasi (r.a.) raconta que Shaddad Bin 'Aus (r.a.) pleurait. On lui demanda : « Pourquoi pleurez- vous ? » Il répondit : « J’ai entendu le Saint Prophète (s.a.w.) dire: « Je redoute le shirk et ses désirs secrets au sein de mon ummah. » Je demandai : « O Prophète d’Allah, est-ce que vos suivants s’adonneront au shirk après vous ? » Le Saint Prophète(s.a.w.) répondit : « Oui, même si mes suivants n’adoreront pas le soleil et la lune, l’idole et la pierre, cependant ils souffriront de l’ostentation dans leurs actes et seront victimes de leurs désirs cachés. L’un d’eux entamera le jour en jeûnant mais lorsqu’il désirera quelque chose, il mettra fin à son jeûne pour satisfaire son désir. »

(Musnadu Ahmadabni Hanbal, vol. 4. p. 124, imprimé à Beyrouth)