Abū Hurairah (r.a.) raconte : « Un homme vint voir le Saint Prophète Muhammad (p.s.s.l.) et lui demanda : « Ô Envoyé d’Allah, qui mérite les meilleurs traitements de ma part ? » Il répondit : « Ta mère. » L’homme demanda : « Et qui ensuite ? » Le Saint Prophète Muhammad (p.s.s.l.) répondit : « Ta mère. » L’homme demanda une troisième fois : « Ensuite ? » « Ta mère toujours, » répondit le Saint Prophète Muhammad (p.s.s.l.). Il demanda encore : « Et qui ensuite ? » et le Saint Prophète Muhammad (p.s.s.l.) répondit : « Ton père. » Selon une autre version, l’homme demanda : « Envoyé d’Allah, qui mérite le meilleur traitement de ma part ? » et le Saint Prophète Muhammad (p.s.s.l.) répondit : « Ta mère, ta mère, et encore ta mère ; et puis ton père et puis les parents proches. » Bukhārī Kitāb-Ul-Adab

Abū Hurairah (r.a.) raconte que le Saint Prophète Muhammad (p.s.s.l.) a dit : « Il s’est ruiné, il s’est ruiné, il s’est ruiné, celui qui accompagne ses parents dans leur vieillesse sans obtenir pour autant le Paradis (en les servant). » Muslim Kitāb-Ul-Birr Was-Silah