Le Messie Promis et Imam Al-Mahdi n’a pas tari d’éloges sur le Saint Prophète Muhammad (saw) dans tous ses écrits. Nous présentons ci bas un bref aperçu de ses sentiments à l’égard de son Maître et Précepteursaw.

Mohammad (Muhammad ou Mahomet) prophète de Dieu (saw)

« Cette lumière des plus sublimes qui est l’apanage de l’homme parfait, n’a été donnée ni aux anges ni aux étoiles, ni à la lune ni au soleil. Cette lumière ne se trouve pas dans les océans qui recouvrent la terre ou dans les fleuves qui la sillonnent. Rubis, saphirs, émeraudes, diamants et perles en sont dépourvus. En un mot, elle ne se trouve dans aucun objet céleste ou terrestre. Elle se manifeste uniquement en l’homme, c’est-à-dire en l’homme parfait, dont l’expression la plus exaltée est notre maître, le chef des prophètes, Muhammad le choisi. Cette lumière a été octroyée à cet homme et – proportionnellement à leurs aptitudes – à tous ceux qui ont les mêmes affinités que lui. Cette grâce se manifeste dans sa forme la plus sublime en la personne de notre maître et guide, le Prophète 'Ummi, le véridique, Muhammad Al-Mustafa, que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui. » (A'inah-e-Kamalat-e-Islam, Ruhani Khaza'in, vol. 5, p. 160-162)

« Je reste tout le temps ébahi face à l’éminence de ce prophète d’Arabie dont le nom est Muhammad (de milliers de salutations de paix soient sur lui !). L’on ne peut discerner les confins de son statut si élevé ; l’homme n’est point à même de jauger l’effet sanctifiant qui émane de sa personne. Mais ô combien malheureux est-il de constater qu’il n’a pas été reconnu à sa juste valeur. Il est le champion qui a ramené sur Terre l’unicité perdue. Il a éprouvé pour Dieu l’amour le plus profond et à l’égard de l’humanité une sympathie si sincère qu’il s’en tourmentait l’âme. C’est pour cette raison que Dieu, le Dépositaire des secrets de son cœur, lui a accordé prééminence sur tous les prophètes et sur tous ses devanciers et successeurs. Et c’est pour cette raison aussi qu’Il a exaucé tous ses vœux au cours de son vivant. » (Haqiqat-ul-Wahyi, Ruhani Khaza’in, vol. 5, p. 118-119)

« Notre Prophètesaw réunit en sa personne les noms de tous les prophètes, car il cumule en lui toutes les nobles valeurs dispersées ça et là parmi les prophètes. Il est à la fois Moïseas et Jésusas, Adamas et Abrahamas, Josephas et Jacobas. C’est ce qu’indique Dieu en disant : « O prophète réunis en toi tous ces préceptes épars apportés par les autres prophètes à titre individuel. » Il est donc avéré que le Saint Prophète Muhammadsaw portait en lui toutes les excellences de tous les prophètes. Voilà ce qu’indique le nom de « Muhammadsaw », qui signifie le très loué. Les louanges les plus sublimes ne peuvent être conçues que quand le Saint Prophète Muhammadsaw réunit en lui toutes les perfections éparses et les aptitudes distinctives des prophètes. » (A'inah-e-Kamalat-e-Islam, Ruhani Khaza'in, vol. 5, p. 343)

« On m’a fait comprendre que d’entre tous les messagers, celui qui a apporté l’enseignement le plus parfait, l’enseignement le plus empli de sagesse et le plus pur, et celui qui a manifesté en lui les valeurs humaines les plus nobles est notre maître le Saint Prophète Muhammadsaw. » (Arba'in No 1, Ruhani Khaza’in, vol. 17, p. 345)

« Quand nous examinons en toute équité et sans parti pris la vie des prophètes du passé, nous découvrons qu’un seul qui se démarque de tous les autres prophètes. Il était le plus valeureux de tous les prophètes, le Prophète vivant, le plus aimé par Dieu. C’était le chef des prophètes, la fierté des messagers, la couronne de tous les envoyés, dont le nom est Muhammad le Choisi, et Ahmad le Désigné, que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui.» (Siraj Munir, Ruhani Khaza’in, vol. 12, p. 82)

« Un phénomène des plus étranges ébranla les contrées désolées d’Arabie : des centaines de milliers de moribonds furent ramenés à la vie en quelques jours ; ceux qui, depuis des lustres, portaient les oripeaux de la dépravation furent parés du manteau divin ; ceux qui, naguère, étaient aveugles retrouvèrent la vue ; et ceux qui jadis étaient frappés de mutisme déclamèrent des perles de savoir divin ; en somme une révolution inouïe et jamais vue secoua le monde. Savez-vous ce que c’était ? Ce furent les supplications solitaires et nocturnes d’un élu épris de Dieu qui ont apporté ces révolutions. Il fit des exploits, qui de prime abord, semblent être impossibles pour un illettré sans ressources. Ô Allah! Répands Ta grâce sur Muhammad et accorde lui Tes bénédictions, et fais en de même pour ses suivants dans la mesure de la tristesse qu’il ressent pour son 'Ummah et accorde-lui la lumière de Ta miséricorde pour toujours. » (Barakat Ud Du‘a', Ruhani Khaza’in, vol. 6, p. 10-11)

« Pour tous les descendants d’Adam, il n’y a qu’un seul Messager et intercesseur: Muhammad, l’élu (sur lui bénédictions et paix !). Efforcez-vous donc de cultiver un amour sincère pour ce très distingué et majestueux Prophète, et ne lui préférez personne, afin qu’au ciel vous soyez du nombre de ceux qui jouissent du salut. Sachez que le salut n’est pas un privilège réservé à l’autre monde seulement. Le véritable salut manifeste sa lumière en ce monde même. Savez-vous à qui est destiné le salut ? A celui qui croit avec certitude que Dieu existe, que Muhammad (sur lui bénédictions et paix !) est l’intercesseur des hommes auprès de Dieu, et qu’il n’y a pas, sous le firmament, de Messager égal à lui en rang, ni de Livre aussi excellent que le Saint Coran. Dieu n’a voulu rendre personne immortel, mais ce prophète élu vit à jamais. » (Kishti Nuh, Ruhani Khaza'in, vol.19, p. 13-14)

« D’une étude des évènements de la vie du Saint Prophète Muhammadsaw il est plus qu’évident que son caractère n’était point terni par la dualité, que sa noblesse d’âme était incontestable, qu’il s’était sacrifié pour la cause de Dieu, qu’il ne plaçait point ses espérances sur les créatures et qu’il ne les craignait pas non plus. Sa confiance, il la plaçait uniquement en Dieu. S’étant complètement asservi au décret du Tout-puissant, il ne fit aucun cas des malheurs qui le guettaient et des souffrances qu’il allait endurer entre les mains des polythéistes en invitant les gens vers l’unicité de Dieu. » (Barāhin-e-Ahmadiyyah, Ruhani Khaza'in, vol. 1, p.111)

« N’est-ce donc point un prodige qu’un orphelin sans soutien, illettré, abandonné, sans le sou, puisse – à une époque où tous les peuples étaient au faîte de leur hégémonie économique, militaire et intellectuelle – apporter un précepte si éclairé qu’il cloua le bec aux autres par ses preuves irréfutables et arguments incontestables ? Il a dévoilé au grand jour les inepties des soi-disant sages et philosophes. En dépit de son dénuement initial, il devint si puissant qu’il détrôna des souverains pour les remplacer par des indigents. N’était-ce pas le soutien divin dont il jouissait ? Sinon, comment l’expliquer ? Peut-on, sans l’apport de l’aide divine, jouir d’une telle suprématie intellectuelle et matérielle?» (Barāhin-e-Ahmadiyyah, Ruhani Khaza'in, vol. 1, p. 191)

« Force est de constater que le Saint Prophète Muhammadsaw fit preuve d’une détermination inébranlable dans sa mission prophétique du début jusqu’à la fin et cela en dépit de mille et un périls, en dépit de ses adversaires et ennemis qui se comptaient en légions. Pendant des années il endura une vague montante de souffrances et d’afflictions qui suffit à elle seule à réduire en miettes tout espoir. Il est inconcevable qu’une personne qui convoite le monde puisse faire preuve d’une endurance si soutenue. En se déclarant prophète il perdit le soutien dont il jouissait. En prononçant une parole il s’attira les foudres de ses ennemis et s’invita mille et une calamités. Il connut l’exil et fut pourchassé pour être livré aux mains de ses bourreaux ; sa maison fut mise à sac, ses biens spoliés. On a essayé, à maintes reprises, de l’empoisonner. Celui qui, naguère, lui était affectueux le voua par la suite aux gémonies. L’ami de la veille se transforma en ennemi le jour venant. Pendant une époque – qui dura toute une éternité – il brava afflictions et malheurs avec une constance qui est inconnue des imposteurs et des charlatans. » (Barāhin-e-Ahmadiyyah, Ruhani Khaza'in, vol. 1, p. 108)

« Et il n’aurait pas été possible pour moi d’obtenir cette bénédiction si je n’avais pas suivi les voies de mon maître et seigneur, l’honneur de tous les Prophètes et le meilleur de tous, le Saint Prophète Muhammad, que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui. En définitive, tout ce que j’ai acquis résulte du fait de l’avoir suivi. J’estime, en me basant sur un savoir bien-fondé et complet, que personne n’est en mesure d’atteindre Dieu sans suivre le Saint Prophètesaw ; ni ne peut-on avoir une portion de la connaissance complète sans passer par lui. Et à présent, je vais vous informer à propos de la première transformation qui a lieu dans le cœur lorsque vous suivez le Saint Prophète, que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – sachez que c’est la naissance d’un cœur intègre. L’amour du monde quitte le cœur et ce dernier aspire alors à un plaisir éternel et infini. Ensuite, de par son cœur intègre, un amour Divin, pur et parfait, est acquis. Et, en suivant le Saint Prophètesaw, toutes ces bénédictions sont reçues en héritage. » (Haqiqat-ul-Wahyi, Ruhani Khaza’in, vol. 22, p. 64-65)

Décrivant les sentiments des croyants, le Messie Promis (a.s) affirme  : « Les musulmans sont un peuple prêt à donner sa vie pour l’honneur de son Prophète béni. Ils préfèrent mourir plutôt que d’accepter le déshonneur de se réconcilier et de se lier d’amitié avec ceux dont la seule vocation est d’injurier leur Prophète (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) matin et soir ; ceux qui dans leurs journaux, livres et annonces profèrent des calomnies outrageantes et des propos injurieux à son égard. Sachez que ceux-là ne désirent pas le bien de leur peuple, car ils sèment des épines sur leur voie.

Je le dis en toute vérité nous pouvons nous réconcilier avec les serpents et les bêtes de la forêt, mais nous ne pouvons faire de compromis avec ceux qui ne cessent d’outrager les prophètes immaculés de Dieu et qui croient qu’insultes et invectives leur apporteront la gloire. Mais toute victoire vient du Ciel ; les bénédictions qui résultent des paroles pures de ceux dont les langues sont immaculées font qu’ils conquièrent au final les cœurs [des autres]. Quant aux scélérats leur seule vocation est de semer la discorde et le trouble dans le pays. » (Chashmah-i-Ma‘rifat, Ruhani Khaza'in, Vol. 23, pages 386 à 387)