Les enseignements de l’Islam sur la guerre et la paix

L'enseignement de l'Islam diffère des enseignements précédents, en ce sens qu'il se place entre les deux extrêmes. L'Islam ne prêche pas l'agression comme le fit Moïse, pas plus qu'il ne prêche, comme le christianisme actuel (probablement corrompu), la chose contraire. Il ne nous demande pas de présenter l'autre joue et, en même temps, de vendre nos vêtements pour acheter une épée. L'enseignement de l'Islam est adapté aux instincts naturels de l'homme et il apporte la paix de la seule façon possible.

L’Islam interdit l’agression

L'Islam interdit l'agression, mais nous ordonne de combattre si le recul devant le combat doit mettre la paix en danger et provoquer la guerre. Si ne pas vouloir combattre signifie la fin de la liberté de conscience et de la recherche de la vérité, notre devoir est de combattre. Tel est l'enseignement sur la base duquel la paix peut être finalement établie, et sur lequel le Saint Prophète a fondé sa propre ligne de conduite. Il avait continué à souffrir sans réagir à la Mecque, et n'avait pas combattu l'agression dont il était l'innocente victime. Même après sa fuite à Médine, l'ennemi l'y poursuivit pour extirper l'islam ; il fallait donc combattre pour la vérité et la liberté de conscience.