Le Saint Coran annonce-t-il l’avènement de prophètes en l’Islam ?

وَمَنْ يُطِعِ اللَّهَ وَالرَّسُولَ فَأُولَئِكَ مَعَ الَّذِينَ أَنْعَمَ اللَّهُ عَلَيْهِمْ مِنَ النَّبِيِّينَ وَالصِّدِّيقِينَ وَالشُّهَدَاءِ وَالصَّالِحِينَ وَحَسُنَ أُولَئِكَ رَفِيقًا

« Et quiconque obéit à Allāh et au Messager sera du nombre de ceux sur lesquels Allāh a répandu Ses bienfaits, à savoir, les Prophètes, les Véridiques, les Martyrs et les Justes ; ce sont là d’excellents compagnons. » (Le Saint Coran, chapitre 4, verset 70)

Traductions du même verset présentées par des non-ahmadis

« car ceux qui obéissent à Dieu et à Son Prophète feront partie de ceux que Dieu aura comblés de Sa grâce, parmi les prophètes, les justes, les martyrs et les saints. Et quels excellents compagnons que ceux-là ! » (4 : 69) (Le Noble Coran (Nouvelle traduction française du sens de ses versets)

« Ceux qui obéiront à Dieu et à l’Apôtre entreront dans la communion des prophètes, des justes, des martyrs, des hommes vertueux que Dieu a comblés de ses bienfaits. Quelle belle com­munion que la leur ! » Traduction par Kasimirski

Dans ce verset Dieu annonce la bonne nouvelle aux musulmans qu’Il leur accordera l’un de ces quatre rangs spirituels : celui de Nabi (Prophète), de Véridique, de Martyr, de Juste. Ces quatre rangs ont été mentionnés au même endroit ; l’on ne peut suggérer qu’ils jouiront uniquement des trois derniers. Soit qu’ils bénéficieront des quatre faveurs ou ils en seront privés complètement. De surcroît, si Dieu n’allait pas conférer à un membre de l’Oummah du Saint Prophète Muhammad (s.a.w) le statut de « Nabi » Il n’en n’aurait pas fait mention dans ce verset.

Il est impossible que les musulmans soient privés de ces faveurs car Dieu annonce :

كُنْتُمْ خَيْرَ أُمَّةٍ أُخْرِجَتْ لِلنَّاسِ

« Vous êtes le meilleur peuple, suscité pour le bien de l’humanité… » (Le Saint Coran, chapitre 3, verset 111)

D’aucuns osent dire que ce verset signifie que ces faveurs leur seront conférés dans l’Au-delà et que les musulmans seront avec les prophètes, les véridiques, les martyrs, et les justes, et qu’ils ne jouiront pas de ces faveurs ici sur terre. Mais ce verset n’évoque pas l’Au-delà. De surcroît, Dieu annonce dans le Saint Coran que chaque peuple sera appelé avec son prophète.

يَوْمَ نَدْعُوا كُلَّ أُنَاسٍ بِإِمَامِهِمْ

« Rappellez le jour où Nous convoquerons chaque peuple avec son chef. » (Le Saint Coran, chapitre 17, verset 71). Comment donc se peut-il que les musulmans soient en compagnie d’autres prophètes et non pas en compagnie du Saint Prophète Muhammad (s.a.w), celui qui leur est le plus cher ?

La préposition مع ne signifie pas uniquement « avec ». Selon le célèbre dictionnaire du Saint Coran de l’Imam Raghib cette préposition à quatre usages :

(مع) يقتضي الاجتماع إما في المكان: نحو: هما معا في الدار، أو في الزمان. نحو: ولدا معا، أو في المعنى كالمتضايفين نحو: الأخ والأب، فإن أحدهما صار أخا للآخر في حال ما صار الآخر أخاه، وإما في الشرف والرتبة. نحو: هما معا في العلو

مع signifie :

  1. être au même endroit en même temps, par exemple : « ils sont ensemble dans la maison »
  2. être le contemporain de quelqu’un. Par exemple : « être né au même moment »
  3. être lié par la filiation ou être apparenté, à l’instar de deux frères
  4. avoir la même distinction ou le même statut, par exemple : « ils ont tous deux le même rang »

Imam Raghib nous donne une autre indication du sens de cette préposition en expliquant les deux versets suivants :

وقوله: فاكتبنا مع الشاهدين [آل عمران/54] أي: اجعلنا في زمرتهم إشارة إلى قوله: فأولئك مع الذين أنعم الله عليهم... الاية [النساء/70]

Le verset du Saint Coran, « Inscris-nous donc au nombre des témoins » (Le Saint Coran, chapitre 3, verset 54) signifie « met nous dans la même catégorie qu’eux », tout comme cela a été indiqué dans le verset «…sera du nombre de ceux sur lesquels Allāh a répandu Ses bienfaits…» (Le Saint Coran, chapitre 4, verset 70)

L’usage de cette préposition dans le Saint Coran :

إِنَّ الْمُنَافِقِينَ فِي الدَّرْكِ الْأَسْفَلِ مِنَ النَّارِ وَلَنْ تَجِدَ لَهُمْ نَصِيرًا - إِلَّا الَّذِينَ تَابُوا وَأَصْلَحُوا وَاعْتَصَمُوا بِاللَّهِ وَأَخْلَصُوا دِينَهُمْ لِلَّهِ فَأُولَئِكَ مَعَ الْمُؤْمِنِينَ وَسَوْفَ يُؤْتِ اللَّهُ الْمُؤْمِنِينَ أَجْرًا عَظِيمًا

« En vérité, les hypocrites seront au plus profond du Feu ; et tu ne trouveras personne pour les aider, sauf ceux qui se repentent, qui s’amendent, qui s’accrochent à Allāh et qui sont sincères dans leur soumission à Allāh. Ceux-là sont du nombre des croyants. Et Allāh donnera bientôt aux croyants une très grande récompense. » (Le Saint Coran, chapitre 4, verset 146-147)

Peut-on dire ici que ceux qui vont se repentir, s’amender etc. seront uniquement « en compagnie » ou « avec » les croyants, et qu’ils ne sont pas des croyants eux-mêmes, et qu’ils ne vont pas recevoir les récompenses accordées aux croyants ?

Les deux prépositions من et مع ont des sens similaires

مع ne signifie pas seulement « avec » comme nous l’avons prouvé plus haut. Dans certains cas cette proposition a le même sens que من qui signifie « être de ceux » ou « faire parti de ».

إِلَّا إِبْلِيسَ أَبَى أَنْ يَكُونَ مَعَ السَّاجِدِينَ - قَالَ يَا إِبْلِيسُ مَا لَكَ أَلَّا تَكُونَ مَعَ السَّاجِدِينَ

Excepté Iblis qui refusa d’être avec les prosternés. Alors [Dieu] dit : « Ô Iblis, pourquoi n’es-tu pas au nombre des prosternés ? » (Le Saint Coran, chapitre 15, versets 32-33)

فَسَجَدُوا إِلَّا إِبْلِيسَ لَمْ يَكُنْ مِنَ السَّاجِدِينَ

« ...Ils se prosternèrent, à l’exception d’Iblis qui ne fut point de ceux qui se prosternèrent. » (Le Saint Coran, chapitre 7, verset 12)

D’aucuns insistent que les musulmans serons ensemble avec les prophètes antérieurs, avec les véridiques, les martyrs, et les justes ; ce qui implique qu’il n’y aura pas parmi les musulmans des justes, ni des martyrs, ni des véridiques mais qu’ils seront uniquement à côté de ces personnes qui jouiront de ces distinctions. C’est là une bien piètre récompense pour l’Oummah du Saint Prophète Muhammad (s.a.w), le meilleur peuple créé pour le bien de l’humanité ! En réunissant ces quatre privilèges sous le Saint Prophète Muhammad (s.a.w), Dieu a en fait exalté davantage son statut et a prouvé qu’il est véritablement le sceau des prophètes.

Bibliographie :

  1. Le Saint Coran, traduction française de la Communauté Musulmane Ahmadiyya
  2. The Holy Quran with English translation and Commentary
  3. L’apostolat en Islam, par Fazal Ilahi Bashir, Ile Maurice, 1978
  4. Ahmadiyyat or Qadianism, Naeem Osman Memon, Londres, 1989
  5. L’heure de vérité, Nasir Ahmad Bukuth, Ile Maurice, 2000
  6. Finality of Prophethood, S. A. Maududi
  7. Ruhani Khazain (recueil des ouvrages du Messie Promis (a.s))
  8. Arabic-English Lexicon de Edward William Lane
  9. Khatmul ‘Awliya, Imprimerie Catholique, Beirut, 1965
  10. Al-Mufradat Alfaz-al-Qur’an-al-Karim, de l’Imam Raghib
  11. Tablighi Pocket Book
  12. Qindil-e-Sadaqat