Peut-il y avoir de prophète après le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) ?

Les deux catégories de prophètes

Les prophètes législateurs sont envoyés quand les enseignements de la religion précédente ont été corrompus et qu’elle ne présente plus de solutions aux problèmes contemporains.

Le deuxième type de prophète est celui qui n’abroge pas la sharia ou la religion du prophète qu’il succède ; il a pour mission de ramener ses suivants vers les principes originaux de la religion de son prédécesseur.

Le prophète Abraham avait auguré une nouvelle lignée prophétique : ses fils, Ismaïl et Isaac, ainsi que Jacob, son arrière-petit-fils et Joseph son arrière arrière-petit-fils, ont suivi sa religion et ne l’ont pas abrogé.

L’avènement de prophètes/avertisseurs a été évoqué en ces termes dans le Saint Coran :

وَلَقَدْ ضَلَّ قَبْلَهُمْ أَكْثَرُ الْأَوَّلِينَ - وَلَقَدْ أَرْسَلْنَا فِيهِمْ مُنْذِرِينَ

« Et la plupart des peuples antérieurs s’étaient égarés avant eux. Et Nous avions envoyé des Avertisseurs parmi eux. » (Le Saint Coran, chapitre 37, versets 72 à 73)

Le Saint Coran enjoint aux musulmans de méditer sur l’histoire des prophètes qui ont précédé le Saint Prophète Muhammad (s.a.w), car il s’y trouve des leçons pour eux :

لَقَدْ كَانَ فِي قَصَصِهِمْ عِبْرَةٌ لِأُولِي الْأَلْبَابِ مَا كَانَ حَدِيثًا يُفْتَرَى وَلَكِنْ تَصْدِيقَ الَّذِي بَيْنَ يَدَيْهِ وَتَفْصِيلَ كُلِّ شَيْءٍ وَهُدًى وَرَحْمَةً لِقَوْمٍ يُؤْمِنُونَ

« Assurément dans leur histoire il y a une leçon pour les gens doués d’intelligence. Ce n’est pas un récit inventé, mais une confirmation de ce qui était avant, et un exposé détaillé de toutes choses, une directive et une miséricorde pour un peuple qui croit. » (Le Saint Coran, chapitre 12, verset 112)

Des prophètes ont été envoyés parmi les Juifs afin de juger parmi eux selon les préceptes de la Torah. Ces prophètes étaient des Hukām, ils avaient pour tâche de mettre fin à toute dissension parmi les Juifs et les encourageaient aussi à suivre les préceptes de la Torah.

إِنَّا أَنْزَلْنَا التَّوْرَاةَ فِيهَا هُدًى وَنُورٌ يَحْكُمُ بِهَا النَّبِيُّونَ الَّذِينَ أَسْلَمُوا لِلَّذِينَ هَادُوا

« Assurément, Nous avons fait descendre la Torah qui renfermait la direction et la lumière. C’est par ce moyen que les Prophètes, qui s’étaient soumis à Nous, rendaient leur jugement pour les Juifs…» (Le Saint Coran, chapitre 5, verset 45)

En dépit de la présence de la Torah, Dieu a envoyé des prophètes afin de ramener les Juifs sur le droit chemin. Si jusqu’au jour dernier il n’y aura pas de dissension parmi les musulmans, aucun prophète ou Hakam ne viendra de la part de Dieu. Au cas échéant ils auront besoin d’un guide.

L’on doit aussi noter le fait que le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) a souligné la similarité entre les enfants d’Israël et son Oummah :

‘Abdullāh bin ‘Amr (r.a.) raconte que le Saint Prophète Muhammad (p.s.s.l.) a dit : « Assurément ma communauté passera par les mêmes phases que celle des Enfants d’Israël. Ils se ressembleront comme les deux souliers d’une même paire au point que si un juif avait commis au grand jour l’inceste avec sa mère, il y aura dans mon Ummah quelqu’un qui en fera de même. En vérité, les juifs s’étaient divisés en 72 communautés ; mon Ummah à moi se divisera en 73 communautés qui iront toutes en enfer sauf une. » Les compagnons demandèrent : « Quelle est cette communauté, ô Envoyé d’Allah ? » Il répondit : « Celle qui suivra ma pratique et celle de mes compagnons. » Tirmidhī Kitāb-Ul-Īmān

D’entre tous les hommes le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) comprenait le mieux le sens du terme Khātaman-Nabiyyīne. S’il croyait que ce titre signifiait qu’il n’aura pas de prophète après lui et que les musulmans n’auront pas besoin guide il n’allait pas annoncer l’avènement d’un prophète après lui.

Il a donné la nouvelle de l’avènement de Jésus-Christ (a.s) qui sera selon lui un Hakam ‘Adal, un Juge qui rendra ses verdicts en toute justice.