L’Islam, le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) et le Saint Coran selon Hadrat Mirza Ghulam Ahmad (a.s)

Conseillant les membres de sa communauté Hadrat Mirza Ghulam Ahmad (a.s), le Messie Promis (a.s) et Imam Al-Mahdi dit :

« Surtout, n’abandonnez pas le Saint Coran, car votre vie s’y trouve. Ceux qui honorent le Saint Coran seront honorés au ciel. Ceux qui le préfèrent aux Hadiths ou autres traditions, seront préférés au ciel. Pour l’humanité toute entière, il n’y a qu’un seul Livre pour la guider : le Saint Coran ; et pour tous les descendants d’Adam, il n’y a qu’un seul Messager et intercesseur : Muhammad, l’élu (sur lui bénédictions et paix !). Efforcez-vous donc de cultiver un amour sincère pour ce très distingué et majestueux Prophète, et ne lui préférez personne, afin qu’au ciel vous soyez du nombre de ceux qui jouissent du salut. Sachez que le salut n’est pas un privilège réservé à l’autre monde seulement. Le véritable salut manifeste sa lumière en ce monde même. Savez-vous à qui est destiné le salut ? A celui qui croit avec certitude que Dieu existe, que Muhammad (sur lui bénédictions et paix !) est l’intercesseur des hommes auprès de Dieu, et qu’il n’y a pas, sous le firmament, de Messager égal à lui en rang, ni de Livre aussi excellent que le Saint Coran. » (Ruhani Khazain 19, L’arche de Noé, page 13 à 14)

« Dieu veut que vous croyiez qu’il n’y a qu’un seul Dieu, et que Muhammad (sur lui bénédictions et paix !) est Son Prophète, le Sceau des Prophètes, le plus grand d’entre eux. Aucun prophète ne viendra après lui, sauf celui qui est spirituellement paré de son manteau ; ainsi, le maître et son serviteur ne font qu’un, et la branche ne saurait être indépendante de la racine. Donc, celui qui, en se confondant avec son maître, reçoit de Dieu Lui-Même le titre de prophète, ne brise pas le sceau du « prophétat » de Muhammad (sur lui bénédictions et paix !). Le cas est à se rapprocher de celui de l’image produite dans un miroir. L’objet et son image ne sont pas deux entités indépendantes ; ils ne font qu’un. En apparence, ils sont deux. La différence est celle qui existe entre l’objet et son image. Allah a voulu que le Messie Promis soit une telle image du Saint Prophète (sur lui bénédictions et paix !). (Ruhani Khazain volume 19 - L’arche de Noé, pages 14 à 15)

Evoquant le statut de Messie et de Mahdi que Dieu lui a conféré, Hadrat Mirza Ghulam Ahmad (a.s) déclare :

« Et il n’aurait pas été possible pour moi d’obtenir cette bénédiction si je n’avais pas suivi les voies de mon maître et seigneur, l’honneur de tous les Prophètes et le meilleur de tous, le Saint Prophète Muhammad, que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui. En définitive, tout ce que j’ai acquis résulte du fait de l’avoir suivi. J’estime, en me basant sur un savoir bien-fondé et complet, que personne n’est en mesure d’atteindre Dieu sans suivre le Saint Prophètesaw ; ni ne peut-on avoir une portion de la connaissance complète sans passer par lui. » (Haqiqat-ul-Wahyi, Ruhani Khaza’in, vol. 22, p. 64-65)

Voir aussi nos articles :

  1. La Nubuwwah du Messie Promis (as)
  2. Pourquoi j’ai été appelé Messie Promis