18 points de ressemblance entre les deux Messies

Le Saint Prophète Muhammad (pssl) avait prophétisé la venue d’une personne qu’il a nommée « Jésus », « Jésus, fils de Marie » et « le Messie, fils de Marie » qui viendrait sauver le monde de la dévastation causée par le Dajjal (l’Antéchrist). Dans leur grande majorité, les musulmans d’aujourd’hui identifient ce Messie promis comme étant Jésus, le Messie des Enfants d’Israël (pssl), né plus de 2000 ans de cela. Mais s’agit-il réellement du même Messie?

Le_Messie_Promis_et_Mahdi
Hadrat Mirza Ghulam Ahmad
Le Messie Promis et Imam Al-Mahdi

En effet, une inspection plus approfondie des paroles du Saint Prophète Muhammad (pssl) révèlera qu’il avait en fait décrit DEUX personnages différents, auxquels il donna le même nom. Voici à titre d’exemple un hadith où le Saint Prophète Muhammad (pssl) parle du Jésus (pssl) d’il y a deux millénaires. Dans le Sahih al-Bukhari – le livre considéré le plus authentique après le Saint Coran – nous lisons dans le chapitre intitulé « Le Livre Des Prophètes », dans le hadith numéro 3255 qui a trait au voyage spirituel du Prophète (pssl), lors duquel il vit des prophètes au ciel: Ibn ‘Umar rapporte que le Prophète, que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui, dit : « J’ai vu Jésus, Moïse et Abraham. Jésus était de teint rosé, aux cheveux bouclés, et à la poitrine large. Quant à Moïse, il était de teint brun et corpulent, aux cheveux droits, et en cela il ressemblait aux hommes d’Al-Zutt. »

Il s’agit évidemment du Jésus, fils de Marie, envoyé aux Enfants d’Israël. Dans un nombre considérable de hadiths, le Prophète (pssl) donne cette description du Messie Jésus né plus de deux mille ans de cela.

Deuxième description du Messie par le Saint Prophète Muhammad (pssl)

Mais il existe une DEUXIEME description d’un homme appelé « Jésus, fils de Marie » qui apparaît, elle aussi, dans un nombre important de hadiths prophétisant la venue d’un Messie à une époque future où apparaîtrait l’Antéchrist. En voici un exemple – il s’agit du hadith numéro 6508, dans le chapitre intitulé « Le Livre des Interprétations » – encore une fois du Sahih al-Bukhari: Ibn ‘Umar rapporte que le Messager d’Allah dit : « Je me suis vu auprès de la Ka’bah hier soir, et j’y ai vu un homme au teint basané – le meilleur que l’on puisse voir parmi les hommes de ce teint – et aux cheveux droits descendant jusqu’aux lobes de ses oreilles – les meilleurs que l’on puisse voir dans ce type de chevelure – et il s’était peigné les cheveux, et de l’eau en dégouttait ; et il faisait le Tawaf (la circumambulation) autour de la Ka’bah tout en s’appuyant sur les épaules de deux hommes. Je demandai : « Qui est cet homme ? » Quelqu’un me répondit : « Le Messie, fils de Marie. » Puis j’aperçus un autre homme aux cheveux touffus, et borgne de l’œil droit ; cet œil ressemblait à un raisin proéminent. Je demandais : « Qui est-ce ? » L’on me répondit : « Le Messie Antéchrist (al-Masih al-Dajjal) »

Ce deuxième Messie est donc de teint basané et a les cheveux droits, alors que le premier Messie avait le teint rosé et les cheveux bouclés. Conclusion : il ne peut s’agir de la même personne.

Pourquoi alors le Prophète (pssl) avait-il appelé ces deux personnages distincts « Messie, fils de Marie » ? En dehors de leurs différences physiques, y avait-il assez de ressemblances entre eux pour justifier cette homonymie ?

Un seul homme de teint basané et aux cheveux droits a juré au Nom d’Allah qu’il a été envoyé en tant que Messie pour contrer le mal de l’Antéchrist : il s’agit de Mirza Ghulam Ahmad, le Messie Promis et l’Imam al-Mahdi (pssl). Voyons à présent les ressemblances entre ce dernier et Jésus (pssl) :

(1) La première similitude entre les Messies des dispensations de Moïse et de Muhammad (paix soit sur eux) est que l'avènement des deux avait été prédit. En Islam, il y a eu des milliers de saints, mais aucun d'entre eux n’était venu en tant que «promis».

(2) La seconde similitude est la perte d'autonomie et de pouvoir politique de leur peuple respectif. Les musulmans de l’Inde étaient sous la domination des britanniques, comme les juifs, à l’époque de Jésus, sous les Romains.

(3) La troisième similitude est que, au moment de l'avènement du premier Messie, les juifs étaient divisés en plusieurs sectes et, par conséquent, avait besoin d'un arbitre pour juger de leurs différends. De la même façon les musulmans, à l'avènement du Messie de l’Islam, sont divisés en plusieurs sectes au sein des sunnites, chiites et soufis.

(4) Le quatrième point est que le premier Messie n'a pas été ordonné de mener des guerres pour la religion. De la même manière, le Messie de l’Islam n'a pas été ordonné de prendre l'épée. Jésus avait prédit que celui qui vivra par l’épée mourra par l’épée, et c’est ainsi que dès lors que les nations chrétiennes se sont mises à user de la violence, ils ont commencé à perdre leur foi, tant et si bien qu’aujourd’hui, la sainteté, la chasteté et l’indifférence au monde matériel disparaît de plus en plus chez eux. Les musulmans qui font la même erreur aujourd’hui subissent défaite après défaite, car ils ont désobéi aux commandements de leur Imam.

(5) Le cinquième point à considérer est que durant le ministère du premier Messie, les chefs religieux des juifs étaient devenus moralement corrompus. De même, les Imams et Mollahs du peuple du Messie Promis sont corrompus et avides d’argent et de pouvoir.

(6) Le sixième point de ressemblance est que Jésus est apparu durant le règne d’un grand empereur européen : César. Le Messie Promis a vécu sous le règne de la plus grande impératrice européenne de tous les temps : la Reine Victoria.

(7) Le septième point à cet égard est que la foi chrétienne a finalement réussi à l’emporter sur les Romains et autres Européens en quelques siècles. De même, le message du Messie Promis a fait des percées chez les Européens malgré leur haine de l’Islam, et cette similitude se renforce de plus en plus avec le temps.

(8) Une autre caractéristique de Jésus est qu’une étoile était apparue pour marquer son avènement. Cette caractéristique est également présente pour le Messie Promis, par une grande chute de comètes, un signe prédit par Jésus lui-même (Matt.24:29).

(9) La neuvième caractéristique de Jésus est l'éclipse solaire qui a eu lieu lorsqu’il fut rejeté par son peuple et mis sur la croix. Lorsque les gens ont rejeté l’appel du Messie Promis et l’Imam al-Mahdi, Dieu manifesta le signe de Son soutien non seulement en provoquant l’éclipse du soleil, mais aussi celle de la lune. Ces deux signes sont survenus durant le mois du Ramadan. Ces deux éclipses sont d’ailleurs prédites dans les Evangiles (Matt.24:29), ainsi que dans le Saint Coran (Premiers versets du Ch 75). Cette prédiction est également mentionnée dans le Dar Qutni, un livre authentique des énonciations du Saint Prophète, paix et bénédictions d'Allah soient sur lui.

(10) La dixième caractéristique partagée est l'apparition de l'épidémie de peste. En raison de la persécution par les Juifs, la peste s’était répandue au temps de Jésus et pour la même raison, elle s'est propagée à l'époque du Messie Promis aussi.

(11) L’onzième caractéristique commune aux deux est que les théologiens ont fait tout en leur pouvoir pour dénoncer Jésus et l’ont accusé de faux crimes en espérant qu'il serait condamné à mort. Le Messie Promis fut lui-aussi dénoncé, puis accusé faussement de meurtre. Des efforts furent faits par les Mollahs de faire accroire au gouvernement qu’il se rebellait contre leur autorité, comme l’avaient fait les rabbins avec Jésus.

(12) Le douzième point est qu’un voleur avait été crucifié avec Jésus. Or, le jour même où le Messie Promis a été acquitté de la fausse accusation de meurtre, un chrétien a été porté devant le même magistrat. Il était membre de l'Armée du Salut et avait détourné de l'argent. Il a reçu trois mois d'emprisonnement, et ne fut pas mis à mort comme le voleur crucifié. La justice britannique était quand même bien moins sévère que celle des Romains de l’époque de Jésus.

(13) La treizième ressemblance entre Jésus et le Messie Promis, est que lorsque Jésus fut amené devant le gouverneur Pilate, celui-ci déclara qu’il ne voyait aucun mal en Jésus. De même, le capitaine Douglas, le magistrat devant lequel le Messie Promis a dû paraître, dit qu’il ne voyait en lui qu’innocence.

(14) La quatorzième ressemblance est que puisque Jésus n'avait pas de père, il n’était Israélite que par sa mère. Il était le dernier prophète et Messie pour les Enfants d'Israël. Il est né dans le quatorzième siècle après Moïse. De la même façon le Messie Promis n'appartient aux Ismaélites qu’à travers sa mère et a été suscité durant le quatorzième siècle de l'Islam en tant que Messie des musulmans.

(15) La quinzième caractéristique est qu'au moment où Jésus est apparu, de grands progrès avaient lieu dans la civilisation de l'Homme. De bonnes routes ont commencé à être construites par les Romains; un système efficace de défense avait vu le jour et des améliorations très nombreuses avaient été faites dans l'organisation et la formation des armées. Les moyens de déplacement avaient été considérablement améliorés et pour assurer le confort des voyageurs les auberges et maisons de repos étaient devenus communs. Aussi, le pouvoir judiciaire avait-il été réformé. De même, il y a eu beaucoup de progrès et de développements remarquables du temps du Messie Promis dans ces domaines, notamment dans l’invention de la locomotive, des routes asphaltées, dans l’organisation des armées et des forces navales, etc.

(16) La seizième caractéristique de Jésus était qu’il a eu une naissance de nature rarissime; et étant né sans père, il était comme Adam. De même, le Messie Promis n'a pas eu une naissance des plus normales, car il est né jumeau ; une fille est née avant lui. Aussi, il a été appelé "Adam" par Dieu dans certaines de ses révélations.

(17) La dix-septième ressemblance entre les deux Messies, et qu'ils ont tous les deux prêché en Inde.

(18) La dix-huitième ressemblance est que Jésus n’avait pas comme langage quotidien la langue de la Torah – l’hébreu – mais parlait un dialecte d’araméen qui comportait des termes persans, grecs et latins, et qui était fortement influencé par l’hébreu. De même, le Messie Promis ne parlait pas au quotidien la langue du Coran, mais parlait l’ourdou, qui comporte des termes persans, grecs, et anglais, et qui est fortement influencé par l’arabe.

Il ne peut, bien entendu, y avoir une parfaite correspondance entre les deux Messies en toute chose, car ils ont eu, ne l'oublions pas, des missions assez différentes à accomplir. Néanmoins, les ressemblances entre eux sont frappantes – et suffisantes pour que le deuxième ait reçu du Prophète Muhammad (pssl) la même épithète que le premier.