Sa Sainteté Mirza Masroor Ahmad, cinquième Calife et chef mondial de la communauté musulmane Ahmadiyya a été reçu par M. Justin Trudeau, le Premier ministre du Canada, le 17 octobre 2016.

Calife Premier Ministre Canada

Le Premier ministre a remercié Sa Sainteté pour ses efforts incessants en faveur de la paix dans le monde. Il a aussi déclaré que son gouvernement appréciait vivement les œuvres de la communauté musulmane Ahmadiyya au Canada et la considérait comme une partie intégrante de la nation.

Hazrat Mirza Masroor Ahmad a remercié le Premier ministre et l’a félicité pour son élection l’année dernière.

Sa Sainteté a ajouté qu’il avait suivi une session à la Chambre des communes plus tôt dans la journée.

 Le Premier ministre Trudeau a déclaré à l’endroit du Calife :

« Votre amitié et votre leadership sont très importants pour le Canada. Nous apprécions la manière dont la communauté musulmane Ahmadiyya condamne toutes formes d’extrémisme . »

Calife Reunion Ministre Canada 2

Sa Sainteté a aussi assisté à une rencontre avec le Premier ministre et 6 ministres fédéraux. Lors de la réunion, le Premier ministre a de nouveau apprécié les efforts du Calife en faveur de la paix dans le monde. Le chef de l’État canadien a également félicité la communauté musulmane Ahmadiyya pour ses 50 ans d’existence au Canada.

Hazrat Mirza Masroor Ahmad a évoqué sa précédente rencontre avec le Premier ministre en 2012, à Peace Village, à Ontario. M. Trudeau n’était pas encore chef du Parti libéral à l’époque.

« Quand je vous ai rencontré en 2012, j'avais prié pour vous en disant que je crois que vous serez Premier ministre un jour. »

D’autres discussions ont ensuite eu lieu au sujet de la nécessité d’un dialogue interreligieux entre les différentes communautés, de l’importance de l’éducation pour tous et de la liberté religieuse.

Hazrat Mirza Masroor Ahmad a déclaré à ce propos :

« Une liberté religieuse réelle doit être garantie pour tous. Tout le monde doit avoir le droit de pratiquer pacifiquement sa religion et les préceptes de ses croyances. Les gouvernements ne doivent pas légiférer c ontre les croyances religieuses . »

Sa Sainteté a exprimé ses préoccupations au sujet de la menace grandissante de l’extrémisme et du terrorisme dans le monde et des risques associés en Occident. Selon lui la crise financière de 2008 est une des causes majeures du terrorisme.

Sa Sainteté a ajouté qu’un taux de chômage élevé et le désespoir ont rendu certains jeunes musulmans vulnérables à l’extrémisme. Offrir des emplois et aider les gens à se tenir sur leurs pieds sont des moyens pour assurer la sécurité nationale.

Calife Reunion Ministre Canada

Hazrat Mirza Masroor Ahmad a réaffirmé que le terrorisme et l’extrémisme n’ont aucun lien avec l’Islam :

« Si tous les musulmans suivaient les véritables préceptes de leur religion aucun musulman ne serait victime de la radicalisation parce que le fondateur de l’ Islam, le Saint Prophète Muhammad (paix soit sur lui) a affirmé qu’aimer sa patrie était une partie de la foi. Ainsi, il incombe à chaque musulman d’aimer son pays, d’œuvrer pour son progrès et de le servir fidèlement. Les musulmans ahmadis ne sombrent pas dans la radicalisation parce qu’ils suivent les vrais enseignements de l’Islam. »