En l’an 628, une délégation de moines du monastère de Sainte-Catherine visita le Saint Prophète Muhammad (paix soit sur lui) pour lui demander de leur garantir sa protection. Ce dernier leur octroya une charte dont on n’avait jamais vu la pareille. Quelle tragédie que les dirigeants musulmans d’aujourd’hui s’en soucient peu, et s’en donnent à cœur joie lorsqu’il s’agit de persécuter les chrétiens en terre d’islam et de détruire leurs lieux de prière !

Saint Catherine 847 slide

Monastère de Sainte-Catherine dans le Sinaï, en Egypte

L’Imam Mahdi, fondateur de la communauté islamique Ahmadiyya, est venu, entre autres, pour corriger cette situation inacceptable. Si les différences théologiques sont grandes (tout comme la science qui ne voit en Jésus qu’un être humain, l’islam considère Jésus comme un homme, avec la différence qu’il le reconnaît également comme envoyé de Dieu pour guider les enfants d’Israël ; alors que la doctrine trinitaire voudrait que Jésus soit Dieu né sur terre en chair et en os) il a démontré tout de même que l’amour pour autrui doit primer et la coopération et l’entraide entre musulmans et non musulmans est donc obligatoire.

Il écrit : « Le principe auquel nous adhérons est que nous avons de la bonté au cœur pour toute l’humanité. Si quelqu’un voit la maison d’un voisin hindou en flammes et ne sort pas pour aider à éteindre le feu, je vous le déclare en vérité qu’il n’est pas de moi. Et si l’un de mes suivants, ayant vu un chrétien menacé d’assassinat, ne fait pas d’effort pour le sauver, je vous le déclare en vérité qu’il n’est pas l’un de nous. » (de son ouvrage, Sirâj Munîr, p.28)

A noter que le monastère de Sainte-Catherine, l’un des plus anciens au monde, situé au pied du Mont Sinaï en Egypte, existe encore et figure sur la liste du patrimoine mondial. L’on peut voir une copie de la charte du Prophète (pssl) sur le site officiel du monastère.

Charte valable jusqu’au jour du Jugement Dernier

« Ceci est le document que Mohammad, fils d’Abdullah, Prophète de Dieu, Avertisseur et Porteur de bonnes nouvelles, a fait rédiger afin que ceux qui viendront dans le futur, n’aient aucune excuse.

J’ai fait rédiger ce document à l’attention des chrétiens de l’est et de l’ouest, ainsi qu’à ceux qui sont proches ou qui habitent dans les contrées lointaines. Pour les chrétiens d’aujourd’hui et pour ceux qui viendront dans l’avenir. Pour les chrétiens que nous connaissons et pour ceux que nous ne connaissons pas.

Tout Musulman violant ou déformant ce qui est ordonné sera considéré comme violant le pacte de Dieu et sera un transgresseur de Sa Promesse et, par la même, encourra le châtiment de Dieu, fût-il un roi ou un simple sujet.

Je promets que quiconque, moine, voyageur ou autre, demandera mon aide, que ce soit dans les montagnes, les forêts, les déserts, les habitations, ou dans les lieux de prière, je repousserai ses ennemis avec tous mes amis et assistants, avec ma famille et tous ceux qui déclarent me suivre; tous le défendront parce qu’il est mon alliance.

charteduProphet

Et je le défendrai contre la persécution, l’agression et la gêne de la part de son ennemi en retour de la taxe qu’ils (les chrétiens) ont promis de payer. S’ils préfèrent défendre eux-mêmes leur propre personne ainsi que leurs propriétés, il leur sera permis de le faire et il ne leur sera causé aucun tort.

Aucun évêque ne sera expulsé de son évêché, aucun moine ne le sera de son monastère, aucun prêtre de son lieu de prière, et l’on n’empêchera aucun pèlerin de faire son pèlerinage.

Aucune de leurs églises ou autres maisons de prière ne sera ravagée, détruite ou démolie. Aucun matériau de leurs églises ne sera utilisé pour construire des mosquées ou des habitations pour les musulmans. Tout musulman faisant de la sorte sera considéré comme s’opposant à Dieu et à Son Prophète. Les moines et les évêques ne seront soumis à aucune taxe ou quelconque imposition, qu’ils soient dans les forêts ou sur les rivières, à l’Est ou à l’Ouest, au Nord ou au Sud. Je leur donne ma parole d’honneur qu’ils seront protégés par ma promesse et mon engagement et jouiront d’une totale protection contre toutes sortes de désagréments. Si une femme chrétienne épouse un musulman, ce mariage ne doit pas avoir lieu sans son approbation. Une fois mariée, nul ne doit l’empêcher d’aller prier à l’église. Toute aide doit leur être accordée pour la réparation de leurs églises. Ils seront dispensés de porter des armes. Ils seront protégés par les musulmans.Que ce document soit respecté jusqu’au Jour du Jugement Dernier. »

Signé : Mohammad, le Messager de Dieu


(Pour le texte arabe veuillez consulter le livre « Makatib Ar-Rasul» (Epitres du Messager), édité à Beyrouth, au Liban)