La jeunesse de Mirza Ghulam Ahmad

Mirza Ghulam Ahmad est né le 13 Février 1835, dans la maison de Mirza Ghulam Murtaza. Il passa ses jeunes années à étudier les langues classiques et la littérature islamique. Son progrès de l'enfance à l'adolescence fut marqué par une dévotion intense à Dieu. Il poursuivit ses études religieuses avec beaucoup d’enthousiasme, passant la plupart de son temps dans la prière et la méditation. Sa dévotion et sa préférence pour les études théologiques au détriment des affaires courantes étaient un véritable souci pour son père. Ce dernier passait en effet une grande partie de son temps dans les tribunaux afin d’essayer de récupérer les biens de sa famille. De telles démarches demandaient beaucoup de temps et de persévérance et il espérait qu'Ahmad prendrait un jour la relève. Malheureusement pour lui, Mirza Ghulam Murtaza dû se rendre à l’évidence que son fils, Mirza Ghulam Ahmad n'était pas intéressé par les affaires de ce monde.

Mirza Ghulam Ahmad à Sialkot

Voyant la situation financière de la famille se détériorer par les procès successifs, le père d'Ahmad lui conseilla de travailler. En 1863, pour faire plaisir à son père, Ahmad accepta un poste au tribunal du district de Sialkot, une ancienne cité au bord de la vallée du Cachemire. À Sialkot, le terrain était particulièrement fertile pour les activités missionnaires évangéliques, et c’était probablement la volonté divine que le futur Messie devait y demeurer quelque temps, afin d'y être confronté aux activités et dogmes chrétiens. Ainsi, au cours d’entretiens et de discussions avec des membres du clergé il eu l’occasion de débattre et mettre en évidence les erreurs de leurs doctrines. Ses paroles pieuses et ses manières respectueuses et simples lui valurent l’amitié de plusieurs chrétiens, dont le Révérend Butler qui avait beaucoup de respect pour lui et appréciait ses visites et discussions amicales. Cependant, durant toute cette période Mirza Ghulam Ahmad continua de mener une vie de reclus consacrée à la prière.